Jean Sens

Aller à la navigation Aller à la recherche
Jean Sens ENTRAINEUR[1]

Biographie

Jean Sens

Né le 3 novembre 1912 à Cabanac-Villagrains (Gironde), fils du régisseur du Champs de Courses de la Teste de Buc, il fit son apprentissage chez Gabriel FAUCON à « La Teste » (Arcachon) et débuta en 1927 à Bordeaux-Talence avec le cheval « Lady Phroso » avec laquelle il enregistra sa 1re victoire en Plat à Limoges, cette même année.

En 1928 sur 24 montes, il triompha à sept reprises sous la Casaque du Baron de Nexon.

Puis il connu la victoire en Obstacle, spécialité à laquelle il devait se consacrer après son service militaire.

Le 7 septembre 1939, il fut affecté à la 6ème Compagnie Hippomobile, prisonnier de Guerre, il est rentré en France par convoi sanitaire le 15 mars 1943, en simulant des crises d’épilepsie, et revint avec son chien (un Jack Russel) qui partageât avec lui toute sa captivité et l’accompagna pour son retour.

En 1943, Jean SENS obtenait sa License d’Entraineur et se distinguait aussitôt avec « Graig le Pâtre »

En 1943, il réussissait un beau Triplé à Auteuil avec trois chevaux Alcaloïde, Belharan, Yannick, celui ci enlevant ensuite le « Prix du Congress ».

Parmi les meilleurs pensionnaires de Jean SENS on compte : Bluff, Tuhia, Séraphin, Zermatt, Athos (Gagnant la Grande Course de Haies d’Enghien les Bains), Epi, Bouquetin, Fus’y, Miriade, (Gagnant le Prix Chloé et 3ème du Prix de Diane), Fanfaron IV (Prix des Drags), Cap de Long,  Chamade II (Prix Fujihama), Top, Folle Hotesse, et bien entendu MORGEX qui devait enlever l’Édition 1972 du Grand Steeple Chase de Paris, Spoleto etc.

Palmarès

La famille Sens et leur fille Françoise et Palombagia
Un peu à l'écart de la foule, l'entraineur Jean Sens, à droite, et le propriétaire éleveur, Martin Fabiani, marchand de tableaux, étudient dans le catalogue les courants de sang des pédigrées.
CARVIN

Et parmi les principales courses gagnées :

-        Tétrac, Grand Prix d’Automne.

-        Terco, Prix Jean STERN

Mme Maria Carmen Prado Ramos - Sens

-       Calio, Grand Criterium de Saint Cloud, Prix ERBAGER

-        Montecha, Prix d’Ingres,Prix Roman OAC, Prix Daniel Gillois

-        Pop’in, Grand Steeple de Deauville

-        Spoletto, Prix Montgommery

-        Highello, Prix Fujihama

-        Châreau Gaillard, Prix Croix Dauphiné

-        Sabatine, Prix de l’Elevage

Nous pouvons citer d’autres pensionnaires : Ontario, Barabas, Calio, Lili Carvin, Titounet, Gros Doudou, Rose de Saron, Papillon Rose, Montecha, Senappe, Zitza, Le Rêveur.

Mais nous devons accorder une mention particulière à CARVIN qui avant de connaître un grand succès comme Etalon réalisa une magnifique carrière :

-        2e  du Prix Morny (Deauville)

-        1er du Grand Prix de Vichy

-        2e du Prix du Washington Dc International

-        3e du Prix du Jockey Club

-        4e du Grand Prix de Paris

Parmi les Propriétaires qui on fait confiance à Jean SENS, on peut citer : Mr le Comte de DAMPIERRE, Mr BOUTEILLER, le Général DASSAULT, Mr Marcel DASSAULT, Mr Henri LÊVÊQUE son ami (Entraineur de Trot), Mr Robert AKIM (Producteur) ……

Jean SENS n’était pas seulement Entraineur, mais il était également un soigneur et éducateur réputé. Il format de nombreux apprentis dont certains d’entre eux connurent égalemment le succès et réussirent  une excellente carrière Mr Bernard MARGUERITTE et Mr Maurice PRUD’HOMME en particulier. Il fût le professeur d'Alexandra STEWART, passionnée de chevaux et amie de Mr François REICHENBACH. Citons également, Mr Bernard de SAINT SEINE qui montait très souvent en Gentlemen pour Jean SENS.

Une course d’Obstacle lui a été dédiée, le « PRIX JEAN SENS » qui se court sur l’Hippodrome d’Auteuil en Automne[2],[3],[4],[5],[6].

Vie privée :

Marié en secondes noces en 1948 à Neuilly S/ Seine avec Mme Maria Carmen PRADO RAMOS décédée le 9 janvier 2009 à Maison Laffitte qui pris la Licence d’Entraineur pour continuer l’Entrainement et permettre ainsi aux propriétaires de trouver un entraineur de confiance. Sa fille Françoise, a épousé Yvan RONDOT en 1972 puis divorcée, avec lequel, elle a eu trois enfants, Laëtitia, Edouard, et Pauline, et sept petits enfants, qui gardent l’amour des Chevaux comme leur arrière Grand Père.

Les pouliches au Haras
La 4ème génération, la relève est assurée
Les pouliches au Haras

Il est décédé prématurément le 8 février 1979 à son domicile de Maison Laffitte entouré de sa famille, d’une longue maladie.

Références

  1. Paris-Turf, « Jean Sens Entraîneur - Paris Turf - PMU, Quinté, Tiercé... Résultats et pronostics des courses », sur Paris Turf - PMU, Quinté, Tiercé... Résultats et pronostics des courses (consulté le )
  2. Paris-Turf, « Paris Turf - PMU, Quinté, Tiercé... Résultats et pronostics des courses », sur Paris Turf - PMU, Quinté, Tiercé... Résultats et pronostics des courses (consulté le )
  3. « GENYcourses - PMU, Quinté, Tiercé... Résultats et pronostics des courses », sur Geny.com - PMU, Quinté, Tiercé... Résultats et pronostics des courses (consulté le )
  4. Bilto, « Prix Jean Sens à Auteuil - Résultats et rapports PMU - 2017-10-27 - Bilto », sur www.bilto.fr (consulté le )
  5. « Les Courses Hippiques 2018 - 29/03/2018 - CHANTILLY - - PRIX JEAN SENS - Entraineur / Propriétaires », sur www.lescourseshippiques.com (consulté le )
  6. « Prix Jean Sens (Haies) - France sire », sur www.france-sire.com (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).