Jean de Beesde

Aller à la navigation Aller à la recherche
Jean de Beesde
Sceau de Jean de Beesde.png
Sceau de Jean de Beesde.
Biographie
Décès
Conjoint
Marguerite de Witte
Enfant

Godescalca de Beesde

Laurent de Beesde

Corneille de Beesde

Hadewige de Beesde

Jean de Beesde

Jean de Beesde, originaire d'Utrecht et probablement mort en 1497 à Liège, est un clerc citain de Liège et receveur tenant de la Cour jurée de la collégiale Saint-Jean l'Évangéliste de Liège.

Biographie

Jean de Beesde est originaire d'Utrecht. Il est clerc citain de Liège ainsi que receveur et tenant de la Cour jurée de la collégiale Saint-Jean l'Évangéliste de Liège.

Il épouse Marguerite de Witte, probablement sœur d'Arnold de Witte, Seigneur de Tignée. Il habite en 1453 « une maison séante alle entrée de Torenge en le paroche Saint-Gandulphe » qu'il tient à trescens du chapitre de Saint-Jean. À la mort de sa femme, vers 1460, il devient chanoine de Saint-Jean et occupe dès lors une maison claustrale « faisant le coin à lopposite du rivage de la laide rualle des Précheurs ».

Le , Thierry Hoen charge Jean de Beesde, père, et Jean de Beesde, fils, de vendre, par devant la justice d'Utrecht, à Arnold Elyasson, curé de Saint-Nicolas à Utrecht, certaines propriétés dont il avait hérité de la mort de sa belle-mère Marguerite de Witte.

Il meurt selon toute probabilité en 1497 : alors qu'il est toujours vivant en 1496, sa maison claustrale est déclarée occupée en 1498 par Maîte Henri de Gelria.

Famille

Jean de Beesde épouse Marguerite de Witte (probablement sœur d'Arnold de Witte), ils ont cinq enfants :

  • Laurent, cité en 1481
  • Corneille, cité en 1481
  • Hadewide, mariée à Thierry Hoen dit delle Griffe (?- av. 1481), mercier. Il est dénommé ainsi car il habite la maison delle Griffe située sur les degrés de Saint-Lambert à Liège. Ils ont trois enfants :
    • Henri
    • Arnould
    • Marguerite, mariée en première noce à Collard delle Favarge et en deuxième noce à Nicolas Wilmet de Crenwick
  • Jean, lequel vit en 1462
  • Godescalca dite Godestou.

Bibliographie

  • Édouard Poncelet, La seigneurie de Tignée. Topographie. Étymologie, Situation politique, Bulletin de l'Institut archéologique liégeois, tome XXIII, 1892, p. 115-189.

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail du catholicisme
  • Portail de Liège