Encyclopédie Wikimonde

Joaquin Maria Alogo

Aller à : navigation, rechercher

Joaquin Maria Alogo (né Joaquin Maria Alogo de Ondo Edu Angono Ier le 7 avril 1957 à Bata, en Guinée espagnole[1]) est une personnalité politique équato-guinéenne, avocat d'affaires, il est diplômé de l'Université d'Oxford[2] et de l'Université d'Harvard[3], il est également administrateur de sociétés. Il a été le directeur général du programme immigration-inversion du gouvernement de la République de Guinée-Équatoriale[1],[4] en 1994 et ambassadeur honoraire en République populaire de Chine.

Il s'est marié à la fille et nièce du Président de la République de Guinée-Équatoriale[1] Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Maria Soledad Alogo Obono Nsang, le 29 mai 1993, date depuis laquelle, ses relations personnelles avec le chef d'État africain se dégradent.

Le 6 juillet 1997, l'ambassadeur de la République de Guinée-Équatoriale[1] en Espagne, Santiago Nsobeya Efuman, implique Joaquin Maria Alogo de Ondo Edu Angono 1er et son oncle, Santos Pascual Bikomo Nangwande, alors ministre de l'information de la République de Guinée-Équatoriale[1], dans un trafic de stupéfiants[5]. Une mystérieuse valise diplomatique remise au ministre de l'Information pendant sa mission diplomatique à Karachi au Pakistan, se révélera être remplie d’héroïne lors de l'interpellation des deux hommes à l'aéroport de Barajas en Espagne, demandée par l'ambassadeur de la République de Guinée-Équatoriale[1] à Madrid, Santiago Nsobeya Efuman. La défense des deux hommes sera assurée par le célèbre avocat Roberto Rodriguez Cassas.

Candidat aux élections présidentielles de la République de Guinée-Équatoriale[1], Joaquin Maria Alogo de Ondo Edu Angono 1er est assassiné lors d'une mission diplomatique au mois de septembre 1998 en Colombie dans la ville de Midellin par des mercenaires opérant sous l’instigation de son beau-père et chef d'Etat, le Président de la République de Guinée-Équatoriale[1] Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

Après son décès, Madame Maria Soledad Alogo Obono Nsang, fille et nièce du Président de la République de Guinée-Équatoriale[1] Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, reste veuve, avec 5 enfants en Espagne, dénonçant l'assassinat de son mari dans la presse.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6, 1,7 et 1,8 GUINEA ECUATORIAL, « Site officiel du Gouvernement de la République de Guinée équatoriale », sur www.guineaecuatorialpress.com (consulté le 12 novembre 2017)
  2. (en) « University of Oxford », sur www.ox.ac.uk (consulté le 12 novembre 2017)
  3. (en) « Harvard University », sur Harvard University (consulté le 12 novembre 2017)
  4. GUINEA ECUATORIAL, « Site officiel du Gouvernement de la République de Guinée équatoriale », sur www.guineaecuatorialpress.com (consulté le 12 novembre 2017)
  5. (es) « El tráfico de Drogas en Guinea Ecuatorial ¿Cómo está organizado? - Diario Rombe », Diario Rombe,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2017)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).