Encyclopédie Wikimonde

Julien Balkany

Aller à : navigation, rechercher
Julien Balkany

Julien Balkany, né le 29 janvier 1981 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est un financier français, ancien banquier d'affaires aux États-Unis. Frère cadet de l'homme politique français, Patrick Balkany, il dirige un fonds d'investissements américain, Nanes Balkany Partners, et fut de janvier 2009 à mars 2011 le vice-président non exécutif du conseil d'administration de la société pétrolière Toreador Resources[1].

Études et vie privée

Il effectue sa scolarité à Sainte-Croix de Neuilly et à Ipesup. Ancien élève de l'Institut d'études politiques de Strasbourg et de l'université de Berkeley, il débute sa carrière en banque d'affaires à New York. Fils de Gyula Balkany, immigré juif hongrois, ancien résistant et déporté à Auschwitz, il est également le demi-frère de Patrick Balkany[2], député-maire de Levallois.

Monde des affaires

Après ses débuts chez Bear Stearns, il rejoint en 2005 l'entreprise de conseil Nanes Delorme Capital[3]. Il intervient en tant qu'intermédiaire sur de nombreuses transactions dans le secteur pétrolier et gazier en Afrique[4] et en Amérique Latine, conseillant des sociétés telles que Maurel & Prom[5], Tulllow, Heritage Oil[6], Afren.

Depuis janvier 2008 il dirige un fonds d'investissements spécialisé dans l'activisme actionnarial[7], Nanes Balkany Partners, basé à New York et fondé avec un associé américain, Daryl Nanes. Ses raids[8] sont souvent très virulents à l'image de sa campagne pour la prise de contrôle de Vaalco Energy et de Toreador Resources[9]. Depuis sa création, ce fonds d'investissements affiche « un rendement composé annualisé supérieur à 33 pour cent »[10].

Il fut par ailleurs actionnaire de référence et membre indépendant du conseil d'administration de la société pétrolière Toreador Resources[11] de janvier 2009 à mars 2011. Il a démissionné, avec effet immédiat, de son poste de vice-président non exécutif du conseil d'administration le 16 mars 2011 et fut nommé conseiller spécial du président de Toréador[12]. Il a définitivement quitté Toreador en aout 2011, suite à la fusion annoncée avec l'américain Zaza Energy[13], tournant ainsi la page de son aventure pétrolière en France[14]. Il faut rappeler que malgré qu'il n'ait jamais exercé la moindre fonction opérationnelle, ni de direction au sein du groupe Toréador il a été pris à parti médiatiquement dans la polémique entourant l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures de roche-mère par la technique de la fracturation hydraulique; technique interdite par une loi promulguée début juillet 2011[15]. Cette dernière société[16] avait fait son entrée à la Bourse de Paris en décembre 2011 après avoir signé un accord avec Hess Corporation[17], qui prévoyait d'investir 200 millions de dollars pour extraire du gaz de schiste en Brie et en Beauce[18].

Il est également président du conseil de surveillance de la banque d'affaires anglo-saxonne Stellar Energy[19].

Engagements politiques

Le 11 novembre 2011, Julien Balkany annonce son intention de se présenter aux élections législatives des 2 et 16 juin 2012 dans la 1re  circonscription des Français établis hors de France ([5]), qui comprend les Etats-Unis et le Canada. Cette candidature se veut libre, même si elle s'inscrit évidemment dans la droite ligne de l'action de Nicolas Sarkozy et au cœur de la majorité présidentielle.

Site officiel de Julien Balkany

Distinctions

Julien Balkany a été distingué à plusieurs reprises :

  • Élu en 2008 parmi les 30 financiers de moins de 30 ans par le magazine américain Trader Magazine[20].
  • Nominé en juin 2010 pour le trophée des meilleurs jeunes gestionnaires de hedge funds aux États-Unis dans le cadre des « Institutional Investor's Hedge Fund Rising Star »[21].

Notes et références

  1. le chemin de croix de Toreador la Tribune, 10 mai 2011.
  2. Pétrole dans le Bassin parisien : la stratégie de Julien Balkany
  3. « Nanes Delorme : conseiller de Carthago Oil », Africa Energy Intelligence, 5 avril 2006.
  4. « Les Poissons-pilotes du pétrole africain », Africa Energy Intelligence, 20 janvier 2008.
  5. [1] La Lettre Capital Finance dans Les Échos, 27 juin 2005.
  6. [2] Petroleum Africa, 8 juin 2006.
  7. Young Fund Manager Posts 50% Gain This Year New York Times, 7 octobre 2009.
  8. Times are tougher for Activists Euromoney, 4 mars 2009.
  9. Capital Markets Crusaders; Activist investors strike out, and Corporate America strikes back. Nanes Balkany Partners acquires Toreador Resources Corp. Investor Dealer's Digest, 15 décembre 2008.
  10. « Balkany frère, futur roi du pétrole parisien », Fabrice Nicolino, Charlie hebdo, nº 967, 29 décembre 2010, p. 5
  11. « Pétrole: le coup de poker de Julien Balkany » Les Echos, 12 mai 2010.
  12. [3] (http://www.businesswire.com/news/home/20110316005659/fr/) 16 mars 2011.
  13. article Les echos : Toreador se marie avec Zaza Energy (http://%5Bhttp://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0201563696405-petrole-de-schiste-bloque-en-france-toreador-se-marie-avec-zaza-energy-205628.php%5D)10 aout 2011
  14. [http://www.lalettredelexpansion.com/decideurs/julien-balkany_2668.htmlLa Lettre de L'Expansion, 29 aout 2011.
  15. Légifrance (http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024361355) - Loi n° 2011-835 du 13 juillet 2011 visant à interdire l'exploration et l'exploitation des mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique et à abroger les permis exclusifs de recherches comportant des projets ayant recours à cette technique
  16. « www.toreador.net » (http://www.toreador.net)
  17. Le pétrole du bassin parisien attise les convoitises (http://%5Bhttp://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/05/11/04016-20100511ARTFIG00717-le-petrole-du-bassin-parisien-attise-les-convoitises.%5D), article Le Figaro du 11 mai 2010
  18. name="CharlieHebdo n967"
  19. « www.stellarlimited.com » (http://www.stellarlimited.com)
  20. « 30 under 30» (http://www.trade2win.com/boards/general-trading-chat/47064-top-trader-under-30-a.html) Trader Monthly Magazine, .
  21. [4] (http://www.iimagazine.com/hedgefundindustryawards/risingstars.asp) Institutional Investor Magazine, .

Liens externes

  • Airy Routier, « Julien Balkany espère extraire un océan de pétrole du Bassin parisien » (http://www.challenges.fr/magazine/0211-030643/double_je.html), Challenges, 6 mai 2010
  • Wansquare, « un Balkany parmi les huiles » (http://www.wansquare.com/fr/article/archive/4299:Un%20Balkany%20parmi%20les%20huiles.html), www.wansquare.fr, 7 juin 2010

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).