Encyclopédie Wikimonde

King of The Zulus

Aller à : navigation, rechercher
King of The Zulus
Description de cette image, également commentée ci-après
Chanson de Louis Armstrong
Enregistré 23 juin 1926
Okeh Records de Chicago
Durée 3:04
Genre Jazz Nouvelle-Orléans, jazz blues, Hot Jazz, swing, standard de jazz
Format Disque 78 tours
Compositeur Lil Armstrong
Label Okeh Records

Clip vidéo

[vidéo] The Hot Fives & The Hot sevens - King of The Zulus (1926) sur YouTube

King of The Zulus (Le Roi des Zoulous, en anglais) est un standard de jazz, composé par la jazzwoman américaine Lil Armstrong, et enregistré pour la première fois par son époux Louis Armstrong, avec leur quintette Hot Five le 23 juin 1926 chez Okeh Records à Chicago[1] (un des premiers succès de sa longue carrière de légende de l'histoire du jazz).

Histoire

Louis Armstrong (1901-1971) naît et grandi à La Nouvelle-Orléans en Louisiane, la ou est né l'histoire du jazz des années 1910, avec les Early Jazz, Ragtime, et jazz Nouvelle-Orléans. Il intègre à l'age de 21 ans (en 1922) le groupe Creole Jazz Band de son ami et mentor King Oliver, ou il rencontre et épouse en 1924 sa seconde épouse chanteuse-compositrice-pianiste Lil Armstrong. Il fonde avec elle (à l'age de 24 ans) son premier quintette Hot Five de 1925-1926, sous son propre nom, en tant que leader[2], avec ses ex compagnons de formation (Lil Armstrong au piano, Johnny Dodds à la clarinette, Kid Ory au trombone, et Johnny Saint-Cyr au banjo). Il enregistre avec ce groupe ses 25 premiers disques vinyles à succès (donc cette composition de son épouse) qui contribuent à le rendre célèbre et populaire en Amérique et dans le monde (Louis Armstrong Hot Five and Hot Seven Sessions (en)). Ce groupe contribue à marquer et influencer l'évolution de l'histoire du jazz, du Early Jazz, et du jazz Nouvelle-Orléans, vers le Hot Jazz et le swing de l'Ère du Jazz des Roaring Twenties (années rugissantes, dont Louis Armstrong est une des stars internationales)[3],[4] avec entre autres ses célèbres solos de leader improvisés, ses montées en puissance graduelles crescendo, ses tempos de marche[5], l'invention du scat[6], ainsi que par son génie du jazz, le son incomparable de sa voix et de sa trompette, et son célèbre jeux de scène humoristique qui participent à sa légende (avec par exemple l'engueulade improvisée en Créole entre les membres du groupe de cette composition)[7]... Avec ce titre, il inspire, participe, et influence entre autres le style Jungle des célèbres « années jungle »[8] des Roaring Twenties des big band de Duke Ellington et Bubber Miley, dont entre autres leurs East St. Louis Toodle-Oo[9] de novembre 1926[10] et autres Diga Diga Doo[11] de 1928...

Reprise

Ce titre est réédité de nombreuses fois dans sa carrière, et repris par de nombreux interprètes[réf. nécessaire].

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

[vidéo] The Hot Fives & The Hot sevens - King of The Zulus (1925) (https://www.youtube.com/watch?v=INMmWjt6mQM) sur YouTube

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).