Encyclopédie Wikimonde

Le Jardin de Grande Compassion

Aller à : navigation, rechercher

Le Jardin de Grande Compassion
Présentation
Culte Karma-kagyu (bouddhisme tibétain)
Rattachement Union bouddhiste de France (UBF)
Début de la construction 2003
Site web Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Hautes-Alpes
Ville Saint-Julien-en-Champsaur
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes
(Voir situation sur carte : Hautes-Alpes)
Le Jardin de Grande Compassion
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Le Jardin de Grande Compassion
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Le Jardin de Grande Compassion

Le Jardin de Grande Compassion[1], en tibétain Thouktchenling[N 1], membre de l'union bouddhiste de France depuis 2012[2], est un centre de retraite de méditation bouddhiste tibétain de la lignée Kagyupa situé à Saint-Julien-en-Champsaur dans les Hautes-Alpes en France.

Autorité spirituelle

Les lieux sont placés sous l'autorité spirituelle du 17e karmapa Trinley Thaye Dorje[3].

Direction

Le responsable du site, Karma Tsultrim Gyamtso, aussi appelé Lama Tsultrim Gyamtso, est un lama français ayant rencontré le 16e karmapa (Rangjung Rigpe Dorje) et Kalou Rinpoché. Il a été formé par Guendune Rinpoché et Lama Teunzang[4]. Il a donné des conférences sur le Lankavatara sutra au Café philosophique interculturel de Formidec à Lyon en 2012[5].

Activités

Dès l’origine en 2003, la pratique a commencé par l'achèvement d'une accumulation de 1 000 nyoung-nè (bo)[N 2].

Les retraites se succèdent, retraites de groupe ou retraites individuelles.

Notes

  1. Thouktchen est la contraction de Thukje Chenpo, en tibétain « grande compassion », un des noms tibétains d'Avalokiteśvara, le bodhisattva de la compassion. Ling signifie jardin.
  2. En tibétain « demeurer en ascèse », pratique de purification des karmas négatifs qui s'accomplit sur deux journées consécutives incluant jeûne et silence.

Références

Annexes

Liens internes

Liens externes

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).