Encyclopédie Wikimonde

Librairie de France Groupe

Aller à : navigation, rechercher

Librairie France Groupe
logo de Librairie de France Groupe
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).|280px|alt=illustration de Librairie de France Groupe|Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).]]
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Création 1938
Disparition Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Fondateurs Raoul Barnoin
Forme juridique société anonyme
Action Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Slogan « Nous vous servons les instruments du savoir »
Siège social Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value)., Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
<span data-sort-value="Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).">Drapeau ?????
Direction René Yedieti
Président Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Directeurs Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Actionnaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Activité Distribution spécialisée
Produits livres, Papeterie, micro-informatique, bagagerie de luxe, vidéo, photographie, articles de sport, presse nationale et internationale.
Société mère Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Filiales Librairie de France, Burotop, Barnoin informatique
Partenaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Effectif Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
BCE Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
CVR Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
SIREN Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Entreprise hongroise Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Organisation norvégienne Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Companies House Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
OKPO Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
TVA européenne Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Site web www.ldfgroupe.ci
Budget Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Capitalisation Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Chiffre d'affaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Résultat net Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

La librairie de France est une chaîne de magasins spécialisés ivoirienne. Elle distribue principalement des produits de librairie, de papeterie, de maroquinerie et d’informatique. En 2005, la Librairie de France devient, avec Burotop et Barnoin informatique, l’une des trois entités de Librairie de France Groupe.

La Librairie de France est fondée en 1938 par un français nommé Raoul Barnoin. Après avoir quitté son pays, il traversa l’Afrique en passant pas le Maroc et le Burkina Faso décida de s’installer à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Il ouvrit le premier magasin Librairie de France dans la commune du Plateau au coin de l’avenue Chardy et de l’avenue de la république. Les établissements Barnoin sont rachetés en 1997 par des investisseurs ivoiriens et prenne le nom de Librairie de France Groupe.

La Librairie de France Groupe compte aujourd’hui une chaine de 9 boutiques physiques à Abidjan et à l’intérieur de la Côte d’Ivoire et développe ses activités autour de trois enseignes que sont Librairie de France (librairie, papeterie, informatique, presse, maroquinerie, article de sport), Barnoin Informatique (fourniture de solution et de logiciel informatique), Burotop (fournitures de bureau, de matériel et de consommable informatique).

Histoire

Au commencement était les frères Barnoin

Raoul Barnoin, fondateur de la Librairie de France.

Dans les années 1920 à 1930, trois frères, Francis, Roger, et Raoul Barnoin vivaient à Nice en France. Tous les trois, fous de football, jouaient dans l’équipe de foot de la ville de Nice : l'OGC Nice. Francis au centre, Roger et Raoul en milieu de terrain ou capitaine, constituaient une véritable curiosité puisqu’ils eurent droit à un article dans un journal local ; « Trois frères sur le terrain » : aventure unique dans l’histoire de L’OGCN que celle de la famille Barnoin. Cet épisode contribua à l’essor du club. Mais à cette époque, les joueurs de football même les meilleurs, ne pouvaient être professionnels et devaient donc travailler pour vivre. L’avenir des deux frères était tout tracé car ils étaient propriétaires d’une grande librairie au centre-ville de Nice : la Librairie Massena. Raoul Barnoin, le plus jeune rêvait à d’autres horizons et aux grands espaces. L’âme aventureuse, il était attiré par l’Afrique en particulier et rêvait de s’y installer. C’est ainsi qu’en 1936, il décida, chose exceptionnelle de tenter sa chance et de partir. Ses frères, sans trop y croire, mais pour l’aider, lui donnèrent les représentations de Larousse, Parker, Waterman.

Raoul Barnoin rempli sa voiture de dictionnaires et de stylos, la mit dans un bateau, traversa la méditerranéen et débarqua au Maroc où il vendit ses articles. Mais le Maroc n’était pas assez loin. Il continua donc sa traversée du désert et atteignit la ville de Ouagadougou au Burkina Faso.

Là, il marqua une pause. Il y installa une petite Librairie et prit le temps de la développer. Mais en 1937, le virus du voyage le saisit à nouveau, il ne put y résister longtemps et se remit en route, toujours au volant de sa voiture, il fila cap au sud ! Faisant fi des routes et pistes cahoteuses, il continuait tout au long de son chemin, de vendre ses dictionnaires et stylos. En 1938, il arriva à Abidjan et décida de s’y s’installer. Il se mit en quête d’un endroit pour installer une librairie papeterie. Lorsqu’il visita le plateau, il tomba sur son charme car à l’époque, tout était centralisé sur Bassam, Bingerville et le port de Treichville. Raoul Barnoin comprit très vite que ce petit coin de paradis deviendrait le centre d’Abidjan. À cette époque, en haut de l’Avenue Chardy et au coin de l’avenue de la République, il n’y avait que le Bardon de l’hôtel du Parc qui faisait face à un des premiers grands immeubles du plateau en construction, propriété de monsieur Nassar. Visionnaire, Raoul Barnoin réserva immédiatement la plus grande partie du rez-de-chaussée pour y installer une librairie papeterie. Ainsi naquit la librairie de France au coin de l’avenue Chardy et de l’avenue de la république.

Librairie de France, avenue Chardy, Plateau, Abidjan-1938.

Raoul Barnoin ne négligea aucun effort pour développer la librairie de France qui devint au fil des années une véritable grande librairie-papeterie spécialisée. En 1956, son épouse Rolande Barnoin, ancienne miss Méditerranée vint le rejoindre et ensemble, ils ouvrirent dans le prolongement de la Librairie de France un très grand magasin de luxe de vêtement appelé le magasin Raoul Barnoin.

Chaque année, la collection de madame Barnoin qui réunissait plus de mille invités présentait lors des défilés de mode les dernières nouveautés hommes femmes.C’était un véritable rendez-vous pour les gens élégants à la recherche de vêtement de qualité et de marque. En 1959, André Barnoin qui avait suivi un stage chez Olivetti et Ronéo vint rejoindre son oncle pour le seconder et surtout pour ouvrir un nouveau département : mobiliers métalliques et machines de bureau Ronéo Olivetti. La librairie de France avec ce nouveau magasin s’étendit jusqu’à l’avenue Chardy. En 1965, le magasin Printania qui jouxtait la Librairie de France au bas de l’avenue Chardy cessa ses activités et permit à la Librairie de France et les Établissements Barnoin de s’y installer. À la même période, ils rachetèrent la société SFADECO spécialisée dans les prêts aux fonctionnaires. Le groupe intégra donc un nouveau département dans son réseau. Les magasins s’étendirent de l’avenue de la république à la Rue Courgas en passant par l’avenue Chardy.

Transivoire, Alpha sport, Salipaci et Barnoin informatique

André Barnoin, mis un accent sur la diversification des activités du groupe, pilote professionnel, il créa au sein du groupe un département aviation qui comprenait : La représentation, la vente et l’entretien pour l’Afrique de l’ouest des avions Cessna, Fairchilds et des hélicoptères Bell ; une école de pilotage ; l’Aéro-club des lagunes qui préparait et délivrait le brevet de base de pilote professionnel et possédait aussi, un département adapté aux lagunes de Côte d’Ivoire. Cette école était à l’époque, la seule école agrée hydravion d’Afrique (excepté l’Afrique du Sud) et de France pour former des pilotes. C’est pourquoi souligne André Barnoin avec humour et satisfaction, que nombreux sont les jeunes pilotes étrangers y compris français qui sont venus se perfectionner à Abidjan. À cela, s’ajoutait une compagnie aérienne de transports publics Airtransivoire dont les avions sillonnaient la Côte d’Ivoire et la sous-région. De nombreux pilotes professionnels ivoiriens, employés aujourd’hui dans de grandes compagnies aériennes, ont été formés aime aussi à préciser André Barnoin en partie à l’Aéro-club des lagunes et ont poursuivi leur perfectionnement professionnel à Airtransivoire.

Les Établissements Barnoin étaient alors en plein essor et la diversification des activités prônée et initié par André portait ses fruits. C’est ainsi qu’Evelyne Barnoin, fille du couple Barnoin rejoignit l’entreprise familiale en 1973 après avoir terminé ses études de commerce. Comme son père, férue de sport et d’équitation, elle créa un nouveau département ALPHA SPORT spécialisé en équipement et vêtement sportifs. Le succès de ce volet permit une fois de plus au groupe Barnoin d’étendre sa toile et de créer en 1985 la SALIPACI (société des librairies de Côte d’Ivoire) société de distribution dont l’objectif était d’approvisionner les autres libraires de Côte d’Ivoire et de la sous-région. Installé dans un grand immeuble situé au carrefour Marcory et boulevard Giscard d’Estaing avec des entrepôts complémentaires à Vridi.

Puis vu le jour également le département informatique avec Barnoin informatique qui devint le représentant exclusif de la marque Apple. Au fur et à mesure, les activités prospéraient, les départements se multipliaient, l’espace commençait à manquer. Le groupe Barnoin se trouvait à l’étroit. Dès que la SIB construisit son immeuble Alpha 2000, la Librairie de France s’y installa jusqu’à ce jour.

Nous sommes aux alentours de 1986, c’est une période faste, et tout allait pour le mieux pour le groupe à l’organigramme pyramidal. Administré par Raoul Barnoin, dirigé par André Barnoin et tous deux secondés par Madame Barnoin et Evelyne Barnoin, le groupe semblait avoir atteint son apogée.

En mai 1986, alors que le groupe est en pleine ascension, Raoul Barnoin décède. Ainsi la famille Barnoin développe des activités autour du livre et des enseignes telles que Maxilivres, spécialisées dans les beaux livres, The BOOK SHOP, dédié à la vente de manuels anglophone. Malgré le succès, la famille Barnoin décida de céder ces activités en 1997 au groupe pharmaceutique Pharmafinance.

Des Établissements Barnoin à Librairie de France Groupe

Les nouvelles stratégies mises en œuvre avaient un objectif clairement assumé : recréer au niveau de la librairie et de la papeterie l’expérience de la distribution pharmaceutique avec LABOREX-CI qui approvisionne plus de 600 pharmaciens disséminés sur toute l’étendue du territoire national.

Les responsables du groupe Pharmafinance voulaient mettre en place un réseau similaire pour la papeterie à travers un créneau permettant aux populations de s’approvisionner dans leur environnement immédiat.

Le groupe Pharmafinance donna donc à cette entreprise familiale un second souffle et la baptisa Librairie de France groupe qui comprend trois enseignes :

  • Barnoin Informatique
  • Burotop
  • Librairie de France

Faire de la librairie de France groupe : une entreprise moderne, évoluant avec son temps et proches des populations résume la vision des nouveaux propriétaires de la librairie de France[réf. nécessaire]. En effet, à l’époque de la famille Barnoin, il n’existait que la librairie de France du plateau et celle de l’Hôtel Ivoire située dans la galerie marchande dans un petit magasin de 66 m2. La nouvelle direction avait rapidement compris la nécessité d’entreprendre une diversification géographique pour éviter d’une part aux gens le désagréments de se rendre obligatoirement au plateau, et d’autre part réussir au fil des années à faire partie intégrante de l’environnement culturel des ivoiriens : « une librairie dans chaque quartier ».

En 1998, l’extension géographique commença avec les librairies de France du boulevard Latrille et Yopougon Siporex. Sur la même lancée, ont suivi l’ouverture de celle de Bonoua, Yamoussoukro ; puis s’ajoutèrent des franchises à Gagnoa, Daoukro, Dabou, Abengourou.

En 1999, elle crée le premier grand drugstore d’Afrique d’une superficie de 2 000 m2 connu sous le nom de « MEediastore » installé dans la galerie commerciale Cap Sud sur le boulevard Giscard d’Estaing ; ce qui lui permit de se lancer dans le loisir créatif et le multimédia. Mais avec la mode des téléchargements, et des disques piratés, les clients n’achetaient pas ou le faisaient peu. Ce fut le début des difficultés.

Les différentes crises

Une boutique Librairie de France vandalisée lors de la crise socio-politique de 2004.

En décembre 1999, survint la première crise politique ivoirienne avec sa cohorte de pillages. De nombreux magasins furent détruits. Les finances de la librairie allaient de plus en plus mal et il devenait difficile de faire face aux commandes de l’administration, un de ces plus gros clients. Les investissements prévus ne pouvaient plus être réalisés. La croissance était au ralenti.

De 1999 à 2000, des décisions pénibles durent être prises : fin 2000, la librairie dû licencier 42 personnes. Après cette période humainement difficile, la librairie de France groupe continua de traverser de nombreuses épreuves : la crise économique au niveau global et interne, les crises militaro-politiques successives et ses périodes de violence qui faisaient de la librairie de France groupe la cible privilégié des pilleurs. Des dégâts occasionnés estimés à plus de 2 milliards de FCFA entrainèrent la réduction du nombre de magasins, l’arrêt de certains investissements prévus dans le business plan et le retrait de la librairie de France dans MEDIASTORE. Les évènements de 2004 caractérisés par un violent sentiment « anti-français » firent un amalgame entre la France et la libraire de France. Celle-ci subit les assauts des émeutiers ignorant que c’était une entreprise ivoirienne. Ces évènements dramatiques finirent par saper la détermination de la direction générale du groupe PHARMAFINANCE qui décida de céder en janvier 2005 la libraire de France à des investisseurs privés ivoiriens.

Nouveau départ, nouvelle équipe dirigeante

André Barnoin, neveu du fondateur, avec René Yedieti.

Il est vrai que le bilan des événements de 2004 fut lourd : deux magasins totalement incendiés sur les boulevards Latrille et Giscard d’Estaing, à la Riviera 3 et à Yamoussoukro, les magasins furent pillés et leur stock totalement emporté. Au total, des dégâts matériels estimés évalués à 400 millions de francs CFA et une perte de chiffre d’affaires d’environ 1.2 milliard FCFA en moins de deux mois (novembre et décembre 2004).

Ce fut une période sombre pour la Librairie de France groupe qui eut droit à sa survie grâce à la ferme volonté de la direction générale, au courage et à l’esprit de sacrifice de 70 employés licenciés pour sauver l’entreprise.

À ces licenciements, s’est ajoutée la fermeture, en dehors des quatre magasins totalement incendiés et pillés, de 10 autres magasins principalement à Abidjan (Abobo, Treichville, Yopougon, Koumassi, Cocody, deux plateaux vallon, librairie du parc, Williamsville, Marcory, Salipaci et Bonoua).

Décisions difficiles à prendre mais il fallait coûte que coûte redresser ; car malgré ces heurts successifs, et à l’acharnement du destin dû à "un délit de patronyme", la Librairie de France groupe est considérée comme un patrimoine. C’est pourquoi la nouvelle direction représentée par René Yedieti, président directeur général, par ailleurs président de l’Association des libraires de Côte d’Ivoire et administrateur de l’Association Internationale des Libraires Francophones garde la foi car elle sait que la Librairie de France groupe joue un rôle majeur dans le développement de la Côte d’Ivoire en contribuant d’une part au rayonnement de la culture ivoirienne et française par la diversité de ses produits, et d’autre part au renforcement et à l’amélioration de l’Éducation de l’enseignement et de la formation en Côte d’Ivoire[1].

En 2005 un groupe d’investisseurs ivoiriens décide de racheter le groupe Librairie de France[1].

En septembre 2014, La librairie de France groupe lance son site E-commerce www.librairiedefrance.net. Le site e-commerce constitue la 10e boutique du réseau Librairie de France[2].

Les enseignes de la Librairie de France

La nouvelle direction de la Librairie de France groupe lors de la reprise, a décidé de renforcer la politique commerciale du groupe en gardant les trois enseignes développées par les précédents dirigeants.

Librairie de France

Boutique principale et siège de Librairie de France Groupe au Plateau.

L'enseigne destinée au grand public et constituée d’un réseau de 9 boutiques physiques à Abidjan et à l’intérieur de la Côte d’Ivoire plus une boutique e-commerce.

Banoin informatique

Initialement spécialisée dans la vente de matériel informatique et la commercialisation exclusive de la marque Apple, la structure se positionne désormais comme un intégrateur de solutions métiers.

Barnoin Informatique accompagne les entreprises dans leur développement en intégrant les technologies nouvelles par la réalisation des solutions de gestion sur mesure, le déploiement d’infrastructures réseaux, l’audit et la sécurité de système d’information.

Barnoin Informatique dispose d’un centre de formation sur les technologies de pointe et les méthodes d’analyse et de conduite de projet informatique, destiné aux directeurs et chefs de projets informatiques.

Burotop

Filiale orientée vers les entreprises, les organismes internationaux, les administrations publiques, les grossistes et les revendeurs. Elle est spécialisée dans la fourniture de bureau, la papeterie, le mobilier de bureau, le matériel et les consommables informatiques.

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes


Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).