Encyclopédie Wikimonde

Liste de personnages intellectuels, surdoués et apparentés

Aller à : navigation, rechercher

Cette liste non exhaustive présente des personnages de fiction ayant l'intelligence et/ou une grande culture comme trait principal et étant présentés ainsi dans l'œuvre. Chaque personnage est associé à une brève description de son contexte d'apparition ainsi que de sa personnalité.

Selon Olivier Eyquem, ancien rédacteur de la revue Positif, « le savant (de fiction) possède un tempérament émotif, instable, d'une extrême vulnérabilité. »[1]. Pour Philippe de Lara, l'intellectuel « personnage sans image, a néanmoins un physique de l'emploi repérable : lunettes et blouse blanche du savant, maladresse et timidité du professeur. »[2].

Littérature

Cinéma

  • Dr David Huxley (1938), L'Impossible Monsieur Bébé[2]. Paléontologue, ses habitudes se retrouvent bousculées par une jeune femme... et un léopard.
  • Antoine Doinel, (à partir de 1959) dans Les Quatre Cents Coups on le retrouve dans cinq films, et plus particulièrement dans Baisers volés (1968) qui s'inspire du Lys dans la vallée.
  • Julius Kelpt, Docteur Jerry et Mister Love (1963), professeur timide et complexé invente une potion qui le rend irrésistible[6].
  • Michael Armstrong (1966), le savant du film Le Rideau déchiré[1], chercheur en physique nucléaire en pleine Guerre froide.
  • Stanislas Prévine (1972), Une belle fille comme moi[2]. L'étudiant en sociologie interviewe une détenue et se laisse convaincre de son innocence.
  • Alexandre, intellectuel désœuvré dans La Maman et la Putain (1973).
  • Clément Tibère (1973), le savant français du film Le Silencieux[1].
  • Christian Belœil (1978) dans le film Préparez vos mouchoirs. Un couple à trois déjà compliqué fait la connaissance d'un jeune de 13 ans ayant 158 de QI et subissant les quolibets de ses camarades[7].
  • Emmett Brown (1985). Le doc de Retour vers le futur est un scientifique fou-fou créateur de la première machine à voyager dans le temps. Il est aidé de Marty, un adolescent ordinaire, débrouillard qui a plus les pieds sur terre.
  • Raymond Babbitt (1988) Rain Man. Le plus célèbre des autistes surdoués, il est aussi brillant dans certains domaines (mathématiques, mémoire...) qu'il est problématique dans la vie quotidienne.
  • Fred Tate, Le Petit Homme (1991). À sept ans, délaissé par sa mère il est confié à une directrice d'école spécialisée.
  • Jobe Smith, Le Cobaye (1992). Un simple d'esprit voit, suite à une expérience virtuelle son intelligence s'accroître jusqu'à devenir incontrôlable.
  • George Malley, Phénomène (1996). Un modeste mécanicien a un accident. À son réveil, il est assoiffé de connaissances provoquant la curiosité de toute sa région.
  • Will Hunting, Will Hunting (1997). Un jeune en difficulté résout la nuit des équations complexes. Il attire l'attention d'un professeur.
  • John Forbes Nash Jr. , Un Homme d'exception (2001), brillant mais schizophrène, d'après le personnage réel.
  • Tanguy Guetz, dans le film Tanguy (2001). À vingt-huit ans, il vit encore chez ses parents, ce qui ne l'a pas empêché de faire une thèse.
  • Chris Gardner dans À la recherche du bonheur (2006), d'après le personnage réel.
  • Zachary Kessler, dans le téléfilm Tout le monde descend ! (2011). Il a un an d'avance, ce qui le conduit à être dans la même classe que sa sœur rebelle.
  • Eddie Morra, du film Limitless (2011), sur une drogue augmentant les capacités cérébrales.
  • Claude Garcia, Dans la maison (2012) : Un professeur, écrivain frustré est fasciné par un élève doué en maths comme en littérature mais à la personnalité des plus étranges.

Séries

  • Emma Peel, Chapeau melon et bottes de cuir (1961). Propulsée chef d'entreprise à l'âge de vingt-et-un ans, titulaire de plusieurs doctorats, elle dispose de plus de qualités physiques qui en font un des personnages à haut QI les plus complets.
  • Spock, Star Trek (1966). Mi-Vulcain mi-humain, il possède la logique comme qualité primordiale. Il fait la pair avec le capitaine Kirk, lui aussi intelligent et doté d'une forte culture générale mais plus en proie au caractère humain tandis que Spock se rapproche parfois de l'ordinateur.
  • Mary Ingalls La Petite Maison dans la prairie (1974). Excellente élève, son destin est plus riche que celui du personnage réel dont elle est inspirée.
  • Maya, Cosmos 1999 (1975). Cette extra-terrestre est capable de se transformer à sa guise. On apprend qu'elle calcule plus vite qu'un ordinateur mais cette particularité ne semble pas se voir dans ses raisonnements de tous les jours.
  • Rem, L'Âge de cristal (1977). Absent du film, ce droïde possède beaucoup de données et de culture.
  • Sophie de Inspecteur Gadget (1983) . Cette petite fille de huit ans assiste son oncle maladroit. Elle possède intelligence, compétences informatiques, sang froid, vivacité d'esprit et humour ce qui en fait une surdouée modèle dans un univers cela dit surréaliste.
  • Lisa Simpson, Les Simpson (1989). Elle est la voix de la raison de la famille. Douée en art, elle joue du saxophone avant de devenir végétarienne.
  • Samuel Beckett, Code Quantum (1989). Doté d'un QI de 267, il obtient six doctorats et un prix Nobel[8],[9].
  • Jerry Steiner, (1990) Parker Lewis ne perd jamais. Archétype du bizuth jusqu'à ce qu'il se lie d'amitié avec le classieux Parker. Le domaine de prédilection de ce « génie à lunettes » est la science[10].
  • Mark Foster, Notre belle famille (1991). Avec un environnement féminin, il est le petit intello timoré et ne se sépare pas de ses lunettes.
  • Saffron Monsoon, Absolutely Fabulous (1992). Entourée d'une mère et d'une tante très extraverties, elle prépare le concours polytechnique.
  • Grace Sheffield (1993). Petite fille éveillée mais dépressive de Une nounou d'enfer
  • Ross Geller, Friends (1994). Véritable nerd dans sa jeunesse, passionné par les dinosaures, ce paléontologue devient professeur à l'université[11].
  • Jarod, Le Caméléon (1996). Enfant aux capacités intellectuelles au-dessus de la normale, il est élevé dans un mystérieux Centre d'où il finit par s'échapper[12].
  • Daria Morgendorffer, Daria (1997). À l'origine personnage secondaire, elle a droit à sa propre série, spin-off de Beavis et Butt-Head.
  • Sam Weir, Neal Schweiber et Bill Haverchuck de Freaks and Geeks (1999). Les trois garçons de la tribu Geek affichent des personnalités différentes[13].
  • Malcolm de la série éponyme (2000). Le quotidien d'un surdoué cynique dans sa famille et dans la classe reservée aux "têtes d'ampoules".
  • Kerry Hennessy, Touche pas à mes filles (2002). Antithèse de sa sœur bimbo.
  • Daniel Faraday, Lost : Les Disparus (2004) a été très tôt poussé aux études par sa mère.
  • Michael Scofield, Prison break (2005). Ce frère exemplaire n'arrive finalement pas à retenir le plan de la prison, d'où le tatouage.
  • Kyle Trager de Kyle xy (2006). Né dans un caisson, un jeune homme développe des compétences peu ordinaires telles que la lecture accélérée ou une technique de dessin inspirée du pixel.
  • Chuck Bartowski, Chuck (2007). Un geek déjà futé voit ses compétences décuplées par l'Intersecret, un processus informatique relié à son propre cerveau.
  • Sheldon Cooper ,The Big Bang Theory (2003) et Léonard, Raj,... Howard étant le moins qualifié.
  • Patrick Jane, Mentalist (2008). Maître dans l'art de la manipulation, on le prend souvent pour un médium. Il aide le FBI en qualité de consultant.
  • Mozzie, FBI : Duo très spécial (2009). Orphelin surdoué passé dans l'illégalité, il possède une grande culture générale à l'instar du héros de la série Neal Caffrey. Si son intelligence semble davantage poussée, il est moins sociable.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Dictionnaire des personnages du cinéma, p. 397.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Dictionnaires des personnages du cinéma, p. 219.
  3. Dictionnaire des personnages du cinéma, p. 205.
  4. Une thèse sur<< La représentation de l'enfant superieurement intelligent dans la litterature française (generale, populaire et de jeunesse)>> par Florence Calluela est actuellement en préparation. http://www.theses.fr/s26347
  5. « Atteint du syndrome d'Asperger, Oskar n'est pas un petit garçon de 11 ans comme les autres. Intelligent et vif, il est aussi asocial, obsessionnel, ultrasensible, plein de bizarreries et de rituels » in Emmanuèle Frois, Extrêmement fort et incroyablement près, puissant mélodrame, Le Figaro, 28 février 2012.
  6. Dictionnaire des personnages du cinéma, p. 365.
  7. « cet ado surdoué qui soufflait Carole Laure à Gérard Depardieu » in Christophe Carrière, Je suis supporter du standard, L'Express, 27 mai 2013.
  8. Marcel, p. 33.
  9. Winckler, p. 171.
  10. Winckler et Petit, p. 312.
  11. Beulé, p. 167 et 168.
  12. Winkler et Petit, p. 160 et 161.
  13. cette série fait partie des onze sélectionnées pour la thése d' Émilie Lemoine http://www.theses.fr/2013TOUR2014

Bibliographie

Article connexe: Liste de savants fous

  • Collectif, Dictionnaire des personnages du cinéma, Bordas, 1988.
  • La vocation de l'universel [La formation de la représentation de l'intellectuel vers 1900] [0335-5322 1984 num 55 1 2235 publié en 1984]
  • Martin Winckler et Christophe Petit, Les séries télé, Larousse, 1999.
  • Martin Winckler, Le meilleur des séries, Hors collection, 2007.
  • Patrick Marcel, Code Quantum - itinéraire d'un ange gardien, Collection Le Guide du téléfan, 1994.
  • Franck Beulé, 10 ans de Friends - L'encyclopédie exhaustive de la série culte, La société des écrivains, 2005.
Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).