Liste de proverbes et expressions liés aux fées

Aller à la navigation Aller à la recherche
Affiche présentant l'absinthe comme la fée verte.

Cette page liste des proverbes et expressions liés aux fées. Ces êtres, considérés généralement comme des femmes d'une grande beauté, capables de conférer des dons aux nouveau-nés, de voler, de lancer des sorts et d'influencer le futur, ont donné naissance à de nombreuses expressions et proverbes liés à leurs facultés supposées.

Expressions

  • La « fée verte », autre nom de l'absinthe, issu de la couleur de cet alcool[1]
  • La « fée électricité », autre nom de l'électricité à l'époque où elle était porteuse d'innovations technologiques et d'améliorations des conditions de vie[2]. C'est également un tableau monumental de Raoul Dufy, assisté de son frère Jean Dufy, qui illustre cette engouement au début du XXe siècle.
  • « Une bonne fée s'est penchée sur son berceau », une personne a reçu tous les dons à sa naissance, fait référence à la fée marraine;
  • « Fée du logis », personne habile et experte dans l'entretien de son intérieur[3];
  • « avoir des doigts de fée », être habile des mains [4];
  • « Un travail/ouvrage de fée », un travail minutieux, parfait [3] ;
  • « Les dieux et les fées se trompent aussi », tout le monde peut se tromper (proverbe chinois).[réf. nécessaire]
  • « Être fada » (du provençal fada, « fée »), être possédé par les fées, être fou[5].

Citations

  • « Chaque fois qu'un enfant dit "Je ne crois pas aux fées.", il y a quelque part une petite fée qui meurt », Peter Pan de J. M. Barrie ;
  • « En mai les fées ont fort à faire », in La teinture des physiciens et des sophistes de Gabriel d’Hervillier ;
  • « Seule la faiblesse de nos organes et de notre contact avec nous-mêmes nous empêche de nous apercevoir dans un monde de fées », l'Encyclopédie de Novalis ;
  • « Les fées font leur lessive dans des bulles de savon et cuisent leur soupe sur un feu follet », À quoi pensez-vous ? de Béatrix Beck ;
  • « Les fées nous endorment, nous ouvrent les portes de leur royaume, qui se referment sur nous sans qu’elles aient pris la précaution de nous en remettre la clé », de Jean Adrian ;
  • « Être musicienne ? C’est être fée ! », Le salon vert de Françoise Dumoulin-Tessier.

Références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).