Encyclopédie Wikimonde

Liste des accordéonistes diatoniques remarquables

Aller à : navigation, rechercher

Cette page référence les joueurs d'accordéon diatonique remarquables, par exemple par leur démarche artistique, leur contribution à l'évolution de l'instrument ou encore leur travail de pédagogie de l'instrument. Les accordéonistes sont classés par pays et une courte présentation est indiquée (lorsque les informations sont disponibles). Compte tenu de la popularité de cet instrument, ne seront acceptés que les accordéonistes dont l'influence est reconnue (ou tout du moins justifiée).

Belgique

  • Marinette Bonnert : fait un exceptionnel travail de mémoire, surtout sur le répertoire belge (wallon et flamand) ; anime de nombreux stages.
  • Julien de Borman (trois rangs de Castagnari (en)) : accordéoniste de Klezmic Zirkus et Turdus Philomenos.
  • Sophie Cavez (trois rangs de Castagnari) : a débuté avec Dazibao et Urban Trad ; multiplie les projets allant du folk à la musique pop ; également bassiste.
  • Wim Claeys (nl) (trois rangs de Castagnari) : a créé avec Didier Laloy le groupe TreF, très actif sur la scène folk (Boombal) en Belgique ; il joue également dans Ambrozijn.
  • Jonathan De Neck (trois rangs de Castagnari) : formé au conservatoire de Liège, il donne des cours et des stages et est actif dans plusieurs formations (Diab' Quintet, Les Déménageurs...) ; Jonathan De Neck est également comédien.
  • Raquel Gigot (deux rangs de Hohner) : musicienne du groupe Orion (joue aussi sur chromatique).
  • Didier Laloy (trois rangs de Castagnari)
  • Anne Niepold (trois rangs de Bertrand Gaillard) : véritable touche-à-tout de l'accordéon diatonique, virtuose ; active dans une dizaine de projets de tous les styles ; a reçu le prix Gus Viseur et Toots Thielemans 2008 ; donne des stages et des cours.
  • Kryztof Meyer (trois rangs de Castagnari) : fait entrer le diato dans une formule punk (Shrapnels, années 90) ; plusieurs projets dont aujourd'hui Cave Canem ! ; donne de nombreux cours et stages.

États-Unis

  • Joe Derrane (en) (deux rangs ré–dodièse de Bertrand Gaillard) : préférant une disposition ré–dodièse à l'inverse de la disposition standard, Joe Derrane possède un style inimitable et jouit d'une renommée internationale en musique irlandaise.
  • John Kimmel (un rang) : une des plus anciennes références en matière de musique irlandaise, une formation crée en 2010 et constituée de Denis Pépin, Christian Maes et Raynald Ouellet (accompagnés de Susie Lemay au piano) rend hommage à l'héritage musical de John Kimmel.

Finlande

  • Markku Lepistö (fi) (deux rangs et demi de Castagnari) : une référence de l'accordéon diatonique finlandais ; se produit avec la formation d'accordéonistes Samuraï.

France

  • Michaël Auger (Vendée) (trois rangs de Castagnari) : accordéoniste du groupe Arbadétorne.
  • Jacques Beauchamp (Bretagne) : accordéoniste du groupe Sonerien Du jusqu'en 2009. Également sonneur de biniou et de bombarde.
  • Jean Blanchard : membre fondateur en 1972 du groupe folk français La Bamboche, puis en 1994 de l'ensemble folk Tradmania. Avec Jean-Loup Baly, a enregistré en 1975 le disque « Spécial Instrumental : L'accordéon diatonique » et est un des premiers du mouvement folk à s'intéresser à cet instrument[1].
  • Cyrille Brotto (Quercy) (deux rangs et demi de Castagnari) : spécialiste des musiques du Quercy, connu notamment pour son duo avec Guillaume Lopez. Lauréat 2006 du prix Gus Viseur (fait remarquable pour un accordéoniste diatonique).
  • Alain Chatry (mélodéons) (né en 1957) : spécialiste des musiques québécoises et cadiennes. Dans l'album « Sur la root » (2001), il interprète des musiques traditionnelles du Kentucky, du Québec et de la France[2].
  • Aurélien Claranbaux (Orléans) (trois rangs mixte de Marc Sérafini) : accordéoniste des groupes ZEF, FéO, Duo Absynthe, Azilia et Jeff Caresse.
  • Jean-Michel Corgeron (Île-de-France) (trois rangs de Castagnari) : acteur de premier plan du regain de l'accordéon diatonique, connu pour son implication dans Trad Magazine et pour le système de tablature par rangées qui porte son nom.
  • Martin Coudroy (Bretagne) (trois rangs de Castagnari) : explore des répertoires variés : musique bretonne (Martin Coudroy Trio), swing manouche Triouche, et une prédilection pour les musiques de Suède (Duo Jonsson-Coudroy, Duo Tanghe-Coudroy). Il s'intéresse aussi à la musique contemporaine, et se produit sur scène dans un spectacle jeune public, Le merveilleux voyage de Nils Holgersson. Également violoniste.
  • Patrice Corbel, (Bretagne), 2rangs 1/2 saltarelle, pastourelle 2. Enseigne le diato à Brest, membre fondateur du groupe Diwall, interprete de musique bretonne et irlandaise.
  • Yannig Coiron, (bretagne), joue sur un Bertrand Gaillard 2rangs 1/2. Anime un atelier de musique d'ensemble à Brest. Joue dans le groupe breizh stormingou en solo ou duo avec son fils. A écrit un recueil de tablatures de musiques à danser de Bretagne et folk* Serge Desaunay (Roanne) : musicien majeur dans le développement du jeu croisé au diatonique, dans un style proche de celui de l'accordéon chromatique. Accordéoniste du groupe La Chifonnie, a enregistré des compositions avec son frère Patrick à la guitare (par exemple Après la pluie ou Le beau temps). Serge Desaunay se produit avec le groupe Rue du Canal.
  • Stéphane Delicq : accordéoniste plein de sensibilité aujourd'hui décédé. Ses nombreuses compositions sont très répandues en France.
  • Daniel Denécheau (Paris) : spécialiste du genre musette et joueur d'accordéon mixte, dans la lignée d'Émile Vacher.
  • Rémi Geffroy (Quercy) (trois rangs de Castagnari) : apporte une couleur nouvelle à travers des compositions, mélangeant ses différentes influences (jazz, pop) avec les musiques à danser. Egalement musicien des Booze Brothers, Tara's Folk et Trio Abrégé
  • Laurent Geoffroy (Bordeaux) (trois rangs de Marc Sérafini) : il a exploré plusieurs genres musicaux avec plusieurs formations : chanson française, musique traditionnelle, rock, musique brésilienne. Actuellement accordéoniste dans Zef, Nous sommes des Chiens, Duo Bottasso Geoffroy, Passaires. Titulaire du diplôme d'état de musique traditionnelle.
  • Étienne Grandjean (Bretagne) (deux rangs et demi de Castagnari) : initiateur du festival « Le Grand Soufflet » et accordéoniste du groupe La belle société, Étienne Grandjean évolue désormais dans le trio Gruppetto.
  • Frédéric Guichen (Bretagne) (deux rangs et demi et trois rangs de Castagnari) : accordéoniste d'Ar Re Yaouank, il se produit aujourd'hui en fest-noz avec son frère Jean-Charles Guichen.
  • François Heim (Ardèche) (trois rangs de Castagnari) : accordéoniste de La Belle famille, spécialiste des musiques de l'Est de l'Europe, sa disposition de clavier pour trois rangs est fournie en standard chez bon nombre de fabricants.
  • Jac Lavergne (Auvergne) : spécialiste du répertoire auvergnat. A fait partie de la compagnie Chez Bousca avec laquelle il a enregistré un album. A sorti en 2012 un album de compositions dans le style auvergnat avec la compagnie Léon Larchet : Musikadansé n°3.
  • Bruno Le Tron (Paris) (trois rangs de Castagnari) : acteur du renouveau de l'instrument en France, Bruno Le Tron a fait partie de multiples formations. On le retrouve aujourd'hui en duo avec François Heim ainsi que dans la formation d'accordéonistes Samuraï.
  • Yann-Loïc Joly (Bretagne) (trois rangs de Bernard Loffet) : accordéoniste du groupe Carré Manchot.
  • Frédéric « Gazman » Lambierge (deux rangs et demi d'Hohner et trois rangs mixte de Castagnari) : compagnon de route, un temps, de Titi Robin, il se produit désormais dans un registre résolument swing (sinon jazz) dans la lignée de Jo Privat.
  • Tangi Le Gall-Carré (Bretagne) (trois rangs de Castagnari) : accordéoniste du groupe Startijenn.
  • Bernard Loffet (Bretagne) : connu pour son activité de fabricant d'accordéon, et pour être le créateur de ce qui est sans doute le plus ancien site Internet francophone dédié à l'accordéon diatonique[3].
  • Benjamin Macke (France) (divers accordéons de Stelvio) : à la base percussionniste jazz, il s'est mis à l'accordéon sur le tard. Il s'intéresse aux musiques flamandes du Nord de la France dans le groupe Shillelagh, propose des ponts entre musette et folk (dans le Duo Bastringue), et développe depuis plusieurs années des ciné-concerts dans différentes formules. Après quelques années de bal folk, il revient à ses premières amours et met sur pied un quartet jazz, le Benjamin Macke Quartet. Enfin, le jeune public a l'occasion de le rencontrer dans la compagnie Marchands de Sornettes.
  • Christian Maes (France) (divers accordéons de Saltarelle) : accordéoniste prolifique, il débute par la musique irlandaise (classé 4e au Fleadh Cheoil, concours national de musique irlandaise). A développé un accordéon bi-sonore à quart de tons, qu'il utilise dans un répertoire de musiques orientales.
  • Janick Martin (Bretagne) (trois rangs de Castagnari) : virtuose, il contribue, notamment sous l'influence de Frédéric Lambierge, à se servir de l'accordéon comme un instrument chromatique.
  • Rémi Martin (Bretagne) (deux rangs et demi de Castagnari) : fondateur du groupe Carré Manchot. Joue également en duo avec le violoniste Ronan Pinc.
  • Stéphane Milleret (Rhône-Alpes) (trois rangs de Bertrand Gaillard) : accordéoniste du groupe Djal notamment. Avec Norbert Pignol (voir ci-dessous), créateurs d'un plan de clavier qui porte leurs noms. En parallèle de son activité scénique, ils ont une activité d'enseignement reconnue (stages, méthodes).
  • Christian Oller (Lyon) : accordéoniste pionnier du mouvement folk lyonnais. Membre successivement du Claque Galoche, du Grand Rouge, Lo Jaï. Son duo avec Jean-Pierre Yvert a servi de bande son à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'Albertville en 1992.
  • Emmanuel Pariselle : a eu une grande influence dans le renouveau de l'instrument en France. Musicien de La Bergère, Gasconha plus, French Alligators… Duo avec Christian Maes, Didier Oliver. Également fabricant d'accordéon.
  • Alain Pennec (Bretagne) (trois rangs de Castagnari) : accordéoniste du groupe Tammlès, Les 4 Jean, Sloï, Alain Pennec Quartet, duo avec Sébastien Bertrand.
  • Sébastien Bertrand (Vendée) (deux rangs et demi de Castagnari) : accordéoniste diatonique de Duo Bertrand, Duo Bertrand en Cie, Sloï, Duo Pennec/Bertrand, et directeur artistique de CAHPA-Cie Sébastien Bertrand.
  • Yann-Fañch Perroches (Bretagne) (deux rangs et demi de Bertrand Gaillard et trois rangs de Castagnari) : membre fondateur du groupe Skolvan. À beaucoup contribué à l'évolution de l'instrument en Bretagne : adaptation de style de jeu d'anciens joueurs, développement d'harmonies main gauche.
  • Marc Perrone (quatre rangs de Castagnari) : artisan du renouveau de l'accordéon diatonique en France, référence incontournable et musicien hors pair.
  • Norbert Pignol (Rhône-Alpes) (trois rangs de Bertrand Gaillard) : accordéoniste d'Obsession et de Dédale. Avec Stéphane Milleret, créateurs d'un plan de clavier qui porte leurs noms.
  • Cyril Roche (Auvergne) (trois rangs 14 basses de Bruno Priez) : spécialiste des musiques d'Auvergne et plus largement du Centre-France, accordéoniste des groupes Trio Patrick Bouffard (1990-2007), La Fabrique (1998-2008), Domino (1998-2002), Duo Roche-Breugnot (depuis 1994), Le Comité (depuis 2007), La Doublette (depuis 2010).
  • Robert Santiago (trois rangs de Bertrand Gaillard) : spécialiste des musiques sud-américaines. Accordéoniste du groupe D'Tinto. Robert Santiago est aussi un collectionneur d'accordéons et un grand connaisseur de l'histoire de l'instrument.
  • Marc Serafini (Toulouse) : connu pour son activité de fabricant d'accordéons. Il développe des nouveaux concepts d'accordéon, comme le Darwin, accordéon diatonique à vingt-quatre basses[4].
  • Loig Troël (Bretagne) (trois rangs de Saltarelle) : ancien accordéoniste des groupes Skolvan et Diwall, membre actuel d'ObisTrio.
  • Erwan Tanguy (Bretagne) (trois rangs de Castagnari) : spécialisé en musique irlandaise sur sol/do, ancien membre de Diwall.
  • Émile Vacher (accordéon mixte): pionnier du style musette.

Irlande

  • Joe Burke (deux rangs si–do de Paolo Soprani) : représentant du style si–do, une légende vivante !
  • Dermot Byrne (deux rangs dodièse–ré de Briggs) : originaire du conté du Donégal, Dermot Byrne est un des meilleurs accordéonistes d'Irlande. Il est membre du groupe Altan depuis 1994[5].
  • Joe Cooley (deux rangs ré–mibémol de Paolo Soprani) : membre fondateur du groupe The Tulla Céilí Band, Joe Cooley est une référence majeure dans le style d'accordéon du comté de Clare.
  • David Munnelly
  • Máirtín O'Connor : véritable légende de la musique traditionnelle irlandaise, c'est un virtuose incontesté et un compositeur émérite, il a eu l'occasion d'explorer bon nombre de styles inhabituels[6].
  • Seán Óg Graham (deux rangs si–do de Saltarelle et deux rangs et demi si–do de Van Der Aa) : dans la lignée d'accordéonistes comme Máirtín O'Connor, jeune accordéoniste dynamique ; membre du groupe Beoga (fr).
  • Sharon Shannon (deux rangs dodièse–ré de Cairdín) : Accordéoniste de premier plan (mais aussi violoniste), outre son activité scénique solo, la liste de ses collaborations est impressionnante.

Italie

  • Remy Boniface
  • Vincent Boniface
  • Simone Bottasso
  • Vincenzo Caglioti
  • Enzo Conti (it)
  • Filippo Gambetta
  • Massimiliano Morabito
  • Raffaele Pinelli
  • Claudio Prima
  • Mario Salvi
  • Riccardo Tesi (it)
  • Roberto Tombesi

Pays Basque

Portugal

  • Yannick et Yohann Lopes (chromatique et diatonique trois rangées douze basses) : vainqueurs (1er et 2e) du trophée mondial de l'accordéon catégorie Senior Diatonic (2011, Italie).
  • Celina da Piedade
Statue de Jimmy Shand à Auchtermuchty.

Royaume-Uni

  • Andy Cutting (en) (deux rangs et demi de Castagnari) : accordéoniste de Blowzabella. À joué ou joue encore avec le violoniste Chris Wood, l'accordéoniste Karen Tweed ou le guitariste Ian Carr.
  • Jimmy Shand (en) (mixte trois rangs si–do–dodièse, Shand Morino, d'Hohner et basses standard à la main gauche) : accordéoniste écossais. Référence du style d'accordéon écossais, il a enregistré plus de pistes d'albums que les Beatles et Elvis Presley réunis.

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • L'accordéon dans les musiques du monde, Paris, Mairie de Paris, , 114 p. [lire en ligne] 

Article connexe

Article publié sur Wikimonde Plus.