Encyclopédie Wikimonde

Liste des colonels morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale

Aller à : navigation, rechercher

Cette liste regroupe les colonels officiellement déclarés « morts pour la France » pendant la Première Guerre mondiale.

Nom Prénom Date de décès
Appert[1],[2]. Étienne Félix Eugène 20 décembre 1914[3]
Aubry[4] Paul Omer 9 septembre 1914
Barthal[5],[6] Emile Frédéric Joseph 9 septembre 1914
Benier Marie Joseph Henri 1916
Beraud-Reynaud[7],[8] François Charles Diogène 1918
Bonne[9] Louis Joseph 1915
Boudonnet Théodore Georges Auguste 1914
Capxir Paul Albert 1914
Chapard Jean Baptiste Charles René 1915
Chaulet Joseph Marie Charles Philomène Germaine 1915
Cheron (de)[10] Henri 7 mai 1915
Coquelin de Lisle Paul Alexandre 1916
Costebonel Paul Léon 1914
Couzineau Paul Joseph Alexandre 1915
Dautheville Jean Louis Horace 1916
Devaux Gustave Emile 1916
Doury[11] Ernest Lucien 1914
Doyen[12] René Louis 1914
Dudouis Léon Jules Mathieu 1916
Féraudy (de) [13] Georges Alfred Gaston 1914
Fouque Félix 1914
Fourest Maurice 1915
Fourlinnie Charles Alphonse Marie 1918
Garnier Henri Marie François 1917
Gazan Paul Henri Marie 1914
Grimaud Marie Dominique Augustin Gustave 1914
Hamon Charles Léon Marie 1914
Jacquot[14] Paul Marie Fournier 1914
Journel Ernest Hector Oscar Marie 1916
Laffargue[15] François Joseph André Louis 1914
Lambilly (de) Jean Germain Marie Rogatien 1915
Lamole Pierre Justin Auguste 1914
Le Rouvillois René Ernest Antonin 1917
Leblanc[16] Michel Emile 1914
Maheas Jean Marie Auguste 1915
Méziere[17] Henri Louis 1914
Michel Alfred Eugène 1917
Muller Charles Alphonse Léopold 1914
Pérez[18] 6 septembre 1914
Prevôt Jean Louis 1915
Rabier Marie Célestin Louis Henri Ange 1914
Richard Emile Louis Edouard 1914
Schmitz[19] Augustin Achille 1914
Tesson Henri Marie 1915
Tourret[20],[21] Louis Emile Étienne Ary 1914
Valette[22] Victor Joseph Edmond 1914
Vaulet[23],[24] Philippe Léon 1916
Venot[25] Claude Alfred Camille 1914
Wallut[26],[27] Maurice 1914

Références

  1. a été mortellement blessé à son poste de commandement au combat
  2. Tableau d'Honneur, morts pour la France - Guerre de 1914-1918, Publications LA FARE, Paris, 1921 - 1099 pages
  3. Monument ossuaire de la ferme de Navarin
  4. « Le destin tragique du colonel Aubry honoré », sur La Nouvelle République, (consulté le 26 mars 2019)
  5. Bulletin des armées de la République, Ministère de la guerre, 1914
  6. « Le colonel Barthal, mort pour la France », sur La Dépêche, (consulté le 26 mars 2019)
  7. Tué le 25 juillet 1918 à Brény
  8. « Un enfant de St SYMPHORIEN sous CHOMERAC à la guerre de 1914/1918 François Charles BERAUD-REYNAUD », (consulté le 26 mars 2019)
  9. commandant le 354e régiment d’infanterie est tué à Souain (Marne)
  10. commandant le 150e régiment d’infanterie, grièvement blessé le 6 mai 1915, il décède le 7 mai 1915 à l'hôpital de campagne Chanzy à Sainte-Ménehould (Meuse)
  11. commandant le 5e régiment d’infanterie est tué au Godat (Seine-et-Marne)
  12. Commandant le 8e régiment d’infanterie et commandant par intérim la 4e brigade d’infanterie meurt à la Ferme du choléra à Pontavert (Aisne)
  13. commandant le 138e régiment d’infanterie et commandant la 80e brigade d’infanterie est tué au bois de Landhut (Meuse)
  14. Commandant le 166e régiment d’infanterie est tué à Etain (Meuse)
  15. Commandant le 130e régiment d’infanterie tué à Virton le 22 août 1914
  16. commandant le 61e régiment d’infanterie est tué à Montreville (Meuse)
  17. Commandant le 32e régiment d’infanterie est tué à Fère-Champenoise (Marne)
  18. Tué le 6 septembre 1914 à Charleville, d'une balle sous l'aiselle, alors qu'il commanbdait la 40e brigade.
  19. « 27 août 1914 : Augustin Schmitz, colonel », sur Trait d'Union Oloron, (consulté le 28 mars 2019)
  20. commandant le 95ème régiment d’infanterie, fut tué à l’ennemi le 24 août 1914 à Ortoncourt dans les Vosges.
  21. Historique du 95e RI, Anonyme, Librairie Chapelot, Paris
  22. « Historique de la 64e promotion de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr (1879-1881), promotion des Drapeaux », sur La Saint-Cyrienne, (consulté le 28 mars 2019)
  23. Chef de corps du 165e R.I est tombé le 23 février 1916 près de son P.C sur le coteau de Mormont.
  24. Ardenne Wallonne, N° 113, 2008, 74 pages
  25. « Claude VENOT », sur Europeana (consulté le 28 mars 2019)
  26. tué à Roye le 26 septembre 1914. Il est enterré à Laucourt avec ses officiers tués en même temps que lui.
  27. « Une famille chrétienne commémore son poilu », sur Famille chrétienne, (consulté le 28 mars 2019)

Sources

Mémoire des hommes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).