Encyclopédie Wikimonde

Liste des personnalités victimes de la répression soviétique

Aller à : navigation, rechercher
Photographie officielle de la famille impériale réalisée par la compagnie Letvisky en 1913. De gauche à droite, l'impératrice Alexandra Fiodorovna, la grande-duchesse Maria Nikolaïevna, assise, la grande-duchesse Olga Nikolaïevna, Nicolas II, aux côtés du tsar, debout, la grande-duchesse Anastasia Nikolaïevna, à ses côtés, le tsarévitch Alexis Nikolaïevitch, assise près de lui, la grande-duchesse Tatiana Nikolaïevna

Selon la déclaration du procureur général de la Fédération de Russie, après la prise du pouvoir par les Bolcheviks en 1918, la dictature est instaurée dans le nouvel État. Les membres de la famille impériale et les membres composant leur suite sont exilés à Tobolsk et retenus prisonniers sans jugement.

Liste des personnalités exilées et incarcérées dans la maison du gouverneur de Tobolsk :

  • Evgueni Sergueïevitch Botkine : (27 mars 1865-assassiné le 17 juillet 1918 à Ekaterinbourg), médecin de la famille impériale;
  • Sofia Karlovna Buxhoevden : (1844-1920), dame d'honneur de l'impératrice Alexandra et mémorialiste[1];
  • Ivan Verechtchaguine : cuisinier;
  • Alexeï Andreïevitch Volkov : voiturier de la famille impériale, condamné à mort il réussit à s'échapper[2];
  • Anastasia Vassilievna Gendrikova : (?- assassinée par les Bolcheviks le 4 septembre 1918) dans les environs dePerm, dame d'honneur[2];
  • Charles Sidney Gibbes : (19 janvier 1876-24 mars 1963). Précepteur anglais du tsarévitch Alexis. Il se convertit, le 25 avril 1934, à la religion orthodoxe russe, et prit en mémoire du tsarévitch le nom d'Alexis. Il prononça ses vœux monastiques, le 23 décembre 1934, et, en mémoire du tsar martyr, prit le nom de Nicolas;
  • Ermolaï Goussev : valet de chambre;
  • Anna Stepanovna Demidova dit Niouta : (26 janvier 1878-assassinée le 17 juillet 1918) à Ekaterinbourg, femme de chambre de l'impératrice Alexandra;
  • Vladimir Nikolaïevitch Derevenko : marin chargé de la garde du tsarévitch de 1907 à 1917;
  • Alexeï Nikolaïevitch Dmitriev : coiffeur;
  • Vassili Alexandrovitch Dolgoroukov, dit Valia : (?-assassiné en 1918) maréchal de la Cour impériale, général dans l'armée impériale de Russie;
  • Dormidontov : serveur;
  • Ekaterina Zivaïa : (?-assassinée en 1918 à Perm), professeur de langue russe de l'impératrice;
  • Pierre Gilliard : (16 mai 1879-30 mai 1962), précepteur et professeur de français des enfants du couple impérial;
  • Franz Jouravski : serveur;
  • Magdalena Frantsevna Zanotti : camériste;
  • Sergueï Ivanovitch Ivanov : valet de pied;
  • Mikhaïl Karpov : serviteur;
  • Kisseliov : serveur;
  • Savely Mazur : industriel mort au bagne des Îles Solovki [3]
  • Alexandre Petrovitch Kirpitchnikov : écrivain;
  • Kokitsev : cuisinier;
  • Stepan Makarov
  • Marie (patronyme inconnu) : femme de chambre de Catherine Schneider;
  • Paulina Kasperovna Mejants : domestique d'Anastasia Vassilievna Gendrikova;
  • Sergueï Mikhaïlov : garçon de cuisine;
  • Klementi Grigorievitch Nagorny : (?-fusillé en 1918 à Ekaterinbourg), ancien matelot sur le yacht impérial L'Étendard, serviteur chargé de la garde du tsarévitch de 1917 à 1918[2];
  • Viktorina Vladimirovna Nikolaïeva : professeur;
  • Franz Piourkovsky : garçon de cuisine;
  • Rojkov : chef caviste;
  • Anna Pavlovna Romanova : femme de salle;
  • Ivan Dmitrievitch Sednev : (?-assassiné par Piotr Ermakov en 1918 à Ekaterinbourg), ancien matelot sur le yacht impérial L'Étendard, valet de chambre des enfants du couple impérial;
  • Leonid Sednev dit Liochka : (?-fusillé par les tchékistes en 1918 à Iaroslavl, marmiton d'Ivan Kharitonov, neveu d'Ivan Dmitrievitch Sednev, compagnon de jeux du tsarévitch;
  • Smirnov : Serviteur;
  • Stoupelj : vestiaire;
  • Ilya Leonidovitch Tatichtchev : général aide de camp;
  • Alexandra Alexandrovna Tegleva : puéricultrice;
  • Terekhov : garçon de cuisine;
  • Alexeï Egorovitch Trupp : (20 avril 1856- assassiné le 17 juillet 1918 à Ekaterinbourg), ancien colonel dans l'armée impériale, valet de pied de Nicolas II
Reconstitution du crâne d'Alexeï Trupp par le criminologue Sergueï Alexeïevitch Nikitine
  • Maria Gustavovna Tutelberg : camériste:
  • Tioutine : serviteur;
  • Anna Iakovlevna Outkina : femme de chambre;
  • Ivan Mikhaïlovitch Kharitonov : (?-exécuté le 17 juillet 1918 à Ekaterinbourg), cuisinier;
  • Terenty Ivanovitch Tchemodourov : valet de chambre;
  • Elizaveta Nikolaïevna Ersberg : camériste;
  • Catherine Adolfovna Schneider : (?-assassinée en 1918 à Perm), professeur de langue russe de l'impératrice Alexandra.

Mise en état d'arrestation et assassinat de la famille impériale et des personnes restées fidèles au tsar et à sa famille

En avril 1918, Nicolas II, son épouse et leur fille, la grande-duchesse Marie et certains membres de la suite impériale sont incarcérés à la maison Ipatiev à Ekaterinbourg.

  • Evgueni Sergueïevitch Botkine;
  • Anna Stepanovna Demidova;
  • Terenty Ivanovitch Tchemodourov;
  • Ivan Dmitrievitch Sednev.

En gare d'Ekaterinbourg, Vassili Dolgorouki et Ivan Sednev sont arrêtés par les tchékistes et emprisonnés à Ekaterinbourg. Selon le témoignage de M. Medvedev, fils de l'un des participants au carnage de la maison Ipatiev, le tchékiste Mikhaïl Medvedev (de son véritable nom Koudrine) : « Dolgoroukov a été exécuté par un jeune tchékiste répondant au nom de Grigori Nikouline. C'est Nikouline lui-même qui me l'a dit. Je ne me rappelle plus des détails, je sais seulement qu'il embarqué Dolgoroukov et ses valises quelque part dans un coin tranquille... Même qu'il a maudit le Dolgoroukov, quand il a dû, au retour, se trimbaler les valises ! »[4] Quant à Ivan Sednev, il sera exécuté par Piotr Ermakov en 1918 à Ekaterinbourg.

En mai 1918, le tsarévitch, trois de ses sœurs et certains membres de la suite impériale sont autorisés à rejoindre le couple impérial. Ils seront retenus à leur tour prisonniers dans la maison à destination spéciale à Ekaterinbourg.

  • Alexeï Egorovitch Trupp;
  • Leonid Sednev dit Liochka;

Le 30 avril 1918, certains d'entre eux sont arrêtés en gare d'Ekaterinbourg à leur arrivée et incarcérés.

  • Ilya Leonidovitch Tatichtchev;
  • Anastasia Vassilievna Gendrikova : dans la nuit du 3 septembre au 4 septembre 1918, avec dix autres personnes, Nastia comme elle fut surnommée par ses proches, est extraite de sa prison et emmenée sur la route de Perm. Elle est exécutée à la nuit tombée par les Bolcheviks. Quelque temps plus tard, lors de la prise d'Ekaterinbourg par l'Armée blanche, les soldats retrouvèrent le corps de la pauvre Nastia qui gisait sur le sol, le crâne éclaté à coups de crosse de fusil[5], seul Alexeï Volkov parviendra à prendre la fuite.
  • Catherine Schneider : Dans la nuit du 3 septembre au 4 septembre 1918, avec dix autres personnes, dont le voiturier Volkov et Anastasia Gendrikova, Catherine Schneider est sortie de sa prison. Après une longue marche, elle est assassinée par les Bolcheviks sur la route de Perm, seul, Volkov parvient à s'échapper[5].

Quant à la famille impériale, qui n'est coupable d'aucun crime ou délit, et sans aucune forme de procès, ainsi que les personnes de leur suite, le docteur Botkine, La femme de chambre Anna Stepanovna Demidova, le cuisinier Kharitonov, le valet de pied Trupp, ils sont assassinés dans la nuit du 16 juillet au 17 juillet 1918, dans l'entre-sol de la Maison Ipatiev, dans des conditions particulièrement horribles.

Arrestation abusive du grand-duc Michel et de son secrétaire

Le docteur Botkine, dernier médecin de la Cour impériale

Par ordre du Sovnarkom (le Conseil des Commissaires du Peuple), le grand-duc Michel, son secrétaire Nicholas Johnson, le valet de chambre Vassili Fiodorovitch Tchelytchev, son chauffeur Piotr Iakovlevitch Borounov et Piotr Lugdovitch Znamerovsky sont exilés à Perm.

Assassinat du grand-duc Michel et de son secrétaire

Dans la nuit du 12 juin au 13 juin 1918, sans aucune forme de procès, le grand-duc Michel et son secrétaire Johnson sont assassinés à quelques verstes de Perm.

D'autres personnes sont également assassinées :

  • Piotr Iakovlevitch Borounov ;
  • Piotr Lugdovitch Znamerovsky ;
  • Vera Mikhaïlovna Znamerovskaïa ;
  • Seraphima Semionovna Lebedeva ;
  • Sergueï Smirnov ;
  • N. Maltsev ;
  • Vassili Fiodorovitch Tchelytchev[6].

Notes et références

  1. digital.library.upenn.edu
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 www.hrono.ru
  3. Chtistian Millau, Bon baisers du Goulag, Paris, Plon, 2003.
  4. Edvard Radzinsky, Nicolas II, le dernier des tsars, page 345
  5. 5,0 et 5,1 Edvard Radzinsky, Nicolas II, le dernier des tsars, page 363
  6. www.imperialhouse.ru

Sources

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).