Encyclopédie Wikimonde

Lonah

Aller à : navigation, rechercher
Lonah
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Rock, electro
Années actives depuis 2003
Site officiel www.lonah.net
Composition du groupe
Membres Raphaëlle Fortier
(chant, composition, écriture)
Eric Debeir
(composition, arrangements, écriture, show vidéo)
Fabrice Levillain
(guitare, composition, écriture)
Pierre Fortier
(clavier, composition, écriture)
Romain Piegay
(batterie)
Vincent Liard
(basse)
Etienne Cendron
(prise de son, mixage)

Lonah est un groupe de musique libre français originaire de Paris.

Une des particularités de Lonah est de rendre leurs œuvres disponibles sous licence Creative commons sur leur site internet, en téléchargement direct ou en pair à pair via la platerforme Jamendo[1]. Le groupe a, depuis ses débuts, publié quatre albums et un EP, et fait de nombreux concert en France[2], notamment lors du festival Solidays à Paris en 2011[3], ou encore lors des 10es Rencontres mondiales du logiciel libre en 2009 à Nantes[4].

Le groupe agit comme un collectif proposant musique, images et photographies au public. Des applications ont été aussi développées (comme le photochimsotron de Quemapanda) permettant d'offrir au public un nouveau moyen de visualiser une œuvre graphique.[réf. nécessaire]

Histoire

Les débuts : Pièces (2003 - 2005)

Le groupe Lonah, qui se décrit lui-même comme faisant de l'électro-pop-rock hallucinée, était à l'origine un projet destiné aux enregistrements en studio[5]. Le groupe se forme en 2003 et commence la composition du premier album : Pièces. L'album, qui mélange différents styles, allant du jazz à la musique électronique en passant par le rock, est publié et diffusé sur internet via la plateforme de téléchargement Jamendo en 2005[6],[7]. Ce premier album connaît un franc succès et certains titres sont diffusés sur des radios locales et nationales[5],[8],[9].

La scène, les collaborations et le second album : Au fond du temps (2005 - 2009)

Suite au succès du premier album, le groupe commence à tourner sur scène en France[2], et se lance dans la composition d'un second album : Au fond du temps[5]. Ce second album fut publié sous forme d'un livre-album de 40 pages, proposant des illustrations et les textes accompagnant les titres[8], et diffusé en téléchargement gratuit sur le site du groupe, la plate forme Jamendo et en vente sur la plate forme de FourStep Records[10]. Pour cet album, le groupe BinaryMind a participé au mixage et à la réalisation du livret[8].

Durant cette période, Lonah compose une musique de la bande originale du court métrage libre The Urban Tale[11],[12].

En 2007, le groupe participe au vernissage de l'exposition Glaz'art avec de nouvelles chansons qui donneront plus tard naissance à un EP. Take your spoon and run[11],[13].

À partir de 2009, la fréquence des concerts augmente et le groupe joue partout en France[2]. Le groupe joue également lors de grands événements nationaux, comme lors des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre en 2007 à Nantes[4].

La maturité avec les troisième et quatrième albums : Entre Chien et Loup et Live in Cachan (2009 - 2013)

Pour ne pas décevoir l'attente de son public, Lonah sort un EP en 2009 : Take your spoon and run[11],[13] ; il est constitué d'une première version des 6 titres qui participeront à l'album suivant. Pendant ce temps les tournées se poursuivent et la consécration est atteinte en Juillet 2011 avec le passage au festival Solidays à Paris[3].

À partir de fin 2011, les choses s'accélèrent : le troisième album Entre chien et loup sort en novembre [14],[15]. Suivi de près en septembre 2012 par le quatrième : enregistré lors d'un concert à l'École Normale Supérieure en octobre 2011, Live in Cachan fait la synthèse entre les deux albums précédents et laisse entrevoir une nouvelle approche, plus rock qu'électro, que le groupe a voulu donner à sa musique.

Récemment, Lonah a décidé de se consacrer à la création de son cinquième album et sera de ce fait moins "visible" sur les scènes françaises.

Musique libre

Le groupe Lonah est, depuis ses débuts, très engagé pour dans l'utilisation des licences libre. Tous leurs albums, EP, paroles et images sont diffusés sous licence Creative Commons. Le groupe justifie ce choix comme étant citoyen et innovant[16],[17]. Lonah, en plus de diffuser ses œuvres sous licence libre, s'engage et milite pour les licences libre : Lonah fait partie des fondateurs de l'association Libre accès qui milite en faveur de l'art libre[8],[18], a participé aux concerts organisés pour les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre[4], et affiche clairement son support de la culture libre lors d'interviews[19] ou lors des manifestations de controverses soulevées par la loi Hadopi[20].

Discographie