Encyclopédie Wikimonde

Lycée français d'Agadir

Aller à : navigation, rechercher

Le lycée français d'Agadir (en arabe الثانوية الفرنسية بأغادير) (Maroc) ou LFA est un établissement d'enseignement homologué par le ministère français de l'Éducation nationale relevant de l'OSUI (Office scolaire universitaire et international), dans le respect de la Convention culturelle franco-marocaine et sous le contrôle pédagogique du service de coopération et d'action culturelle de l'Ambassade de France[1].

Histoire

Le LFA existe sous son statut actuel depuis 1997. Il s'est installé dans de nouveaux bâtiments construits en 2002 sur les projets architecturaux de Mohamed Salem Bouaida, diplômé de l'École d'architecture Saint-Luc de Bruxelles[2].

Direction et fonctionnement

L'actuel proviseur est Christian Claverie (depuis 2010). Ses prédécesseurs étaient :

  • Juliette Pham Van (2006-2010)[3],
  • Gérard Leteissier (2002-2006)[4],
  • Marie-Anne Peric (1997-2002)[5]

Le lycée accueille les élèves français, marocains et étrangers de la moyenne section de maternelle à la terminale, où il prépare au baccalauréat français et à l'Option internationale de ce baccalauréat (section scientifique S et section économique et sociale ES).

Par ailleurs, le LFA a créé une section BTS Tourisme (animation et gestion touristiques locales - AGTL) [6].

Le rattachement de l'actuelle école primaire Paul-Gauguin de l'AEFE au lycée français d'Agadir est envisagé en 2013[7].

  • Effectifs : 710 élèves[8].

Anciens élèves

  • Dominique Strauss-Kahn a été élève du lycée français d'Agadir, alors rattaché à la Mission culturelle français au Maroc[9].

Liens externes

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).