Mauger Melo

Aller à la navigation Aller à la recherche

Mauger Melo (en italien : Malugero (ou Malgero, Maugero) Melo), né autour des années 1040, est un noble normand d'Italie du Sud de la seconde moitié du XIe siècle, fils supposé de Drogon de Hauteville, 2e comte normand d'Apulie.

Il est considéré comme étant le fils d'un certain « Drogon ou Dragon (le) Normand » (Dragone Normanno, conte delle Puglie)[1], identifié avec le comte Drogon de Hauteville, mais c'est incertain et il est possible que ce ne soit qu'une légende.

En 1051, Drogon est assassiné à Montoglio. Sa femme (ou concubine) Porzia décide alors de fuir avec leur jeune fils Mauger vers Fermo, au nord, emportant quelques richesses. Mauger y épouse une certaine Morica qui lui donne au moins 3 enfants, 3 fils nommés Pierre (Pietro), Élipide (Elipidio), et Renaud (Rinaldo). Pour eux, il fait bâtir au début des années 1060 3 châteaux[2]. Par amour pour sa femme il donne à ses fils le nom de « Morico ».

Il est à l'origine de l'actuel village de Monsampietro Morico (Marches), tirant son nom de Pietro Morico, fils aîné de Mauger.

Mauger semble avoir renoncé à l'héritage paternel car on ne le voit pas contester le pouvoir de son oncle Robert Guiscard, 4e comte normand d'Apulie, contrairement à son cousin Abagelard, évincé par ce même Guiscard.

Il est un temps excommunié par le pape Grégoire VII vers 1080, après avoir envahi des territoires appartenant à l'État pontifical.

Notes et références

  1. Giulio Amadio, Toponomastica marchigiana, Vol. 1 a 3, p. 40, Editrice stab. tip. "Sisto V", 1952.
  2. (it) [1]

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).