Encyclopédie Wikimonde

Michel Guénaire

Aller à : navigation, rechercher
Michel Guénaire
Description de cette image, également commentée ci-après
Michel Guénaire en 2013.
Naissance (63 ans)
Constance, (Allemagne)
Nationalité française
Profession

Michel Guénaire, né le à Constance (Allemagne), est un avocat d'affaires, essayiste, chevalier de la Légion d'honneur. Il est le président fondateur de SOCIETECIVILE2017[1] qui veut proposer un projet politique nouveau en 2017.

Biographie

Juriste

Docteur d’État en droit public (1985), diplômé d'études approfondies de droit public et d'histoire du droit (1981), diplômé de l'Institut Européen d'Écologie (1978), Michel Guénaire a commencé une carrière d'universitaire spécialiste de droit constitutionnel et de droit administratif en étant maître de conférences des Facultés de droit, puis a rejoint le barreau de Paris. Il est aujourd'hui associé du cabinet Gide Loyrette Nouel[2]. Il conseille comme praticien de la régulation des opérateurs publics et privés dans les secteurs économiques libéralisés (énergie particulièrement, dont il est l’un des spécialistes européens : il vient de diriger le premier Code de l’énergie[3] commenté chez LexisNexis). Il participe à la structuration de projets de financement privé d’équipements publics, et assiste des entreprises françaises pour la sécurité juridique de leurs investissements à l’étranger.

"Reconnu et distingué dans la profession d'avocat qu'il exerce", comme l'indique son éditeur, Michel Guénaire a reçu le Trophée d’or « Droit public des affaires » (2005 et 2007), a été classé « Excellent » dans la catégorie Droit de la régulation des marchés et privatisation par le guide Décideurs (2009), ILO Client Choice Individual Winner-Energy & Natural Resources (2012) et « Premier » dans la catégorie Administrative and Public Law par le guide Legal 500 (2010, 2011, 2012 et 2013). Il est régulièrement invité pour faire des conférences sur sa spécialité, le droit de l'énergie, dont les deux dernières se sont tenues à Santiago du Chili, en décembre 2013, à l’Université Diego Portales et devant la Société nationale des affaires minières.

Écrivain

À côté de son métier d'avocat, Michel Guénaire poursuit une œuvre d'écrivain libéral sur la relation entre pouvoir et liberté. Cette œuvre est originale, car Michel Guénaire puise dans son expérience professionnelle les leçons à tirer de la marche actuelle de la mondialisation. Ses livres pourraient être présentés comme des travaux pratiques de la mondialisation. Dans le même temps, ses références sont celles de la longue lignée historique des écrivains libéraux des trois siècles passés. Michel Guénaire est un avocat d'affaires qui veut réfléchir sur le monde dans lequel il intervient, et est un intellectuel pédagogue sur la question de la relation entre le pouvoir et la liberté.

Il intervient dans la vie intellectuelle et politique du pays par des tribunes (Le Monde, Les Echos, Le Figaro, L'Opinion), la participation à des émissions (France Culture[4]) et est un collaborateur de longue date de la revue Le Débat[5] où il a publié de nombreux articles. Il est membre de plusieurs associations, dont Liberté pour l’Histoire. Son attachement est fort et profond à l'histoire, comme ses livres en témoignent, et, selon lui, la transition actuelle de la mondialisation, entamée après la crise financière de l'automne 2008, signifie un "retour de l'histoire" ou de la volonté des peuples de se réapproprier leur identité dans une mondialisation qui voulait la supprimer. Michel Guénaire a publié un roman, Le Premier (Quai Voltaire, 1994), et son écriture d'essayiste est portée par le style épurée et classique de la grande famille des écrivains libéraux.

Engagements

Michel Guénaire s'est inscrit à l'âge de dix-sept dans le mouvement des Jeunes Républicains Indépendants, parce qu'il a adhéré au discours et à la personne de Valéry Giscard d'Estaing, qu'il a pu rencontrer plusieurs fois dans sa vie et auquel il est resté fidèle. Pendant ses études, à l'Université puis durant toutes ses années d'avocat, il a suivi les aventures de la famille politique de la droite et du centre. En 1988, il a créé avec Alain-Gérard Slama le club Précéder pour organiser la « rencontre civile » entre politiques et intellectuels (Alain Juppé, François Fillon, Alain Madelin, Alain Lamassoure, François Bayrou, Gérard Longuet, François Léotard et Claude Malhuret ont débattu avec Emmanuel Todd, Marcel Gauchet, Luc Ferry, Alain Minc, François Ewald, Edgard Morin, Alain Finkielkraut et Pierre Nora).

Le 17 septembre 2013, il a créé SOCIETECIVILE2017[1] dont l’objet est de "donner à la société française une capacité d’expression politique" dans la perspective de la prochaine élection présidentielle de 2017. Michel Guénaire pense que notre pays traverse une double crise politique : celle du contenu, ou du projet politique, et celle du contenant, ou du système politique. La France ne pourra repartir en 2017 qu'avec un projet politique élaboré par des hommes et des femmes émanant de la société civile et indépendants du système politique.

Michel Guénaire dépose en septembre 2016 sa candidature à la primaire présidentielle des Républicains[6],[7].

Bibliographie

Ouvrages

  • Qu’est-ce que le principe de gouvernement ? (sous le pseudonyme de Mirabeau, Quai Voltaire, 1989)
  • Le premier, Quai Voltaire, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 109 p. (ISBN 978-2876532137) 
  • Un monde sans élites, Grasset, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 159 p. (ISBN 978-2246519317) 
  • Le prince moderne : ou les limites de la volonté, Flammarion, coll. « Essais », Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 171 p. (ISBN 978-2080675774) 
  • Déclin et renaissance du pouvoir, Gallimard, coll. « Le Débat », Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 207 p. (ISBN 978-2070764006) 
  • Le génie français, Grasset, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 181 p. (ISBN 978-2246701613) 
  • Il faut terminer la révolution libérale, Flammarion, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 200 p. (ISBN 978-2081227231) 
  • Les deux libéralismes, Perrin, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 475 p. (ISBN 978-2262036089) 
  • Le retour des États, Grasset, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 400 p. (ISBN 978-2246810391) 

Publications universitaires et divers

  • Le défi référendaire d’un président minoritaire, Revue de Droit Public, 1986
  • Le constitutionnalisme, expression de la politique libérale, Droit prospectif, revue de la recherche juridique, 1987
  • Chateaubriand : l’interprétation libérale, in La révolution française, Histoire et idéologies, Le Magazine littéraire, octobre 1988
  • Critique des « Droits de l’homme », Libéralia, 1989, n° 3
  • Naissance du Code civil, la raison du législateur, sous la dir. de François Ewald, Flammarion, 1989
  • La Constitution ou la fin de la politique, Le Débat, n° 115, mars-avril 1991
  • L’urgence de la politique, Politiques, n° 6, juillet 1993
  • Préface et réédition de François Ewald,

L’Etat Providence, sous le titre Histoire de l’Etat Providence, Paris, Le Livre de poche, 1996

  • La common law ou l’avenir d’une justice sans code, Le Débat, mai-août 2001
  • Un autre Occident, Le Débat, n° 121, septembre-octobre 2002
  • La France peut montrer la voie d’une autre mondialisation, Le Débat, n° 128, janvier-février 2004 (traduit en espagnol :

Francia puede mostrar la via de otra globalizacion, revue D’Orbigny, Miradas cruzadas de Europa  y America Latina, n° 1, junio 2004)

  • Le service public au cœur du modèle de développement français, Le Débat, n° 134, mars-avril 2005
  • Libéralisme et néo-libéralisme : continuité ou rupture ? Le Débat, n° 178, janvier-février 2014.

Articles de presse

  • Le pays qui n’aime pas ses élites, Le Monde, 7 mars 1996
  • Gouverner est la nouvelle utopie, Les Echos, 11 juin 1997
  • A la recherche du Prince, Le Monde, 21 août 1997
  • « Zapping » électoral, Le Figaro, 11 novembre 1997
  • Le poète n’est plus avec le prince, Le Monde, 5 août 1998
  • Le retour du pouvoir, Les Echos, 20 octobre 1998
  • Où est la volonté qui précède l’Europe ?, Les Echos, 22 mars 1999
  • Beauté cou coupé, Le Monde, 4 février 1999
  • La femme n’est plus l’avenir de l’homme, Les Echos, 23 avril 1999
  • La solution du tyrannicide, Le Monde, 8 mai 1999
  • Pour un nouveau rêve français, Le Monde, 5 novembre 1999
  • Le droit du monde ne sera pas unique, Les Echos, 28 février 2000
  • Réinventer la politique, La Croix, 11 avril 2000
  • Le linceul de Bayeux, Le Monde, 31 mai 2000
  • Le levain de la société civile, Zadig, été 2000
  • Garder sept ans, La Croix, 22 septembre 2000
  • Rendre un service utile au monde, Le Figaro, 9 octobre 2000
  • Investissements : les entreprises contre les Etats, La Tribune, 7 mars 2001
  • Les siècles n’effaceront pas la France, Le Figaro, 15 mai 2001
  • Le levain de l’honnêteté, Le Monde, 30 mars 2002
  • Paradoxe, Le Monde, 8 mai 2002
  • Le capitalisme sans tête, Le Monde, 2 août 2002
  • L’enjeu de la sécurité juridique des investissements, L’Usine nouvelle, 26 septembre 2002
  • Droit romain, Common Law, vers un mariage de raison, entretien, Le Bulletin de l’Ilec, octobre 2002
  • La fragmentation dangereuse, Le Figaro, 14 octobre 2002
  • La France revient à l’histoire, avec Jean-Ludovic Silicani, Les Echos, 27 novembre 2003
  • L’injustice, Le Monde, 4 février 2004
  • La voie d’une autre mondialisation, Le Monde, 3 avril 2004
  • Retour sur la société civile, Les Echos, 5 mai 2004
  • La nouvelle « Glorious Révolution », Les Echos, 14 et 15 janvier 2005
  • Un « modèle français » et rien d’autre, Le Monde, 9 juin 2005
  • Pourquoi un retour au patriotisme économique est nécessaire, Les Echos, 1er septembre 2005
  • GDF-Suez : l’Etat, la nation et le marché…, Les Echos, 15 mars 2006
  • Le changement et l’oubli, Le Montagne, 14 mai 2006
  • Guerre au Liban : le temps de la France, Les Echos, 3 août 2006
  • La France ne se réformera que sur le socle de son identité historique, Le Temps, Genève, 9 octobre 2006
  • Du bon usage du déclinisme, Le Figaro, 16 octobre 2006
  • L’opinion est en train de contester les valeurs de la démocratie, Le Temps, Genève, 11 décembre 2006
  • La droite a deux familles, Le Figaro, 24 avril 2007
  • Le retour de l’épopée, L’Histoire, n° 320, mai 2007
  • L’homme de son temps, Le Figaro, 7 mai 2007 (traduit en espagnol : El humbre de su tiempo, ABC, 8 mai 2007)
  • Du patriotisme économique à une stratégie d’Etat, Les Echos, 6 septembre 2007
  • Vive l’empirisme d’Etat !, L’Expansion, octobre 2007
  • Le  « non » de l'Irlande appelle une autre présidence française, Les Echos, 1er juillet 2008
  • Il faut réinventer l'Etat libéral, L'Expansion, octobre 2008
  • Le retour de l'Etat libéral…, Les Echos, 1er octobre 2008
  • La nationalité, sujet oublié de la mondialisation, Les Echos, 4 octobre 2010
  • Libéralisme entre autoritarisme et intégrisme, Les Echos, 7 février 2011
  • M. Sarkozy n'alourdira pas la dette, La politique distributive est illusoire, Le Monde, 26 avril 2012
  • La droite avait un projet de gouvernement, non un projet de société, Le Monde, 14 septembre 2012
  • Pédagogue engagé (à propos de la disparition d'Erik Izraelewicz), Le Monde, 30 novembre 2012
  • La vraie révolution fiscale passe par six réformes, avec le Collectif 2017, Les Echos, 31 décembre 2013
  • La société civile doit prendre la parole, Le Monde, 11 janvier 2014
  • L'Europe volée à Churchill et Schuman, Le Figaro, 3 février 2014
  • Ce n'est pas à l'Etat de faire des économies, Le Monde, 15 avril 2014
  • La révolution européenne, avec le Collectif 2017, L'Opinion, 21 mai 2014
  • Le financement public de la vie politique ou la mort de la démocratie, avec Grégoire Lucas, L'Opinion, 26 juin 2014

Décorations

Notes et références

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).