Encyclopédie Wikimonde

Michel Loulergue

Aller à : navigation, rechercher


Michel Loulergue est présent à plusieurs niveaux dans la profession du cinéma et autour du cinéma : producteur délégué de Rue Cases-Nègres (15 prix internationaux), Post Production de Djom (Ababakar Samb Makharam)  et de Henry Duparc (Prix au festival de Carthage), 150 films industriels et publicitaires et une quinzaine de courts métrages. Dix scénarios de long métrage plus de nombreuses publicités et films industriels. Comme réalisateur il a fait 5 courts métrages. Il a écrit trois livres. Il a aussi fait l'enseignement du scénario de film à Fcp3 la Sorbonne Nouvelle et 4 logiciels d'écriture.

Michel Loulergue a fait ses études au lycée Jean-Baptiste-Say puis une licence de sciences économiques à l'université de Paris II. Il a réalisé son premier film grâce à la Dotation Renault Les Routes du Monde dont il était lauréat. Appris les premières notions de cinéma à l'annexe du musée Guillemet en essayant de ne pas faire trop de bruit pour ne pas déranger Claude Levi-Strauss qui travaillait dans le bureau contigu. Monté ses premiers courts métrages derrière l'écran du Musée de l'homme au Trocadéro où Jean Rouch avait "clandestinement" installé une salle de montage et un petit studio de mixage.

François Truffaut disait à la lecture de ses premiers scénarios qu'il faisait une œuvre. Claude Sautet qualifiait "Max Opéra" d'un des meilleurs scénarios qu'il ait jamais lu, "mais très très dur à monter…"

Michel Loulergue a réalisé, écrit, produit, plus de 150 films d'entreprises et spots publicitaires. Avec ses sociétés SUMAFA Productions et ZP en Côte d'Ivoire, pour des clients prestigieux comme Renault, Renault Industrie équipement technique; Nissan; Toyota; Air Afrique etc… Et même l'Opéra de Paris. Il a post produit 3 longs métrages ivoiriens, réalisé un moyen métrage de publicité pour une marque d'huile et plusieurs films de 52minutes pour la télévision ivoirienne.

Sa rencontre avec Bernard Revon, scénariste de François Truffaut (Baisers volés, Domicile conjugal etc...)  a été décisive. Pendant 12 ans ils ont collaboré sur divers scenarios de Bernard Revon et écrit 3 scénarios sous la direction de Michel Loulergue : Le Palmier en Zinc, Rue Cases-Nègres et Hypnose.  C'est pour canaliser les torrents d'idées de son coauteur et ami Bernard Revon qu'il a imaginé sa "Méthode Du Questionnement" qu'il enseignera pendant 13 ans à la Sorbonne et dont il a tiré avec succès plusieurs logiciels d'écriture (Scenario Pro; Histoires d'Ecrire; Histoires de Filmer) puis plus tard deux livres "Scénario, Méthode et Créativité" et "Ecrire, Méthode et Créativité".

Michel Loulergue a produit, au travers de sa société SUMAFA Productions, Rue Cases-Nègres,  réalisé par Euzhan Palcy qui a obtenu 15 prix internationaux dont Le Lion d'Argent à Venise (Mostra de Venise 1983), Un César à Paris, Le prix du meilleur film International à Houston Texas , L'Oscar des Black films Owards à Hollywood [1],  etc… Le succès commercial et médiatique a été très important 1,3 millions d'entrées à sa sortie et a obtenu un gros succès aux USA. Il a été vendu dans 71 pays. Ce film est considéré comme "un classique" Alain Bergala le classe même parmi les Films Patrimoine de l'Humanité.

Michel Loulergue a écrit aussi Innocent Dix, pour un long métrage de Hans Peter Cloos ; Yann Chezotte (pour la télévision) ; et coécrit avec Paola Lozi deux longs métrages  "L'Indécis" et "Torcello" (en cours).     Dans un tout autre domaine, fasciné par le sentiment de plénitude qui s'affiche sur tous le visage des spectateurs de la compagnie de théâtre de rue la plus prestigieuse du monde "Royal de luxe"  il suit cette compagnie pendant de nombreuses années. Devenu ami avec Jean-Luc Courcoult, le directeur/metteur en scène de cette compagnie, il accompagne la troupe au Chili et en Chine dans le but de comprendre ce miracle et d'écrire un livre sur ce sujet. Ce qu'il fait en coécrivant "Royal de Luxe" publié chez Actes Sud. Il tourne un film [1] sur un des spectacles titanesques du Royal de Luxe à Londres. De ce spectacle naitra un scénario de long métrage d'animation "L'Extraordinaire Voyage de Tibili sur son Eléphant à remonter le Temps".

Michel Loulergue vient d'achever "La Finance Satanas" (coécrit ave Martine Leonetti et Gérard Ducros). Il s'agit d'une comédie mettant en scène la Crise, Jésus Christ et Le Word Economic Forum de Davos Une aventure sérieuse, documentée, dans le milieu de la très haute finance traitée avec humour et optimisme.

Références

Erreur de référence : Balise <references> incorrecte ;

seul l’attribut « group » est autorisé. Utilisez <references />, ou bien <references group="..." />.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  1. http://en.wikipedia.org/wiki/Hollywood_Black_Film_Festival