Mohammed Reda

Aller à la navigation Aller à la recherche
De.Mohammed Reda
د.محمد رضا
Naissance (39 ans)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Arabe

Mohammad Reda Mohammed Farag al-Jabri, (en arabe : محمد رضا محمد فرج الجابري), né en 1984 à Quesnay[Où ?], dans le Gouvernorat de Menufeya, écrivain, poète en prose et traducteur égyptien. Il est l'un des poètes de la génération du nouveau millénaire.

Biographie

Depuis l'âge de trois ans, il grandit au sein de sa famille à Riyad, en Arabie saoudite. Il suit ses études secondaires au lycée al-Faisaliah. Étudiant à l'Université de Janoub al-Wadi, ensuite à l'université de Zagazig dont il obtient un diplôme, pour y enseigner par la suite la biochimie médicale.

Depuis 2006, il anime un blog littéraire intitulé « Tout ce qu'avait dit le berger à la montagne ». Il participe dans le cadre universitaire à de nombreuses activités culturelles et littéraires (dramatique, lyrique et poétique). Il participe à des lectures poétiques, dans des clubs littéraires et des palais de culture.

Plusieurs de ses poèmes, de ses essais et de ses traductions poétiques à partir de l'anglais, sont passés à la radio et publiés dans des magazines et des journaux arabes et internationaux.

Il offre bénévolement des services à des hôpitaux de campagne au cours de la révolution du 25 janvier 2011, où il est blessé à plusieurs reprises.

Prix

Mohammad Reda gagne la première place au concours poétique baptisé "L'opinion des critiques" et organisé en 2011, par l'Université du Caire, par son poème "Poupées cédant à l'incendie". Il arrive à la première place au concours poétique du "Livre des cent blog-notes" par son poème "Beethoven ne connait pas les bombes", ainsi qu'au concours de la presse sociale, par son article « J'écris pour moi-même ». Il obtient plusieurs certificats d'appréciation pour la récitation par cœur et la psalmodie du Coran.

Œuvres

  • Personnage public, Textes poétiques – éd. Dar al-Kutub (Maison des livres) 2009.
  • Plaisanterie maladroite avec des êtres sages, Poésie, édition limitée, 2010.
  • Participation au recueil collectif de poésie: De l'absence du puits, 2010, éd. Centre culturel d'Al-tak'ibyah.
  • "Le maudit marche, insulte et fume sa cigarette",Écriture libre, édition électronique - 2012 / et papier, 2013, éd. Dar Al-Adham.
  • Participation par son poème "Beethoven ne connait pas les bombes" à la deuxième édition du "Livre des cent blog-notes" (Fenêtres subtiles) édition électronique ensuite sur papier, 2013, éd. Dar Ar-Rawaa.

Sources

Blog : Tout ce qu'avait dit le berger à la montagne

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la poésie