Encyclopédie Wikimonde

Musée Georges Labit

Aller à : navigation, rechercher

Modèle:Suppression/raison Le Musée Georges-Labit est un musée de Toulouse installé sur la berge du canal du Midi possédant des collections orientales et égyptiennes.

Façade du Musée Georges Labit
Entré du musée

Un parfum d’Orient

Fondé par Georges Labit (1862-1899), amateur passionné qui parcourait le monde en quête de témoignages des civilisations méconnues, ce musée est entièrement consacré aux arts asiatiques.

Dans une villa de style mauresque que Pierre Loti n'aurait pas reniée, le musée Georges Labit est le seul du genre à avoir été conçu selon les principes muséographiques novateurs du XIXe siècle par l'architecte toulousain Jules Calbayrac (1833-1883). Un siècle après sa création, et à la suite de bien des enrichissements, il est également devenu le seul musée de province à pouvoir offrir sur trois millénaires un panorama complet de l'art d'Extrême-Orient : Inde, Cambodge, Champa, Siam, Laos, Java, Tibet, Chine et Japon

Le sortilège de la momie

Outre son département des arts d'Asie, le musée Georges Labit possède un second département qui intègre une remarquable collection d'antiquités égyptiennes et, plus rare encore, d'art copte. Ainsi, le visiteur peut-il y admirer une "barque aux morts" du Moyen-Empire (2065-1785 av. J.C.), le sarcophage de In-Nimen-Na-Es-Nébou -jeune Egyptienne ayant vécu sur les bords du Nil 1000 ans avant J.C., un long rouleau destiné à la joueuse de sistre Tat-Net-Amon pour son voyage dans l'au-delà, ainsi qu'une momie à l'identité inconnue. Un DVD pédagogique et scientifique rend compte des connaissances acquises sur cette momie par une équipe de scientifiques. Légué à la Ville de Toulouse en 1919 par la famille de Georges Labit, le musée a été entièrement rénové en 1997. Parmi les nouveaux aménagements, il faut citer la création d'un jardin exotique et méditerranéen, ainsi qu'une bibliothèque spécialisée et une salle d'animation.

Georges Labit, collectionneur au long-cours

Né dans une riche famille de commerçants toulousains et libre de son temps, Georges Labit commence à voyager en 1884 en Afrique du Nord. Suivront de longs périples en Europe, en Laponie, en Chine et au Japon. Fasciné par la façon de vivre des autochtones, il recueillera de précieux témoignages sur les civilisations lointaines et les peuples disparus. Ainsi acquiert-il à chacun de ses voyages de nombreux objets et œuvres d'art qu'il expédiera à Toulouse. Georges Labit, disparut prématurément en 1899 à l'âge de trente-sept ans. Le musée qui porte son nom a été ouvert au public en 1893.

Renseignement

Adresse

Musée Georges Labit
17, rue du Japon
31400 Toulouse
Tél : 05 61 14 65 50

Horaires

Fermé le mardi et jours feriés
Ouvert de 10h à 17h en hiver et de 10h à 18h en été

source: www.toulouse.fr

Article publié sur Wikimonde Plus