Natasha A. Kelly

Aller à la navigation Aller à la recherche
Natasha A. Kelly

Natasha A. Kelly, née le à Londres, est une experte en communication, autrice et femme politique allemande[1]. Du au , elle a été présidente fédérale du parti Die Urbane. Eine HipHop Partei[2],[3].

Biographie

Kelly est née en Grande-Bretagne[4] et a grandi dans le nord de l'Allemagne[5]. Après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires, elle a fait un apprentissage et a étudié les sciences de la communication, la sociologie et la philologie anglaise à l'Université de Münster. Elle a terminé sa maîtrise en 2005 avec un mémoire sur L'Afroïsme. Sur la situation d'une minorité ethnique en Allemagne[6]. De 2010 à 2013, elle a été assistante de recherche au Centre d'études transdisciplinaires sur le genre de l'Université Humboldt de Berlin. Sa thèse, supervisée par Siegfried J. Schmidt et achevée en 2015, a été publiée en 2016 sous le titre "Afro culture. l'espace entre hier et demain"[7]. Elle a adapté sa thèse pour le théâtre[5].

Kelly est un membre fondateur du Black European Academic Network (BEAN), une plate-forme pour les universitaires visant à promouvoir la mise en réseau et la diffusion de l'histoire de l'Europe noire[8],[9]. Elle a également fondé X - Das Magazin für Afrokultur avant de se retirer du domaine journalistique[6]. Elle a enseigné dans plusieurs universités en Autriche et en Allemagne[4].

Kelly vit avec sa famille à Berlin[6].

Productions artistiques

Dans diverses publications Afroism (2008), Sisters & Souls (2015)[10], Afrokultur (2016) et Millis Erwachen (2018)[11], elle a traité de la culture afro-allemande.

Dans le cadre de ses travaux artistiques "Edewa"[12] "Giftschrank"[13] et "African_Diaspora Palast"[14], Natasha A. Kelly utilise ses connaissances en communication visuelle pour allier théorie et pratique entre science, société et politique. En plus de son travail consultatif pour diverses institutions artistiques, Kelly dirige la série théâtrale "M(a)y Sisters", qui est présentée chaque année au théâtre Ufer à Berlin depuis 2015. Millis Awakening, son premier film documentaire, a été produit pour la Biennale d'art contemporain de Berlin et diffusé pour la première fois à la dixième Biennale de Berlin en 2018[15].

Récompenses

Ouvrages (sélection)

  • Afroism. Zur Situation einer ethnischen Minderheit in Deutschland. vdm Verlag, Saarbrücken 2008 (ISBN 978-3-639-04135-4).
  • Sisters & Souls. Inspirationen von May Ayim. Orlanda Frauenverlag, Berlin 2015 (ISBN 978-3-944666-21-1).
  • Afrokultur: »der raum zwischen gestern und morgen«. Unrast Verlag, Münster 2016 (ISBN 978-3-89771-221-8).
  • Millis Erwachen. Schwarze Frauen, Kunst und Widerstand. Orlanda Frauenverlag, Berlin 2018 (ISBN 978-3-944666-40-2).
  • Schwarzer Feminismus. Grundlagentexte. Unrast Verlag, Münster 2019 (ISBN 978-3-89771-317-8).
  • Rassismus. Strukturelle Probleme brauchen strukturelle Lösungen! Atrium Verlag, Hamburg 2021 (ISBN 978-3-85535-114-5).
  • En tant qu'éditrice : „Sisters and Souls 2. Inspirationen durch May Ayim“. Texte verschiedener Autorinnen sowie bislang unveröffentlichte Texe von May Ayim, Orlanda Verlag, 2021.

Liens externes

Notes et références

  1. (de) « Manuskript Natasha A. Kelly », sur Körber-Stiftung (consulté le )
  2. « Neuer Vorstand. Die Urbane. - Die Urbane. Eine HipHop Partei », sur www.die-urbane.de (consulté le )
  3. « Rücktritt vom Vorsitz von Dr. Natasha A. Kelly - Die Urbane. Eine HipHop Partei », sur www.die-urbane.de (consulté le )
  4. 4,0 et 4,1 « Natasha A. Kelly - OCT - DEZ - Goethe-Institut Brasilien », sur www.goethe.de (consulté le )
  5. 5,0 et 5,1 (de) Condé Nast, « Dr. Natasha A. Kelly: Warum “Black Studies” an deutsche Unis gehören und Frauenförderung nicht genug ist », sur Vogue Germany, (consulté le )
  6. 6,0 6,1 et 6,2 (de) « Natasha A. Kelly: “Meine Geschichte” », sur RosaMag, (consulté le )
  7. (de) « socialnet Rezensionen: Natasha A. Kelly: Afrokultur | socialnet.de », sur www.socialnet.de (consulté le )
  8. Natasha Kelly, Academia: http://natashaakelly.com/academia/?lang=de
  9. (en) Ervin Malakaj, « Who Can Speak and Who is Heard/Hurt? Facing Problems of Race, Racism, and Ethnic Diversity in the Humanities in Germany ed. by Mahmoud Arghavan et al. », German Studies Review, vol. 43, no 2,‎ , p. 448–450 (ISSN 2164-8646, DOI 10.1353/gsr.2020.0073, lire en ligne, consulté le )
  10. (de) Sisters and Souls : Inspirationen durch May Ayim., Orlanda Verlag UG, , 200 p. (ISBN 978-3944666938) 
  11. (de) Millis Erwachen, Orlanda Verlag UG, , 272 p. (ISBN 978-3-944666-40-2) 
  12. Einkaufsgenossenschaft antirassistischer Widerstand: http://www.edewa.info
  13. Giftschrank, Deutsches Historisches Museum, 2016/2017
  14. African Diaspora Palast, »Weltausstellung_Reformation«, Wittenberg 2017
  15. (de) « Natasha A. Kelly », sur bb10.berlinbiennale.de (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).