Encyclopédie Wikimonde

Noms des habitants de Rhône-Alpes et de ses départements

Aller à : navigation, rechercher

La Région

  • Rhône-Alpes : Rhônalpin, Rhônalpins, Rhônalpine, Rhônalpines
    • Le Petit Larousse 2005 à l'article Rhône-Alpes donne l'appellation Rhônalpins pour ses habitants.
  • historique :
    • L'ancien (1790-1793) département de Rhône-et-Loire a été scindé en deux pour former le département du Rhône (69) et le département de la Loire (42), qui tirent leurs noms des fleuves éponymes.
  • On note l'importance des hydronymes suivant dans la géographie administrative de cette région :
    • La Loire, en latin Liger d'où l'adjectif savant ligérien
    • Le Rhône, en latin Rhodanus d'où l'adjectif savant rhodanien
      • L'accent circonflexe de Rhône représente le d de Rhodanus devenu un s en ancien français où l'on écrivait Rhosne.
      • Quant au h il est là parce que les Romains ont connu l'existence du fleuve via des géographes grecs : les Romains trouvaient que les Grecs prononçaient de façon un peu étrange les r initiaux et les transcrivaient donc par rh.

Ses départements

  • La région Rhône-Alpes regroupe 8 départements :
    • Ain : Inistes est mal attesté. D'après le Conseil général de l'Ain, aucun mot n'existe pour désigner les habitants du département. En revanche, on trouve un terme pour les habitants de chaque pays constituant ce territoire[1].
      • Le département tire son nom de l'Ain, rivière dont le nom était Idanus ou Hinnis en latin médiéval (selon A. Cherpillod).
      • chef-lieu du département de l'Ain : Bourg-en-Bresse : Burgiens
      • Correspond au moins en partie à l'ancienne Bresse : Bressans
      • Pour le Pays de Gex : "Les Gessiens" surnommés « les Tiocans »
      • Le Petit Larousse 2005 à l'article Ain (département) ne donne pas d'appellation pour ses habitants.
      • Localement, certains habitants de l'Ain se nomment « les Ventres Jaunes » en référence au maïs donné en nourriture aux poulets de Bresse. Une autre explication peut être donnée: à l'époque les agriculteurs et éleveurs réputés comme étant riche gardaient leur sacoche remplie d'or contre leur ventre.
    • Ardèche : Ardéchois
      • Le Petit Larousse 2005 à l'article Ardèche (département) donne l'appellation Ardéchois pour ses habitants.
      • chef-lieu du département de l'Ardèche : Privas : Privadois
    • Drôme : Drômois
      • Le sud du département constitue la Drôme provençale qui a fait autrefois partie de la Provence : Provençaux
      • Le Petit Larousse 2005 à l'article Drôme (département) donne l'appellation Drômois pour ses habitants.
      • chef-lieu du département de la Drôme : Valence : Valentinois
    • Isère : Isérois ou Iserans
      • Le Petit Larousse 2005 à l'article Isère (département) donne l'appellation Isérois pour ses habitants.
      • chef-lieu du département de l'Isère : Grenoble : Grenoblois
    • Loire : Ligériens est couramment cité
      • Le Petit Larousse 2005 à l'article Loire (département) donne l'appellation Ligériens pour ses habitants.
      • L'appellation Ligériens peut être légitimement revendiquée par les habitants de la région des Pays de la Loire.
      • Il vaudrait mieux réserver l'adjectif ligérien au seul fleuve Loire.
      • On propose donc Loirais ou Loiriens pour les habitants du département de la Loire
      • chef-lieu du département de la Loire : Saint-Étienne : Stéphanois
    • Rhône : Rhodaniens est couramment cité
      • Le Petit Larousse 2005 à l'article Rhône (département) donne l'appellation Rhodaniens pour ses habitants.
      • On propose Rhônais ou Rhôniens pour les habitants du département du Rhône.
      • Il vaudrait mieux réserver l'adjectif rhodanien au seul fleuve Rhône comme dans l'expression « sillon rhodanien ».
      • chef-lieu du département du Rhône, chef-lieu de la région Rhône-Alpes : Lyon : Lyonnais
    • Savoie : Savoyards
      • Le Petit Larousse 2005 à l'article Savoie (département) donne la seule appellation Savoyards pour ses habitants. Savoisiens, d'usage courant autrefois, n'est plus utilisé que pour désigner les partisans de l'indépendance de la Savoie.
      • Chefs-Lieu : Chambéry
    • Haute-Savoie : Hauts-Savoyards
      • Le Petit Larousse 2005 à l'article Savoie (Haute-) donne la forme Haut-Savoyards sans accorder le premier élément.
      • Chef-lieu : annecy

Autres

  • On rencontre parfois les termes :

pour désigner l'ensemble formé par les deux départements de Savoie (73 ou Savoie du Sud) et de Haute-Savoie (74 ou Savoie du Nord), ce qui correspond donc à l'ancienne province de Savoie : le gentilé est donc Savoyards ou Savoisiens, ou encore Savoiens, voire Savoyens.

Le mouvement indépendantiste Ligue savoisienne préférant, tout comme le chanoine GRILLET qui publie en 1807 un Dictionnaire historique des départements du Mont-Blanc et du Léman, l'appellation « savoisien » laissant l'utilisation du terme savoyard aux gens d'en deçà des monts et au-delà du Rhône.

Notes et références

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).