Encyclopédie Wikimonde

Nouvelle Planète

Aller à : navigation, rechercher

Nouvelle Planète
Logo de l'organisation
Situation
Création
Type Fondation
Organisation non gouvernementale
Siège Lausanne, Suisse
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Organisation
Fondateur Willy Randin
Directeur Philippe Randin

Site web nouvelle-planete.ch

Nouvelle Planète est une organisation à but non-lucratif basée en Suisse qui soutient des petits projets concrets dans les pays du Sud et met en place des relations directes entre le Nord et le Sud[1],[2].

Présentation[3]

Nouvelle Planète est une organisation d'entraide internationale active depuis 1986[4]. Elle est agréée par la Chaîne du Bonheur[5], membre des fédérations cantonales de coopérations[6] et du Conseil Suisse des Activités de Jeunesse[7]. L'organisation est également soutenue par la Confédération Suisse.

Nouvelle Planète a deux grands objectifs : Soutenir des projets d'entraide afin d'améliorer la situation des populations défavorisées et préserver l'environnement, et favoriser les relations directes entre le Nord et le Sud[8].

Elle base ses actions sur des préoccupations d'actualité :

  • Manque de formation et d'éducation des enfants et des jeunes des pays du Sud ainsi que de structures d'accueil, d'appui ou d'encadrement
  • Changements climatiques, déboisement, désertification, pollution
  • Pauvreté chronique des zones rurales du Sud et en particulier des femmes
  • Importance du fossé entre pays riches et pays pauvres
  • Méconnaissance des problèmes de pauvreté au Sud
  • Difficulté de la population du Nord à se mobiliser et à faire preuve de solidarité avec les plus démunis[9]  

Origines[10]

Historique

Nouvelle Planète s'est développée à partir du projet d'extension de l'hôpital Albert Schweitzer à Lambaréné, au Gabon. Le fondateur, Willy Randin, ancien directeur de l'hôpital, ainsi que Maurice Lack, un architecte spécialisé en bioclimatologie, souhaitaient un projet basé sur l'énergie renouvelable. Les personnes responsables de l'hôpital n'étant pas séduites par le projet, Willy Randin et Maurice Lack ont décidé de développer leurs idées avec des personnes intéressées ailleurs dans le monde. Ils créent ainsi le Centre Ecologique Albert Schweitzer.

Willy Randin travaillait alors pour une grande agence de développement en Suisse, et a ainsi pu se rendre compte de la volonté des citoyens de mieux comprendre la réalité des pays du Sud, et de se mobiliser dans des petits projets en établissant des relations directes avec les bénéficiaires.

Il a ainsi décidé de créer Nouvelle Planète le 12 novembre 1986[11]

Albert Schweitzer

Albert Schweitzer, en 1955 (à 80 ans)

Nouvelle Planète s'est beaucoup inspirée de la philosophie d'Albert Schweitzer (1875-1965), Prix Nobel de la Paix en 1952. Cet humaniste souhaitait trouver une solution à l'époque de décadence qu'il avait l'impression de vivre (guerre mondiale, technologie nucélaire), aux effets dévastateurs de la mondialisation. Mais il était surtout un homme de terrain: c'est par le biais de la médecine en faveur des plus défavorisés qu'il agissait. Pour lui, l'Homme était le plus grand moteur du progrès, et non pas les choses. L'éthique ne peut être élaborée que par l'individu.

Un des principes fondamentaux de l'éthique d'Albert Schweitzer est de préserver l'humanité et de respecter toute vie. Sa philosophie préconise de vivre en harmonie avec toutes les formes de vies existantes, et à n'en négliger aucune: hommes, animaux, nature.

Willy Randin, fondateur de l'organisation, s'est inspiré de la pensée du philosophe lors de son séjour en tant que directeur de l'hôpital à Lambaréné au Gabon: le respect de toute vie, l'action concrète, la recherche de simplicité, la confiance mutuelle et l'optimisme. Il crée Nouvelle Planète en 1986, une organisation d'entraide à l'écoute des besoins des populations locales, considérant ces dernières comme étant les seules à même de décider de leur propre développement. Il s'agit alors d'offrir un soutien ponctuel, afin d'aider les populations locales dans leurs démarches et leur permettre d'améliorer leurs conditions de vie. Nouvelle Planète joue donc un rôle de soutien à des démarches locales déjà existantes, cela afin de mieux garantir l'appropriation des projets et leur viabilité sur le long-terme par les bénéficiaires[9].

Projets au Sud[12]

Nouvelle Planète soutient des projets visant à satisfaire les besoins essentiels des populations défavorisées et de régions pauvres, dans une dizaine de pays à travers le monde: Sénégal, Guinée, Burkina Faso, Ouganda, Cameroun, Madagascar, Inde, Myanmar, Vietnam, Amazonie et Haïti. Les projets en Amazonie sont gérés depuis 1989 par Jeremy Narby.

Ces projets sont demandés par des partenaires locaux. De plus, le projet doit répondre à une demande de groupement établi et non pas d'individus[13].

Camps/voyages[14]

Dans le but d'encourager l'engagement solidaire et de favoriser les échanges entre le Nord et le Sud, Nouvelle Planète organise chaque année des voyages solidaires durant lesquels les participants s'engagent activement en faveur des populations du Sud[15].

 Après une préparation en Suisse d'environ huit mois, les participants sont intégrés à la vie locale d'un village et participent à la réalisation d'un projet d'entraide ainsi qu'aux activités villageoises[16],[17]. Pour ses 25 ans, Nouvelle Planète a organisé un camp avec des personnalités suisses comme Isabelle Chevalley, Narcisse Crettenand, Kaya Güner, Sabrina Guilloud, etc.

Financement[18]

Les ressources financières de Nouvelle Planète sont réparties en trois catégories:

  1. Soutien précis à un projet
  1. Soutien aux activités générales de Nouvelle Planète
  1. Soutien à des activités de sensibilisation des jeunes et de la population, et à l'organisation de camps et de jumelages (relations directes - échanges).

Les montants reçus proviennent de personnes privées au travers du journal de Nouvelle Planète (parution cinq fois par année), de la Confédération suisse, de la Chaîne du Bonheur, de Fondations et associations, de cantons et de communes, mais aussi d'appuis institutionnels comme le Liechtenstein, le canton de Genève, la DDC, ou encore des membres des groupes de jumelage, etc.

Nouvelle Planète est reconnue de pure utilité publique et bénéficie de l'exemption d'impôts. Elle est certifiée par le ZEWO (qui garantit la fiabilité de l'utilisation responsable des dons) et a obtenu la certification ISO 9001:2000 pour un management de qualité[11]

Équipe

L'équipe du siège à Lausanne est composée de 6 personnes[3].

Le Conseil de fondation est composé de plus de 5 membres bénévoles et se réunit au moins une fois par année pour définir la politique générale, suivre les activités, accepter les budgets et les comptes. Une partie des membres fait également partie du Comité de direction qui se réunit 4 à 6 fois par an à Lausanne pour préparer les décisions importantes et suivre la gestion.

Nouvelle Planète s'appuie également sur le travail de bénévoles de tous les milieux, notamment pour la tenue de stands lors de manifestations en Suisse.

Des stagiaires, civilistes et bénévoles appuient occasionnellement l'équipe à Lausanne.

Des groupes d'actions régionaux sont constitués de personnes bénévoles qui soutiennent les actions de l'organisation et diffusent des informations dans les cantons de Genève, Valais, Fribourg et Neuchâtel[11]

Sources et bibliographie

Références

  1. Fedevaco- Membres, 18.05.2015
  2. Rts.ch, Les petits matins, émission du 30.08.2012. "Willy Randin, fondateur de l'organisation humanitaire Nouvelle Planète". http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/les-petits-matins/4216630-les-petits-matins-du-30-08-2012.html#4216629
  3. 3,0 et 3,1 Rapport Annuel 2014, Février 2015
  4. Presseportal. "Nouvelle Planète". Mis en ligne en juillet 2007. http://www.presseportal.ch/nr/100012924
  5. Organisations partenaires de la Chaîne du bonheur
  6. Federeso: Nouvelle Planète
  7. SAVJ- Organisations membres
  8. Fribourg-Solidaire.Fédération fribourgeoise de coopération internationale. "Nouvelle Planète". http://www.fribourg-solidaire.ch/associations/nouvelle-planete
  9. 9,0 et 9,1 Randin, W. "En lutte pour une planète plus humaine. 40 ans d'expérience dans la coopération". Éditions Favre, 2009, 240 pages.
  10. Notre vision- Nouvelle Planète site officiel
  11. 11,0, 11,1 et 11,2 Nouvelle Planète. Site officiel de l'organisation d'entraide internationale Nouvelle Planète. Consulté en juin 2015. http://www.nouvelle-planete.ch/ 
  12. Projets au Sud- Nouvelle Planète site officiel (http://www.nouvelle-planete.ch/fr/projets-au-sud)
  13. Randin, W. "Femmes sources de progrès. Sud: des actes concrets". Éditions Favre, 2004, 160 p. 
  14. Camps outre-mer (http://www.nouvelle-planete.ch/sites/default/files/deliantnp_camps_2011_4.pdf)
  15. Bertoncini, D. (septembre 2012). "Nouvelle Planète". Journal de Coppet
  16. Boriello, M. (avril 2014)."Le voyage solidaire séduit les jeunes comme les adultes". MediaPlanet, section Découverte.
  17. Rapaz, J-M. (février 2012)."Se ressourcer un travers un séjour solidaire". Générations Plus, section Vie pratique, p. 18-19.
  18. Manuel de Nouvelle Planète, accepté par le Conseil de Fondation le 29 avril 2012

Liens externes

  • Site de Nouvelle Planète (http://www.nouvelle-planete.ch/)

Cet article « Nouvelle Planète » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).