Encyclopédie Wikimonde

Olivier Debouzy

Aller à : navigation, rechercher
Olivier Debouzy
Description de l'image defaut.svg.
Naissance
15e arrondissement de Paris
Décès (à 49 ans)
Profession
Ascendants

Olivier Debouzy, né le à Paris 15e et mort le , est un avocat français.

Cofondateur du cabinet August-et-Debouzy, il est un spécialiste des questions militaires.

Biographie

Origines et formation

Fils de l'universitaire Jacques Debouzy[1] et de l'historienne Marianne Lalande, Olivier Debouzy naît le [2] dans le 15e arrondissement de Paris[3].

Il est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (1981) et ancien élève de l'École nationale d'administration, promotion Léonard-de-Vinci (1985)[4].

Carrière

Il commence sa carrière en tant que diplomate au service des Affaires stratégiques et du Désarmement du ministère des Affaires étrangères (1985-1988). Puis il occupe successivement les postes de Research Fellow à l'International Institute for Strategic Studies (1988-1989), conseiller diplomatique du directeur des Applications militaires (DAM) au commissariat à l'énergie atomique (1989-1991) et membre du groupe d'experts nucléaires de la Commission du Livre blanc sur la Défense (1993-1994) créé par Édouard Balladur, Premier ministre de l'époque.

En 1993, il commence une carrière d'avocat au barreau de Paris à la SCP Baudel, Salès, Vincent et Georges (1991-1995). En 1995, il fonde avec Gilles August le cabinet d'avocats August & Debouzy[5], cabinet de droit des affaires[6]. En 2001, il devient avocat au barreau de Bruxelles.

Un prix Olivier-Debouzy[7],[8],[9] organisé par le Club des juristes en partenariat avec le cabinet August & Debouzy est remis chaque année au meilleur agitateur d'idées juridiques.

Claude Guéant lui décerne la croix de chevalier de la Légion d'honneur en novembre 2007[10].

En 2007-2008, il participe à la Commission du Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale[11].

En octobre 2008, il est parmi les deux derniers candidats au poste de directeur général de la Sécurité extérieure (DGSE), qu'obtiendra finalement le préfet Erard Corbin de Mangoux.

Au cours de sa carrière, il a été membre du conseil consultatif de RAND Corporation Europe, du comité exécutif et du conseil de l'IISS ainsi que des clubs privés Le Siècle et l'Automobile Club de France.

Ouvrages et revues

Olivier-Debouzy a publié plusieurs ouvrages seul (The Debate on the US Presence and Role in Europe: a History, 1991 et Anglo-French Nuclear Co-operation: Perspectives and Problems, 1991) ou en collaboration (Western European Nuclear Forces: a British, a French, and an American View, 1995, avec Nicholas Whitney et Robert Levine)[12].

Membre du comité de rédaction de Commentaire et rédacteur de nombreux articles dans celle-ci, il a également publié dans le Wall Street Journal[13].

Mort

Il meurt subitement le 18 avril 2010 à l'âge de 49 ans[14],[5].

Ouvrages

  • (en) The Debate on the US Presence and Role in Europe: a History, Paris, Institut français des relations internationales, , 127 p. (notice BnF no FRBNF35549614) 
  • (en) Anglo-French Nuclear Co-operation: Perspectives and Problems, Londres, Royal United Services Institute for Defence Studies,  
  • (en) Olivier Debouzy, « A European Vocation for the French Nuclear Deterrent? », dans Nicholas Witney, Olivier DeBouzy, Robert A. Levine, Western European Nuclear Forces: a British, a French, and an American View, Santa Monica, RAND Corporation, (ISBN 0-8330-1663-6, lire en ligne), p. 25-71

Notes et références

  1. Jean Goldzink, « Mort discrète d'un intellectuel marxiste », l'Humanité,‎ (lire en ligne)
  2. Notice BnF.
  3. Who's who in France
  4. Jean-Dominique Merchet, « La mort d'Olivier Debouzy », Libération,‎ (lire en ligne)
  5. 5,0 et 5,1 http://www.poscriptum.fr/Affection-societatis-Olivier-Debouzy_a69.html
  6. « August & Debouzy : l'aventure continue ! », Décideurs : Stratégie, Finance, Droit,‎
  7. Prix Olivier-Debouzy sur august-debouzy.com
  8. Prix Olivier-Debouzy sur ena.fr
  9. Prix Olivier-Debouzy sur leclubdesjuristes.com
  10. « Pourquoi Guéant a décoré Debouzy », La Lettre A, no 1346,‎ (lire en ligne)
  11. Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale (2007)
  12. François Géré, Western European Nuclear Forces de Nicholas Whitney, Olivier Debouzy et Robert Levine, dans la revue Politique étrangère 1995, numéro 4, pp. 1040-1042, sur persee.fr
  13. (en) « How to Stop Iran », The Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  14. Jean Guisnel, « Mort de l'avocat et expert en stratégie Olivier Debouzy », Le Point,‎ (lire en ligne (http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2010-04-19/mort-de-l-avocat-et-expert-en-strategie-olivier-debouzy/1648/0/445814))

Liens externes

  • August-et-Debouzy (http://www.august-debouzy.com)
  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Document utilisé pour la rédaction de l’article

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).