Paroisse Saint-Martin-le-Miséricordieux

Aller à la navigation Aller à la recherche
Paroisse Saint-Martin-le-Miséricordieux

La paroisse Saint-Martin-le-Miséricordieux à Tours est une paroisse rattachée à l'archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale.

Historique

Une première paroisse est fondée en 1925. À la suite de la destruction du lieu de culte en 1944, le culte est célébré dans différents lieux de culte de paroisses catholiques et protestantes[1]. « On ne retrouva que l'or des vases liturgiques qui avaient fondu dans l'incendie. Hébergée dans un local jouxtant la basilique Saint-Martin, la paroisse survécut quelques années autour de son prêtre, le père Barnabé. Par la suite et jusqu'en 1987, les familles orthodoxes vivant à Tours se regroupèrent dans la Fraternité de l'Ouest, autour du père Pierre Tchesnakov[2] ». La nouvelle paroisse de Saint-Martin-le-Miséricordieux est fondée en 1987 par Mgr Georges Wagner (ru) (1930-1993), archevêque des églises orthodoxes russes en Europe occidentale[3]. C'est l'une des trois paroisses orthodoxes à Tours, avec la roumaine et l'antiochienne[4]. La paroisse est dédiée à Martin de Tours, aussi nommé Martin le Miséricordieux, ou encore saint Martin des Champs, fait évêque de Tours en 371[alpha 1] .

Lieu de culte

Le lieu de culte, sis rue Eupatoria, déménage en l'église Saint-Georges-sur-Loire de Rochecorbon en [1]. Les offices sont célébrés principalement en français et en partie en slavon[4], suivant le calendrier julien révisé.

Ce lieu de culte est l'un[5] des neuf clochers de la paroisse catholique Saint-Martin-Saint-Vincent-en-Vouvrillon[6] au sein de l'archidiocèse de Tours[7].

Liste des recteurs

Pour approfondir

Bibliographie

  • Marie-Chantal Savinkov, « Passé et avenir d'une paroisse-sœur : la paroisse Saint-Martin-le-Miséricordieux à Tours », Bulletin de la Crypte, no 4,‎ , p. 80-84 (lire en ligne) — texte revu par Jérémy Déchelotte dix ans après sa rédaction.
  • « Saint-Martin-le-Miséricordieux », dans Samuel Le Corre, Annuaire de l'Église orthodoxe en France, Villebazy, monastère de Cantauque, (ISBN 978-2-7466-1874-9), p. 30.

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. « Sub idem fere tempus ad episcopatum Turonicæ Ecclesiæ petebatur, sed cum erui a monasterio suo non facile posset, … sub quadam custodia ad civitatem usque deducitur (…) Una omnium voluntas, eadem vota, eademque sententia, Martinum episcopatum esse dignissimum. » (Sulpice-Sévère, Vita…, chap. IX, fol. 165B).
  2. Pour une raison non précisée, Amfian Negrut ne figure cependant pas dans Le Corre 2021.

Références

  1. 1,0 et 1,1 Marie Savinkov, « Paroisse Orthodoxe Saint Martin le Miséricordieux de Tours - Historique de la paroisse », sur le site de la paroisse, (consulté le ).
  2. « A propos du père Nectaire... » in « Feuillets Saint-Jean no 4 », , bulletin de la paroisse orthodoxe Saint-Jean-le-Théologien, [lire en ligne], consulté le 4 novembre 2022.
  3. 3,0 et 3,1 « Doyenné - Saint Martin de Tours » (consulté le ).
  4. 4,0 et 4,1 Le Corre 2021.
  5. « Rochecorbon », sur le site de la paroisse Saint-Martin-Saint-Vincent-en-Vouvrillon (consulté le ).
  6. « Les 9 clochers », sur le site de la paroisse Saint-Martin-Saint-Vincent-en-Vouvrillon (consulté le ).
  7. « Les doyennés et paroisses », sur le site de l'archidiocèse de Tours (consulté le ).
  8. « Communiqué no 04-11 du Conseil de l’Archevêché | Archevêché des églises orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale », sur le site de l'archevêché des églises orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale (consulté le ).
  9. « Saint-Martin-le-Miséricordieux », sur le site de l'archevêché des églises orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale (consulté le ).
  10. Savinkov 2021.
  11. https://archeveche.eu/annuaires/protosyncelle-amfian-constantin-negrut/

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail du christianisme orthodoxe
  • Portail de Tours