Encyclopédie Wikimonde

Passeport bénévole

Aller à : navigation, rechercher

Le passeport bénévole est un livret individuel élaboré et développé par France bénévolat en octobre 2007, dont l’objectif est d’être un outil fonctionnel de valorisation du bénévolat. Il répond à deux objectifs principaux :

  • Aider le bénévole à valoriser son expérience de bénévolat
  • Aider les associations à valoriser leurs bénévoles

Description

Le passeport bénévole est destiné à être utilisé d'une manière individuelle et personnelle par quiconque effectuant du bénévolat. Il permet au bénévole de consigner chaque mission de bénévolat effectuée. Il est composé de fiches à remplir par le bénévole lui-même mais aussi par les structures, souvent associatives, dans lesquelles il a effectué ses missions.

Le passeport bénévole est un outil qui soutient l'idée défendue par France bénévolat selon laquelle le bénévolat n'est pas seulement un loisir mais une activité formatrice et mobilisant de réelles compétences.

Les fiches ont été élaborées comme un guide pour décrire de manière détaillée chaque mission de bénévolat (dates, noms, lieux, contexte, but, activités et réalisations concrètes…) tout en faisant émerger les responsabilités exercées, les outils professionnels utilisés, les formations effectuées… jusqu'à faire ressortir les compétences professionnelles utilisées ou acquises par le bénévole.

Objectifs du passeport bénévole

Du côté des bénévoles : aider le bénévole à valoriser son expérience de bénévolat

Le passeport bénévole a pour objectif d'accompagner le bénévole dans une prise de conscience des apports de son bénévolat. Il part du constat que « l'expérience bénévole est souvent perçue comme un loisir, et les bénévoles n'ont pas conscience des compétences qu'ils peuvent y exprimer ou y développer »[1].

Les expériences bénévoles et les compétences sollicitées peuvent être valorisées dans un CV, lors d'un entretien d'embauche, lors d'un bilan de compétences ou lors d'une procédure de validation des acquis de l'expérience (VAE). C'est dans cette optique que l'Association pour la formation professionnelle des adultes a collaboré avec France bénévolat lors de l'élaboration du passeport bénévole. Par la suite, soutenant la même idée Pôle emploi et l'Association pour l'emploi des cadres ont contribué à sa promotion.

Le passeport bénévole est admis par le ministère de l'Éducation nationale comme preuve d’expérience pour les dossiers VAE.

Du côté des associations : aider les associations à valoriser leurs bénévoles

Une des missions que se fixe France bénévolat est d'inciter les associations à adopter de bonnes pratiques de gestion des bénévoles. Le passeport bénévole a été conçu pour être un outil de fidélisation et de reconnaissance à la suite du constat que : « Les bénévoles sont souvent insuffisamment gérés par les associations, ce qui entraîne un manque de reconnaissance voire une démotivation – d’où un arrêt de l'action bénévole »[1].

Le Secours catholique France et la Croix-Rouge française l'utilisent dans ce sens en le proposant à leurs bénévoles.

Politique

Les pouvoirs publics français et plus particulièrement la direction de la Vie associative ont appuyé le lancement du passeport bénévole. Par extension il est un outil de promotion du bénévolat en général et de la vie associative.

En décembre 2008 la mairie de Paris a largement diffusé le passeport bénévole auprès du monde associatif parisien dans le cadre de la politique de promotion de la solidarité mise en œuvre par Bertrand Delanoë[2]. Opération réitérée en 2012.

À l’issue de la dernière Conférence de la vie associative du 17 décembre 2009, un groupe de travail officiel a été constitué. Réunissant plusieurs associations (Animafac, Comité national olympique et sportif français, Conférence permanente des coordinations associatives, Croix-Rouge française, Fonda, France bénévolat, Ligue de l'enseignement, Mouvement rural de jeunesse chrétienne), un sociologue et un représentant de la direction générale de Pôle emploi, ce groupe a élaboré un portefeuille de compétences destiné à aider les bénévoles à identifier les compétences sollicitées et à les indiquer dans un carnet associatif tel que le passeport bénévole. La coordination de ce groupe a été assurée par le ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative (direction de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative)[3].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 [PDF] Dossier de presse du passeport bénévole
  2. Dossier de presse de la délégation dédiée à l’engagement solidaire : « Pour une reconnaissance de l'engagement associatif bénévole » (PDF) http://www.paris.fr/portail/viewPDFileServlet?file_id=42979
  3. L’historique du portefeuille de compétences http://www.associations.gouv.fr/IMG/pdf/portefeuille_historique.pdf

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).