Encyclopédie Wikimonde

Personnalités historiques et végétarisme

Aller à : navigation, rechercher

Le végétarisme en tant que pratique alimentaire a souvent été une source de questionnement pour les personnages qui ont marqué l'histoire et leur société. Ces interrogations ont permis la rencontre d'avis différents sur ce fondamental culturel qu'est celui de l'alimentation.

Personnalités politiques

Adolf Hitler

Le végétarisme régulièrement attribué à Hitler ne fait pas l'unanimité des historiens qui évoquent parfois la propagande nazie visant à le faire passer pour un ascète ou une simple prescription médicale. Toutefois s'il est difficile de savoir si il suivit strictement ce régime, il en fit régulièrement l'apologie[1]. C'est son admiration pour Wagner et Shopenhauer[2] qu'il le poussa à s'interroger sur son régime alimentaire. Il considérait les bienfaits du végétarisme pour des raisons de santé et d'"éthique". Il aurait dit aux sujet des mangeurs de viande "Il ne peuvent supporter de faire certaines choses horribles eux même, mais ils en acceptent les bénéfices sans aucun scrupule"[3] et reprochait même à Eva Braun son utilisation de cosmétiques testés sur des animaux[4].

Janez Drnovšek

Actuel président de la Slovénie. Il est devenu végétarien suite à des problèmes de santé puis végétalien par Ethique[5]. Il tente régulièrement de faire passer des messages allant dans le sens d'un plus grand respect envers les animaux dans les médias.

Artistes et auteurs

Franz Kafka

Kafka aurait été un végétarien convaincu ayant même développer une interprétation végétarienne de la bible [6]. Toutefois cela pourrait provenir d'une mauvaise traduction de la Lettre à Félice Bauer du 24 novembre 1912.

Alphonse de Lamartine

Il développa toute une apologie du végétarisme dans ses confidences mais il renonça en partie à cette diète par conformisme social.

Ma mère était convaincue, et j'ai comme elle cette conviction, que tuer les animaux pour se nourrir de leur chair et de leur sang est une des infirmités de la condition humaine ; que c'est une de ces malédictions jetées sur l'homme soit par sa chute, soit par l'endurcissement de sa propre perversité. Elle croyait, et je le crois comme elle, que ces habitudes d'endurcissement de cœur à l'égard des animaux les plus doux, nos compagnons, nos auxiliaires, nos frères en travail et même en affection ici-bas ; que ces immolations, ces appétits de sang, cette vue de chairs palpitantes sont faits pour brutaliser et pour endurcir les instincts du cœur.
...//...
Elle croyait, et je le crois aussi, que cette nourriture (Carné), bien plus succulente et bien plus énergique en apparence, contient en soi des principes irritants et putrides qui aigrissent le sang et abrégent les jours de l'homme.
...//...
Bien que la nécessité de se conformer aux conditions de la société où l'on vit m'ait fait depuis manger tout ce que le monde mange, j'ai conservé une répugnance raisonnée pour la chair cuite, et il m'a toujours été difficile de ne pas voir dans l'état de boucher quelque chose de l'état de bourreau.

Confidences, Livre IV.

Albert Einstein

Albert Einstein soutenait la cause végétarienne. Il considérait le végétarisme comme un idéal sans pourtant le pratiquer lui-même malgré quelques problèmes de conscience[7].Il considérait principalement les raisons de santé mais croyait également à l’effet bénéfique du régime végétarien sur le tempérament des hommes[8]
C'est seulement en 1954 qu’il mit en pratique ce régime[9].

Leon Tolstoï

Léon Tolstoï adopta une diète végétarienne en 1885. Il préconisa le "pacifisme végétarien" et prona le respect de la vie sous toutes ses formes même les plus insignifiantes. Il écrit qu'en tuant les animaux "l'homme réprime inutilement en lui-même la plus haute aptitude spirituelle - la sympathie et la pitié envers des créatures vivantes comme lui - et qu'en violant ainsi ses propres sentiments, il devient cruel"[10]. Il considérait par conséquent que la consommation de chair animale est "absolument immorale, puisqu'elle implique un acte contraire à la morale: la mise à mort". [11]

Incertitudes, interprétations érronées et propagande

Certaines personnalités ont souvent été associées au végétarisme suite à de mauvaises interprétations de textes, conclusions hatives ou dans un but délibéré de propagande.

  • Nietzsche a entretenu une relation ambiguë avec le végétarisme, il est passé par une période très pro végétarienne[12] (influence de Shopenhauer et Wagner) puis a abandonné ce régime voyant qu'il ne contribuait pas à améliorer son fragile état de santé. Il en fit ensuite une "critique" dans "Par delà le Bien et le Mal" le qualifiant de régime fortifiant (donc destiné aux faibles).
  • Montaigne fut un grand admirateur de Plutarque, dans ses Essais il critique violemment le comportement des hommes envers les animaux et prône l'"abstinence de chair" quoique « naturellement sobre et peu sensible au plaisir de la table » (description de Montaigne par M.Meusnier de Querlon) il appréciait le poisson.
  • Sénèque le Jeune Sénèque n’a été végétarien qu'une année ; son père lui enjoignit d'abandonner ce régime et il précise « il [son père] n’eut pas grand-peine à me persuader de faire un peu meilleure chère » [13]

Certaines personnalités sont souvent associé au végétarisme. Des indices peuvent peut-être le laisser penser mais ne permet d'être affirmatif.

  • Socrate Rien ne permet d'affirmer que Socrate était végétarien.
  • Homère est parfois présenté comme un végétarien, cette information ne repose sur aucune source sérieuses.
  • Isaac Newton bien que souvent présenté comme tel il n'y a aucune source laissant pensé qu'Isaac Newton était végétarien ou ai donné son avis sur la question. Vers les dernières années de sa vie, pour des raisons de santé, il avait tendance à manger des repas très légers (peut être végétariens).

TO DO

Notes et références

  1. http://en.wikipedia.org/wiki/Vegetarianism_of_Adolf_Hitler
  2. Ces auteurs ayant fait eux-même l'apologie de ce règime
  3. "Mein Diat - Adolf Hitler's diet". New Statesman. (Archived version)
  4. "Section 66 in Hitler's Table Talk: 1941-1944, translated by Hugh Trevor-Roper, Enigma Books, ISBN 1-929631-05-7.
  5. Voir l'interview pour osvoboditev-zivali http://www.osvoboditev-zivali.org/?arhv=01789.</
  6. biographie sur Kafka de Gérard-Georges Lemaire aux éditions "Folio" de l'année 2005
  7. Letter to Max Kariel. Einstein Archive 60-058
  8. Lettre à Hermann Huth (president de la revue "Vegetarian Watchtower"), 27 décembre 1930. Einstein Archive 46-756.
  9. Lettre à Hans Muehsam, du 30 mars 1954
  10. The morals of diet, or, the first step Léon Tolstoï, 1900 (ASIN: B0008CODQW)
  11. Writings on Civil Disobedience and Nonviolence Léon Tolstoï, 1987 (ISBN 0865711097)
  12. Critiqué par sa sœur sur ce sujet dans "The Philosophy of Friedrich Nietzche" de Henry L. Mencken
  13. Lettres à Lucilius
  14. Pythagore: Il est généralement tenu pour tel, mais cela serait réfuté par certains témoignages anciens.

Article publié sur Wikimonde Plus