Encyclopédie Wikimonde

Printemps français

Aller à : navigation, rechercher

Le Printemps français est un collectif d'extrême droite[1] créé pour lutter contre la loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe. Il est né[Quand ?] d'une scission des opposants les plus radicaux[Lesquels ?] de La Manif pour tous.[réf. nécessaire]

Historique

2012 : l'expression Le Printemps français a été créée par Nicolas Dupont-Aignan qui a publié en 2012 est un essai de ce titre.

Janvier 2013 : à la suite de la première grande manifestation contre le mariage homosexuel du 13 janvier 2013, certains opposants font circuler une image, comparant leur manifestation à celles qui ont eu lieu dans le monde arabe en 2011[2].

Simultanément, l'expression « Printemps français », apparaît sur le blog de Cyril Brun, militant chrétien de la « Manif pour tous », historien catholique, animateur d'un groupe baptisé « Résistance éthique ». Il appelait pendant la présidentielle à « faire barrage aux propositions socialistes », puis à « entrer en résistance », notamment dans la perspective des luttes à venir[3].

Février 2013 : l'avocat royaliste Me Trémolet de Villers, publie dans le mensuel catholique Présent le texte suivant :

« Si on se faisait, en France, en 2013, un printemps français ? Comme d'autres se sont fait un printemps arabe ! C'est ça qui serait vraiment déroutant, neuf... la vraie surprise, l'incroyable ? Toutes les conditions sont réunies : il y a les troupes, qui sont à la fois jeunes et expérimentées. Il y a le nombre, nous l'avons vu et nous le reverrons. Il y a l'intelligence, et, dans cette intelligence celle qui domine les autres facultés : le coup d'œil et le sens du terrain. Cette guerre est médiatique. Les grands médias nous sont, en majorité, hostiles. Mais les grands médias, plus encore que les autres, sont à la remorque de l'événement. Qui sait créer, intelligemment, l'événement, en surprenant et en se rendant sympathique, occupe, bon gré, mal gré, les médias. »

Le 25 février le nom de domaine, « printempsfrancais.com », est déposé par Béatrice Bourges. Porte-parole du mouvement, celle-ci est née en Algérie, divorcée, mère de deux enfants. Elle fut candidate à la députation divers droite en 2002 et 2012 de Versailles. Elle obtient 7 % en 2012[4]. Elle est la fondatrice du « Collectif pour la famille » engagé anti-mariage gay depuis 2007. Proche de Christine Boutin, elle s'est rendue avec elle aux États-Unis, fin 2012, afin de rencontrer des conservateurs américains anti-mariage gay[5],[6].

Notes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).