Quand les tambours se tairont

Aller à la navigation Aller à la recherche

Lorsque les tambours se tairont[1] est un roman historique de Maria Ardizio, paru en 1992 chez Robert Laffont.

Résumé

Chapitre 1

Il raconte l'histoire de Rose "Bud" O'Ryan. Depuis la mort de ses parents, Camille, bretonne de souche issue d'une famille de marins, et John O'Ryan, fin loup de mer, elle est élevée par son oncle, au Havre, où elle partage sa vie entre fuir l'éducation des Sœurs, prendre soin de son chat et apprendre l'Anglais paternel (ou une version rocambolesque) d'un vieux capitaine un peu fantasque.

Chapitre 2

À la mort de son oncle, elle embarque clandestinement (accompagnée de son fidèle compagnon félin) à bord du bateau de Daddy ("Papa") Leary, déterminée à rechercher sa famille irlandaise installée sur le Nouveau Continent. Ce qu'elle ignore, c'est que la Fringant Noël, sur laquelle elle a embarqué, est envoyée par la France aux Sécessionniste du Sud. Lorsque le navire est coulé par le terrible ennemi Yankee, Bud et quelques autres parviennent à rejoindre le rivage.

Chapitre 3

Une grande famille sudiste la recueille alors mais, bientôt, il devient apparent que la famille O'Ryan appartient à l'autre camp. Très vite aussi, Bud, éprise avant tout de sa liberté, se rebelle contre l'esclavage. Avec ses amis noirs, Saul et Jeremiah, elle prend la fuite. Il leur faudra affronter un passeur félon et traverser un champ de bataille de nuit pour changer de camp. Jeremiah y perdra sa vie.

Chapitre 4

Les enfants tombent entre les mains d'une triplette de soldats de l'Union, les cousins O'Reilly : Mike, Sean et Sam. Le lendemain, Sean et Sam tombent sur le champ de bataille et Mike est grièvement blessé. Bud est envoyé avec lui dans sa famille, d'autres Irlandais de pure souche, disposés à la recueillir et à rechercher ses parents.

Chapitre 5

Catherine et sa fille, Judith, vont compléter son éducation et adoucir les accents populeux de son Anglais. Mike et sa mère vont retrouver la trace d'un O'Ryan, marin de son état, tirant le diable par la queue. Bien qu'il ne soit pas apparenté à Bud, il va pouvoir les adresser à la veuve d'un certain Capitaine « Beard », restée en contact avec l'oncle de la petite.

Chapitre 6

Pendant ce temps-là, elle grandit en âge et en beauté, au point d'arracher des regrets à un Mike qui doit retourner au Front. Vers la fin de la guerre, il rencontre le fils de Beard par hasard et apprend que non seulement les O'Ryan sont très anxieux de rencontrer leur nièce mais qu'ils ont fait fortune dans l'aluminium. Il termine la missive dans laquelle il en informe Catherine par ces mots : « Mais dis-lui, Maman, à ma Rose d'Irlande, avant qu'elle ne se jette dans la mêlée sans réfléchir. Dis-lui de m'attendre, que j'ai quelque-chose de très important à lui demander. »

Chapitre 7

Il fera partie des chanceux qui s'en reviendront de cette guerre civile. Il fera partie des vainqueurs et il pourra le lui demander.

Notes et références

  1. « Lorsque les tambours se tairont » (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).