Encyclopédie Wikimonde

Résidence Les Terrasses

Aller à : navigation, rechercher

Résidence Les Terrasses
Image illustrative de l’article Résidence Les Terrasses
Vue de la façade sud
Localisation
Situation Rue Langeveld 49, Uccle
Région de Bruxelles-Capitale
Drapeau de la Belgique Belgique
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Résidence Les Terrasses
Géolocalisation sur la carte : Bruxelles
(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Résidence Les Terrasses
Architecture
Type Immeuble d'habitation
Style Architecture moderne
Orientation Nord-Sud
Longueur 31,27 m
Largeur 20,75 m
Hauteur 28,32 m
Niveaux 5 étages
Superficie 4 741,96 m2
Dépendances 1966 - 1968
Histoire
Commanditaire Pierre Didier
Protection Inexistante

La résidence Les Terrasses est un immeuble d’habitation moderniste construit entre 1966 et 1970 par le couple d'architectes belges Jean-Pierre Blondel et Odette Filippone. Cet immeuble a une emprise au sol de 31.27 mètres de long, sur 20.75 mètres de large et haut de 28.32 mètres. Il est situé dans la commune bruxelloise d'Uccle, à l'angle de la rue de Langeveld et la rue Sumatra. Ce bâtiment se caractérise, notamment, par une uniformité en façade, un jeu de volumes et l'utilisation de béton armé pour la structure. La résidence comprend un sous-sol, un rez-de-chaussée et cinq étages avec 17 appartements. Ces logements ont pour caractéristiques d'être traversant et possédant des terrasses orientées sud.

Localisation

La Résidence Les Terrasses est un immeuble à appartements se situant à Uccle qui est un quartier résidentiel calme et aéré à proximité de plusieurs centre commerciaux, d’écoles, de clubs de sport, etc. Il a aussi une communication rapide et facile vers le centre et le quartier Louise assurée par le transport public. De plus, l’édifice est voisin d’un autre immeuble à appartements de Jean-Pierre Blondel et Odette Filippone situant sur la rue en face La Résidence Garden Terrace.

Histoire

Jean-Pierre Blondel (1924-2012) et Odette Filippone (1927-2002) sont un couple d’architectes modernistes belges diplômés de l’École de La Cambre à Bruxelles. Odette Filippone est l’une des premières femmes architectes de Belgique. Dans les années 1950, et avec l’architecte Lucien-Jacques Baucher, ils fondent leur bureau, qui deviendra l’un des plus remarquables dans le pays. Ce trio se fait remarquer par leur production considérable, créative et répondant aux enjeux de l’époque.

Après la réalisation de nombreuses villas à Uccle notamment, ils participent à l’Expo 58, en proposant trois bâtiments emblématiques, comme, en collaboration avec René Sarger, le Pavillon Marie Thumas. À la suite de la crise du mouvement moderne dans les années 1960, le trio devient un duo après le départ de Lucien-Jacques Baucher. Le couple Blondel-Filippone continue son parcours tout en gardant les mêmes réflexions architecturales, notamment sur la qualité spatiale. Durant cette période, ils réalisent tous deux des immeubles de bureaux et de résidences, dont fait partie la Résidence Les Terrasses.

La Résidence Les Terrasses fut commanditée au début des années 1960, par Pierre Didier qui était aussi le propriétaire à l'époque de cet immeuble à appartements. C’est en , que Blondel et Filippone dessinent et montrent le projet à Pierre Didier. Ensuite, le , M. Pierre Didier introduit une demande à la Commune d'Uccle pour la démolition des trois maisons existantes sur le site et la construction de l'immeuble à appartements sis rue Langeveld, 49-51-71 angle avenue de Sumatra. Puis, il s’ensuivra le début des travaux et quatre phases de modification des dessins techniques en 1966, 1967, 1968 et 1970. Le chantier dure environ quatre ans et se termine aux alentours de . Le bâtiment est officiellement livré à Pierre Didier en .

Ce bâtiment fut par la suite habité par une succession de résidents. Puis, le syndicat d'immeubles et de gestion privative Immo Lp devient l’agence qui gère et entretient le bien. Alors, l’immeuble devient une co-propriété[1].

Tout au long de sa vie, la Résidence Les Terrasses a eu très peu de travaux de rénovation, seules des petites interventions ont été faites, dans la plupart des cas, par les habitants. Cependant, en 2016, une intervention importante a été effectuée comportant un ravalement de la façade (peinture sur la brique et sur les châssis), une restauration des balcons et terrasses (garde-corps, sol) et des communs (hall d’entrée, circulation). Les travaux ont été réalisés par l'agence d'architecture APRIM Architecture de Philippe Cuylits. En parallèle, à l’intérieur des appartements la plupart des résidents ont transformé les spatialités pour se conformer aux normes et aux besoins actuels.

Architecture

La Résidence Les Terrasses est un immeuble à appartements se situant à Uccle et voisin d’un autre immeuble à appartements de Jean-Pierre Blondel et Odette Filippone - Garden Terrace. La résidence possède cinq étages en plus des rez-de-chaussée et sous-sol. Elle comprend 17 appartements. Ces logements possèdent tous des terrasses orientées sud et pour les deux derniers étages aussi côté nord. Ces terrasses sont tantôt des loggias, débordantes, en toiture et tantôt décalées par rapport au plan des façades. Outre que les façades nord et sud - qui sont les façades principales, une dernière façade existe moins “originale” sans relief c’est celle orientée à l’est.

La bâtiment caractérise le mouvement moderne par sa façade en brique peinte en blanche et ces ouvertures en bandeau. Au rez-de-chaussée, on trouve l’entrée principale, les garages, une zone couverte permettant le stationnement de véhicule et l’entrée principale. La porte d’entrée est bordée par un mur en bois sombre et les boites au lettres d’une part, et d’autre part du revêtement principal en brique blanche, puis le sol possède un aspect minéral et s’étire à l’intérieur dans le hall. À noter que les boîtes aux lettres et la poignée de la porte ont été dessinées par Jean-Pierre Blondel. L’ambiance dans le hall d’entrée est minéral et neutre, avec une petite zone le long d’un mur de décoration avec des galets blancs. Le hall comporte aussi deux circulations verticales de part et d’autre menant aux étages. Chacune de ces circulations est composés d’un ascenseur et d’un escalier dessiné aussi par l’architecte.

Les boites aux lettres dessinées par les architectes
Vue sur le Hall d'entrée

Au premier étage, il y a 3 appartements entre 105 et 120 m2 avec deux chambres à coucher et des terrasses de 9 m2 et un appartement de 150 m2 avec trois chambres à coucher avec une terrasse de 9 m2. Au deuxième étage, on retrouve plus ou moins le même plan d'aménagement comme au premier niveau - 3 appartements de deux chambres à coucher avec une terrasse de 9 m2 pour chaque appartement et un appartement de 141 m2 de trois chambres à coucher avec une terrasses de 9 m2.

Au troisième niveau, il y a deux appartements de 109 m2 avec deux chambres à coucher et une terrasse de 9 m2 pour chacun et un appartement de 228 m2 avec cinq chambres à coucher avec une terrasse de 18 m2. Le quatrième et le cinquième niveau sont combinés en des duplex. Il y a trois duplex et un flat. Le premier duplex fait 112 m2 avec deux chambres à coucher et un terrasse de 24 m2. Le deuxième duplex est de 120 m2 avec trois chambres à coucher et une terrasse de 11 m2. Le troisième et dernier duplex fait 119 m2. Il a trois chambres à coucher avec une terrasse de 17 m2. Le flat[Quoi ?] qui fait 51 m2, est composé par une chambre à coucher et une terrasse de 17 m2. De plus, les deux derniers étages (4e et 5e étage) sont en reculs successifs[2].

Bibliographie

  • Irène Lund et Maurizio Cohen ; « L.-J. Baucher - J.-P. Blondel - O. Filippone, 3 architectes modernistes » ; paru le 21/12/2011 ; Thématique : Monographie d’architectes ; Bibliothèque d’Architecture ARCH 720.949.3 LUND et ARCH 720.92 BAUC

Documentation / Archives

  • Université Libre de Bruxelles – Archives & Bibliothèques – Fonds Blondel-Filippone
  • Brochure de la Résidence Les Terrasses - Université Libre de Bruxelles – Archives & Bibliothèques – Fonds Blondel-Filippone
  • Maison communale d’Uccle - Service des Archives - Dossiers 49 rue de Langeveld

Notes de références

  1. Syndic d'immeuble et gestion privative Immo Lp
  2. Plaquette publicitaire Résidence Les Terrasses; Université Libre de Bruxelles – Archives & Bibliothèques – Fonds Blondel-Filippone

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).