Encyclopédie Wikimonde

Rita Montella

Aller à : navigation, rechercher

Rita Montella
Image illustrative de l’article Rita Montella
Servante de Dieu
Naissance , Cercola, Italie
Décès , Pise, Italie 
Nationalité Drapeau : Italie Italienne
Ordre religieux Augustines
Béatification cause en cours (aucune source ne le démontre)

Cristina Montella, en religion sœur Rita dello Spirito Santo ( - ), est une religieuse catholique italienne, de l'Ordre des augustines. Réputée pour être une mystique, elle aurait eu des dons de bilocation, et c'est au cours de celles-ci qu'elle aurait rencontré des dizaines de fois Padre Pio et qu'elle aurait contribué à faire échouer la tentative d'assassinat de Jean-Paul II. La cause pour sa béatification est à l'étude[réf. nécessaire].

Biographie

Depuis son enfance elle aurait connu des évènements mystiques, qui la conduiront à entrer dans la vie religieuse.

Elle entra chez les augustines de Santa Croce sull'Arno, où elle vivra cachée du à sa mort. Elle fit sa profession religieuse sous le nom de sœur Rita du Saint-Esprit. Assez effacée, ses compagnes la décrivent comme une religieuse joyeuse, réalisant toutes les tâches qu'on lui demandait, même les plus modestes. Elle était très pieuse mais rien ne laissait transparaître sa soi disant vie mystique[1].

Ses journaux intimes révèlent une importante vie spirituelle, comme le fait qu'elle se soit offerte comme victime pour le salut du monde. Mais ils relatent aussi des évènements extraordinaires, comme des visites nocturnes de Padre Pio, en bilocation, dans sa cellule[2]. Ils auraient collaborés ensemble pour sauver telle âme en danger et pour offrir leurs prières et leurs souffrances pour les pécheurs[1],[3]. Padre Pio appelait sœur Rita « ma fille ». Il déclarait connaître cette mystérieuse religieuse lorsqu'on lui demandait, fournissant parfois même des détails qui se sont avérés vrais, alors que ni l'un ni l'autre ne sont jamais sorti de leur couvent[1].

Parmi l'une de ses « missions », celle de sauver le pape[réf. nécessaire]. sœur Rita aurait été présente en bilocation sur la place Saint-Pierre ce . Lors de la tentative d'assassinat, elle aurait barrer le bras au tueur, ce qui aurait empêché Jean-Paul II d'être beaucoup plus blessé, et qui aurait pu entraîner sa mort[2]. Mehmet Ali Ağca confirmera ce fait lors de son procès, sans avoir eu connaissance de cette histoire[1].

Béatification

Le , l'évêque de San Miniato, prenant en compte la réputation de sainteté de sœur Rita, a décidé d'ouvrir une enquête informative en vue du lancement de la cause en béatification et canonisation[4][source détournée],[5][source insuffisante].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 http://suorritamontella.com/Menu.htm
  2. 2,0 et 2,1 http://www.santiebeati.it/dettaglio/95217
  3. Padre Pio et les prodiges du mysticisme, , 157 p. (ISBN 978-2-84592-485-7) [lire en ligne], p. 39 .
  4. « Suor Rita dello Spirito Santo », sur suorritamontella.com (consulté le )
  5. « 1992 », sur newsaints.faithweb.com (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).