Encyclopédie Wikimonde

Rodolphe Cobetto-Caravanes

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Rodolphe Cobetto-Caravanes, né le à Reims (Marne), est un cinéaste, musicien, écrivain et photographe français.

Biographie

Rodolphe Cobetto-Caravanes manifeste tout jeune une forte inclination pour le dessin et se destine très tôt à la bande dessinée. Mais à 15 ans, il fonde son premier groupe de rock et suit au lycée une filière Arts plastiques, tout en créant différents fanzines. Son groupe Ze Toothbrush, monté en 1986, marque les esprits : personne ne semble savoir jouer, mais le public en redemande. Parallèlement, Caravanes sort une première compilation du Nain Jaune dédiée au Rock Rémois qui bénéficie d'un mini-succès très circonscrit.

Il apprend à jouer de la basse en rejoignant le groupe de pop Happy Droopy Boys, joue dans d'autres formations parallèlement, puis part s'installer à Paris. Là, il est admis à l'UFR d’Arts Plastiques & Sciences de l'Art de Paris 1 (Panthéon-Sorbonne) en 1990 où il découvre la pratique du cinéma en devenant l'élève de Stéphane Marti (le parangon du Super 8 expérimental) mais fréquente aussi les cours de Deke Dusinberre, Bernard Roué et Michel Journiac, trois artistes et professeurs importants pour sa formation. Il réalise alors ses premiers films.

En 1994, son travail sur l'image attire les maisons de disques et il commence à réaliser des clips pour des groupes tels que Diabologum, Mendelson ou encore Sebadoh (fondé par Lou Barlow). Ces rencontres lui permettent de croiser la route du label Lithium (Dominique A, Diabologum, Mendelson, Programme…) et d'y sortir son premier disque avec son groupe Acapulco Laps.

Parallèlement, il continue d'expérimenter d'autres formes filmiques.

Ses courts-métrages sont projetés régulièrement, que ce soit à la Cinémathèque française, lors de festivals ou en première partie de « grands films »[1].

Depuis RADIO CITY ONE (2009), film qui tend vers le long métrage, Caravanes présente d'abord ses films sous forme de ciné-concert avec son groupe de rock FIASCO.

Musicalement, Caravanes se cache aussi derrière les projets MULL of OA (autour du piano, tendance contemporaine) et ANIMAL : FRISCO (guitare et voix, tendance folk).

Il a animé, de sa création à 2010, l'association de diffusion de cinéma expérimental Braquage avec Élodie Imbeau, Sébastien Ronceray et Gaël Jaudeau. Il anime, pour le compte de la Cinémathèque française, des séances de découverte du cinéma pour les enfants[2]. Il est aussi, depuis 1996, « l'éditeur à la petite semaine » de Petit Monde Caravanes, le plus vieux fanzine français encore en activité.

Filmographie

  • 1992 : Soda
  • 1995 : Untitled #1
  • 1999 : Zeitlupe
  • 2001 : Remixicano
  • 2001 : Inquiétude, coréalisé avec Élodie Jane
  • 2003 : Twentuno (Prix de la meilleure création sonore et musicale 2004 au 13e festival Côté Court)
  • 2003 : Ajar
  • 2005 : Le Bord intime des foules (Mention du Jury Jeune au 3e festival Paris Tout Court)
  • 2009 : Radio City One, ciné-concert coréalisé avec Frédéric Lemaître sous le nom de Fiasco
  • 2015 : Black Haïku

Installations et performances

  • 1995 : Nothing special in my mambo square (installation)
  • 2000 : Distruggere (performance)
  • Depuis 2000 : Princesse de toutes les Russies (film évolutif)

Participations

1997
2000
  • Cadre sur le film Éros mutilé de Stéphane Marti
  • Conception sonore d'Amphitryon d'Élodie Jane
  • Conception sonore de La Vaisselle de Carole Contant
  • Rôle principal dans Le Pigeon de Véronique Ray-Geneix
  • Cadre, lumières et caméo dans Un amour de gitane de Thierry Bernier
2001
  • Réalisation du générique de Château rouge d'Élodie Jane
  • Réalisation du générique de Su d'Happy Carole
  • Conception sonore de Le Début de l'espérance d'Élodie Jane
2003
  • Montage (avec Guillaume Lauras) de Surfaces de Nicolas Perge avec Daphné Bürki
  • Trucage en laboratoire pour Feux de Bengale d'Élodie Jane
2005
  • Lumières et photo de plateau (avec Nicolas Perge) sur Mira Corpora de Stéphane Marti

Notes et références

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).