Rugby club de Montréal

Aller à la navigation Aller à la recherche
Rugby club de Montréal

Généralités

Dernière mise à jour : 12 février 2012.

Le Rugby club de Montréal est un club de rugby à XV canadien basé à Montréal au Québec, dans le quartier du Plateau Mont-Royal. Il joue ses matchs à domicile au parc Sir-Wilfrid-Laurier. Sa devise est « Vainqueurs parfois... Amis toujours ». Fondé en 1995, il participe aux championnats féminin et masculin de la Fédération de rugby à XV du Québec[1].

Historique

Cette section n’est pas rédigée dans un style encyclopédique. Améliorez sa rédaction !

Origine

Le Rugby club de Montréal est fondé en 1995 par deux Basques et un Breton suite au départ de joueurs évoluant dans un autre club francophone de l'est de Montréal, le Parc olympique. Le club, après bien des localisations différentes, trouve son terrain de jeu au parc Sir-Wilfrid-Laurier, dans le quartier du Plateau Mont-Royal.

Deux des trois fondateurs, ont commencé une discussion au sujet du choix des couleurs du club. Ils étaient tiraillés par une vieille dualité : l'un originaire de Biarritz opte pour le rouge et blanc du Biarritz olympique, l'autre originaire de Bayonne préfère le ciel et blanc de l'Aviron bayonnais. C'est quelques réunions plus tard qu'ils réussirent à résoudre le problème en choisissant le rouge, le vert, et le blanc, couleurs des valeureux Patriotes, et qui ne sont pas sans rappeler celles du Pays basque[2]. L'emblême du club est constitué d'une croix basque rouge et verte.

L'étape suivante consiste à susciter auprès des jeunes du secteur un intérêt suffisant pour réunir un nombre de joueurs pour débuter en quatrième division du Québec. Le premier match est contre l'équipe des Nomades de Laval avec la première victoire du RCM. Le RCM se met en marche et développe un noyau de joueurs qui est compétitif dès sa première année (deuxième place du championnat du Québec, finaliste de la Coupe, et accession à la division supérieure)[3].

Développement

Au début des années 2000, le club accède à la deuxième division. Puis en 2002, le RCM monte de nouveau d'un cran (première division) et crée une équipe réserve. En 2003, après une saison de ponctuée de 12 victoires et 2 défaites, le club remporte le championnat de première division et accède à la Super Ligue, regroupant les meilleurs clubs du Québec et de l'est de l'Ontario (Eastern Ontario Rugby Union). Le RCM est le premier club francophone à accéder à l'élite québécoise. Pour sa première participation à la Super Ligue, le club se classe deuxième équipe au Québec et se hisse jusqu'en finale de la coupe qui se solde par une défaite contre les triples champions en titre, les Montreal Barbarians[4]. En 2004, une école de rugby et une équipe féminine voient le jour. En 2006, le club crée une troisième équipe masculine essentiellement composée de jeunes et d'anciens, celle-ci débute en quatrième division. Cette équipe opère jusqu'en 2009, et devant le nombre croissant de joueurs, enfante en 2010 la création d'un nouveau club le XV de Montréal. En 2007, la rapide progression et l'abnégation de l'équipe féminine sont récompensés d'une victoire en finale de la coupe du Québec de deuxième division. Cette victoire est tout un symbole car c'est la première fois qu'une équipe du RCM gagne une coupe de championnat du Québec après 12 ans d'existence. Les féminines après seulement trois années de vie ouvrent donc la voie[3].

2008 est certainement l'année la plus riche de l'histoire du RCM coté masculin. En effet, les trois équipes masculines se classent aux deuxièmes places respectives de leurs championnats. L'équipe première manque la première place pour un point et a le mérite d'être la seule formation à battre le champion du Québec en titre[4], Ste-Anne de Bellevue RFC, elle répète la performance lors des deux rencontres aller et retour. La finale annoncée entre les deux rivaux n'a pas lieu puisque le RCM se voit éliminé en prolongation en quart de finale. Dans le même temps les équipes 2 et 3 atteignent la finale du championnat contre les équipes 2 et 3 du Ste-Anne de Bellevue RFC, arrivés premiers de la saison régulière. Les deux équipes rapportent le même jour les premiers trophées masculins du RCM.

Aujourd'hui

En 2009, le RCM vit une saison difficile suite aux départs et aux blessures de plusieurs joueurs. L'équipe masculine finit le championnat en dernière position et doit descendre en division B la saison suivante. C'est donc avec humilité que les équipes masculines abordent la nouvelle saison, les équipes 1 et 2 finissent aux deuxièmes places de leur championnat, atteignent toutes les deux la finale et s'inclinent face au Parc olympique. Cette saison permet au RCM d'accéder à la division A. En 2011, le retour les équipes de l'est de l'Ontario (Eastern Ontario Rugby Union) permet à la Fédération de rugby à XV du Québec de restructurer complètement les championnats. Les divisions sont maintenant composées de six équipes (Super Ligue, Divisions A, B, C & D et les divisions réserve associées). Le RCM masculin dispute le championnat de division A qui est relevé et homogène et représente un défi par la rapport à l'année précédente. L'équipe première qui vise le maintien termine à la troisième place[5],[6]et s'incline en demi-finale contre les rivaux du Parc olympique. Quant à l'équipe réserve, formée de joueurs peu expérimentés, si les débuts sont difficiles, elle persévère pour rencontrer ses premiers succès en fin de saison régulière et atteindre pour une deuxième année consécutive la finale et s'incliner contre la réserve du Parc olympique[7].

L'équipe féminine pendant ce temps est devenue une équipe solide, respectée et reconnue qui peut dorénavant rivaliser avec des clubs établis depuis de nombreuses années. En 2011, le groupe féminin est le plus étoffé de son histoire et le club commence à envisager la création d'une équipe réserve à moyen terme.

Le Rugby club de Montréal participe activement au développement du rugby au Québec[8] en partenariat avec l'école de rugby Les Gaulois et l'Association régionale de rugby de Montréal.

Palmarès

  • Vainqueur de la Coupe du Québec féminine division B en 2007 (1)
  • Vainqueur de la Coupe du Québec masculine des réserves division A en 2008 (1)
  • Vainqueur de la Coupe du Québec masculine division D en 2008 (1)

Notes et références

  1. Pascal Foucault, Histoire de la fédération de rugby du Québec
  2. Jean-Luc Chovelon, « Canada. Voyage dans la Gaule américaine du rugby », Midi olympique magazine,‎
  3. 3,0 et 3,1 Historique du RCM, Rugby club de Montréal
  4. 4,0 et 4,1 Martin Cormier, L'historique des championnats masculins du Québec
  5. José António Pires, Le Plateau c'est rugby !, Le Plateau, 14 septembre 2011
  6. Une dernière journée qui couronne St-Anne, 31 août 2011
  7. Rugby Qc : des finales dignes de ce nom, 27 septembre 2011
  8. Audrey Gauthier, Rossigneux au Rugby club de Montréal, Le Plateau, 27 février 2012

Annexes

Liens internes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).