Encyclopédie Wikimonde

Sciences à l'École

Aller à : navigation, rechercher

Sciences à l'École est un dispositif ministériel français créé en 2004 par Pierre Encrenaz et Jean-Yves Daniel[1]. Il vise à promouvoir la culture scientifique et technique auprès des élèves des collèges et des lycées.

Plusieurs projets éducatifs sont ainsi pilotés :

  • organisation du concours national C.Génial et de la participation française à des concours internationaux (EUCYS, CASTIC, « Science on Stage »); ce concours, créé par Sciences à l'Ecole, a été "contractualisé" avec la Fondation C.Génial à partir de 2010 ; il fait l'objet de déclinaisons régionales ; ses finales régionales sont souvent mentionnées dans la presse locale[2]
  • organisation de la participation française aux olympiades internationales de chimie, de géosciences et de physique[3],
  • attribution de matériel et accompagnement pédagogique pour les établissements en astronomie, météorologie, sismologie, génomique et physique des particules,
  • aide financière aux instituts de recherche pour le développement de supports didactiques et leur intervention dans les établissements.

Ces actions sont chacune coordonnées par un comité scientifique composé de chercheurs, d'enseignants et d'inspecteurs de l'Éducation nationale.

Notes et références

  1. Note du ministre aux recteurs, 26 mars 2004.
  2. .https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meurthe-et-moselle/nancy/nancy-ils-transforment-le-poulailler-du-college-en-serre-a-legumes-et-remportent-un-concours-scientifique-2054893.html, ou https://www.republicain-lorrain.fr/education/2021/03/26/le-college-charles-de-gaulle-dans-la-course-aux-robots
  3. Depuis 2011, la France ne participe plus aux Olympiades internationales de biologie (en), auxquelles elle avait envoyé des représentants de 2007 à 2010, en raison d'un changement de règlement interdisant la participation de jeunes ayant reçu le diplôme de fin d'études secondaires avant le 1er janvier de l'année de la compétition — la délégation française se composait essentiellement d'élèves de BCPST1 et de TB1 (voir « Annulation de la participation française aux IBO en 2011 », site Sciences à l'école, 2011).

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).