Seif Bennia

Aller à la navigation Aller à la recherche

Seif Bennia (arabe : سيف بالنية), né le [1] à Tunis, est un oudiste et compositeur tunisien inspiré par multiples influences comme le jazz, les musiques du monde et la musique expérimentale.

Biographie

Seif Bennia est ingénieur et docteur en chimie de formation[2],[3]. Il commence à jouer du oud à cinq ans avec le professeur Mohamed Mouldi Touati au jardin d'enfants municipal de Radès. Il rejoint le conservatoire régional de Hammam Lif, où il est élève des professeurs Wiam Hassouna et Mohamed Fouad Rafrafi[4],[5].

Seif Bennia obtient le diplôme de musique arabe en 2003. En 2004, il rejoint le conservatoire de musique Ziryab à Mégrine, où il prend des cours avec Khaled Bessa qui l'initie au jeu du oud traditionnel tunisien à quatre cordes. Il obtient le diplôme national de oud (premier prix) en 2005[4]. Il approfondit son apprentissage du oud avec Mehmet Emin Bitmez, Necati Çelik et Yurdal Tokcan (tr) à Istanbul.

Seif Bennia enseigne le oud à partir de 2005 et anime des classes de maître à l'Institut supérieur de musique de Sousse[6], à Tunis, Paris, Toulouse et Nantes[7]. En tant qu'oudiste compositeur spécialisé dans la musique instrumentale, il se produit dans des festivals nationaux et internationaux, comme Jeunes virtuoses à Ennejma Ezzahra en 2008 (récital de oud) et les Journées musicales de Carthage 2019 (projet Seif Bennia Quintet hors compétition)[8],[9], et collabore avec plusieurs artistes tunisiens et internationaux[10],[11],[12],[8],[13],[14] comme le pianiste Mohamed Ali Kammoun[15],[16], la violoniste Houyem Ghattas[17],[18], le musicien et musicologue Hamdi Makhlouf[5], le musicien et musicologue Jean-Christophe Frisch[19] et la chanteuse Agnès Jaoui[20].

En , il est invité à participer à la troisième édition du Festival international de luth de Casablanca[21].

En , Seif Bennia est l'invité de l'Orchestre symphonique de Mégrine[22], dirigé par Achref Bettibi[23], en qualité de compositeur et soliste aux côtés du maître du ney et du Naylute[24],[25],[26] Hichem Badrani, lors de la cinquième édition du festival Les Solistes[27] et lorsque le même orchestre participe à la seconde édition du festival italien Fortissimo organisée en Tunisie du au [28] ainsi qu'au Festival international de musique symphonique d'El Jem le [29],[30].

La clôture du Festival international de Uthina (Oudna) le , assurée par l'Orchestre symphonique de Mégrine sous la direction de Bettibi, est marquée par la participation de Seif Bennia en qualité de compositeur et arrangeur[31] ; il y présente quelques unes de ses compositions instrumentales comme Through Emotions, Hope, Green Megrine et Kif à Hammam Lif en duo avec Mariem Bayoudh au qanûn, ainsi que ses arrangements pour orchestre de chansons du répertoire classique arabe composées par Mohammed Abdel Wahab et Sayed Darwich.

Invité par l'association L'Art Rue, en collaboration avec le programme Tfanen, Seif Bennia présente le projet Lueur au théâtre des régions à la Cité de la Culture lors des journées de l'Europe le [32],[33]. Il est par ailleurs invité par le musicien et musicologue français Jean-Christophe Frisch pour jouer un concert musical qui symbolise la rencontre entre les musiques baroque, ottomane et tunisienne lors de la cinquième Rencontre internationale des musicologies francophones (Épistémuse) organisée au Centre des musiques arabes et méditerranéennes (Ennejma Ezzahra) les et [19],[34].

Seif Bennia accompagné d'un quintette à cordes en 2023.

Lors du festival Musiciens de Tunisie, le , Seif Bennia présente son nouveau projet Au fond de mon âme en compagnie de Zied Chagway au piano, Mahmoud Boussen aux percussions et d'un quintette à cordes composé de Racem Dammak (violon), Houssem Turki (violon), Bahaeddine Ben Fadhel (alto), Majdi Bahloul (violoncelle) et Sofiane Saadaoui (contrebasse) au palais Ennejma Ezzahra[35],[36].

Le , une pièce composée par Seif Bennia intitulée Despite Everything est interprétée par Thibault Vieux, violoniste de l'Orchestre de Paris, et l'Orchestre symphonique de la ville de Mégrine sous la direction de Bettibi à l'amphithéâtre du complexe sportif et culturel de Ben Arous[37],[38]. Toujours en , Seif Benna devient le nouveau conseiller artistique de l'association Les Solistes[39].

Discographie

  • 2013 : Hope
  • 2014 : Mystic Oudistic
  • 2015 : Through Emotions
  • 2017 : Deep Affection
  • 2020 : Quietude / Takasim

Distinctions

  • Lauréat de l'ATB Challenge 2020, catégorie Art et Culture, pour le projet Lueur avec Sami Gharbi et Anis Bsila[40].
  • Honoré par le conservatoire régional de Hammam Lif pour sa contribution à enrichir la scène musicale[41].

Notes et références

  1. « Mina Nawa de Jihed Khemiri et Dali Chebil / Seif Bennia Quintet », sur misk.art, (consulté le ).
  2. (en) Seif Bennia, Rim Milad, Sabri Messaoudi, Marine de Person, Fathi Moussa, Manef Abderrabba et Denis Merlet, « Density Functional Theory based study on structural, vibrational and NMR properties of cis - trans fulleropyrrolidine mono-adducts », PLOS One,‎ (ISSN 1932-6203, DOI 10.1371/journal.pone.0207635, lire en ligne, consulté le ).
  3. « Seif Bennia », sur researchgate.net (consulté le ).
  4. 4,0 et 4,1 « Seif Bennia », sur musiciens.fr (consulté le ).
  5. 5,0 et 5,1 Le ‘ūd de concert : problématique organologique, espace compositionnel et modélisation sémiotique, Paris, Université Paris-Sorbonne, 328 p. [lire en ligne (page consultée le 18 mai 2021)] .
  6. (ar) Wissem El Mokhtar, « الغاء دبلوم الموسيقى العربية، التلاميذ و الاساتذة و المديرون... غاضبون » [« Annulation du diplôme de musique arabe : les étudiants, les enseignants et les administrateurs... sont en colère »], Al Chourouk,‎ , p. 16 (lire en ligne, consulté le ).
  7. « Stage de oud 2016 avec Seif Bennia », sur oudanantes.wixsite.com (consulté le ).
  8. 8,0 et 8,1 Haithem Haouel, « Journées musicales de Carthage 2019 : mémorable errance d'un samedi musical », La Presse de Tunisie,‎ (ISSN 0330-9991, lire en ligne, consulté le ).
  9. « JMC 2019 : démarrage de la compétition officielle à la cité de la culture », sur rtci.tn, (consulté le ).
  10. « JMC 2019 : démarrage de la compétition officielle à la cité de la culture », sur directinfo.webmanagercenter.com, (consulté le ).
  11. « Festival international Trio d'Ennejma Ezzahra », sur cmam.nat.tn (consulté le ).
  12. « ACT NOW : Mariem Azizi, Samia Hammi, Seif Bennia et Mohamed Anis Mestaoui », sur linstant-m.tn, (consulté le ).
  13. (ar) « مهرجان ثلاثيات في النجمة الزهراء: إعادة صياغة الأنماط الموسيقية التقليدية » [« Festival Trio d'Ennejma Ezzahra : reformuler les styles musicaux traditionnels »], Le Maghreb,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « Musique : Mohammed Ali Kammoun à l'ancienne église de Mégrine », sur linstant-m.tn, (consulté le ).
  15. « Trois concerts et trois églises », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. (ar) « سهريات صيف 2020 بالحمامات Act Now Fest أبدع الآن » [« Soirées d'été Act Now Fest 2020 à Hammamet : soyez créatif maintenant »], Al Horria,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. « Festival de musique : programme de la première édition de Layali Mhamdia », sur tunisienumerique.com (consulté le ).
  18. Hatem Bourial, « Un oud, un violon et deux puristes », Le Temps,‎ .
  19. 19,0 et 19,1 « 5e rencontre Épistémuse », sur cmam.nat.tn (consulté le ).
  20. « Lecture-musicale avec Agnès Jaoui », sur institutfrancais-tunisie.com (consulté le ).
  21. « 3e édition du Festival international de luth », sur mapcasablanca.ma, (consulté le ).
  22. (ar) « Les Solistes في افتتاح الدورة الخامسة لمهرجان » [« Les Solistes en ouverture de la cinquième session du festival »], Al Chourouk,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  23. « Fadi Ben Othman et Achref Bettibi dirigent un grand concert au Venezuela », sur arabesque.tn, (consulté le ).
  24. « Ghazi Youssef Ibrahim, inventeur du Naylute, invité de la scène musicale tunisienne à l'ISM », sur webmanagercenter.com, (consulté le ).
  25. « Le Naylute, un nouvel instrument venu enrichir la musique arabe », sur misk.art, (consulté le ).
  26. « Le Naylute, un nouvel instrument venu enrichir la musique arabe », sur ismt.rnu.tn, (consulté le ).
  27. (ar) « بن عروس: الدورة الخامسة من مهرجان العازفين الفرديين “Les Solistes” » [« Ben Arous : la cinquième session du festival des solistes « Les Solistes » »], sur culture.gov.tn,‎ (consulté le ).
  28. (it) Istituto Italiano di Cultura, « Concerto Fortissimo Classica Festival », sur iictunisi.esteri.it (consulté le ).
  29. (ar) Alia Ben Nhila, « معزوفات عالمية بانامل و حناجر تونسية و اخرى من انتاج الاوركستر السمفوني بمقرين », Assabah,‎ .
  30. (ar) وسام المختار, « Les Solistes يبهرون الجمهور » [« Les Solistes éblouissent le public »], Al Chourouk,‎ , p. 17.
  31. (ar) Abou Youssef, « حين ينصهر سحر الموسيقى مع عبق الفن » [« Quand la magie de la musique fusionne avec le parfum de l'art »], Al Chourouk,‎ .
  32. « Tfanen Days : les concerts à ne pas rater », La Presse de Tunisie,‎ (ISSN 0330-9991, lire en ligne, consulté le ).
  33. « Semaine de l'Europe : Tfanen Days à la Cité de la Culture de Tunis », sur kapitalis.com, (consulté le ).
  34. Caroline Marcoux-Gendron, « Musicologies francophones et circulation des savoirs en contextes multiculturels, dirigé par Achille Davy-Rigaux, Catherine Deutsch, Hamdi Makhlouf et Anas Ghrab, Tunis, Centre des musiques arabes et méditerranéennes, 2022, 296 pages », Revue musicale OICRM, vol. 10, no 1,‎ , p. 213 (ISSN 2368-7061, lire en ligne, consulté le ).
  35. Hatem Bourial, « Le lyrisme spirituel de Seif Bennia », Le Temps,‎ .
  36. « Au fond de mon âme de Seif Bennia », sur cmam.tn (consulté le ).
  37. Yosr Safi, « Arcs en scène avec l'Orchestre national de Mégrine : premier concert de l'année 2024 au complexe culturel et sportif de Ben Arous », sur musicien.tn, (consulté le ).
  38. (ar) Abou Youssef, « تربص لاركسترا الشبان بمقرين في افتتاح العام الجديد » [« Un jeune orchestre joue dans deux endroits à l'ouverture de la nouvelle année »], Al Chourouk,‎ , p. 17.
  39. Hatem Bourial, « Année faste pour les Solistes », Le Temps,‎ .
  40. « Palmarès de l'ATB Innovation Challenge », sur businessnews.com.tn, (consulté le ).
  41. (ar) Alia Ben Nhila, « المعهد العمومي للموسيقى و الرقص بحمام الانف يحتفل » [« Le Conservatoire public de musique et de danse de Hammam Lif en fête »], Assabah,‎ .

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la musique
  • Portail de la Tunisie