Simona Jović

Aller à la navigation Aller à la recherche
Simona Jović
Description de cette image, également commentée ci-après
Simona Jović à Liège en mai 2011

Simona Jović est une actrice, danseuse et chorégraphe serbo-tchèque.

Biographie

Grandie au Monténégro, c'est à l'âge de 22 ans, après des études littéraires et à l'Université de Belgrade, que Simona Jović s'installe en France afin de les poursuivre à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. C'est en France qu'elle commence sa carrière d'artiste de scène.

Elle se forme à l'art dramatique à l'Actors studio et au chant au Centre vocal de Paris. Elle est particulièrement attirée par les danses, musiques et cultures du monde et s'intéresse surtout à l'art populaire. Pendant des années, elle se rend régulièrement dans diverses communautés en Inde, Asie mineure et centrale, dans les Balkans, en Grèce, Turquie, Europe Orientale et Afrique du Nord. Elle y assiste à de nombreux rituels, cérémonies, fêtes et mariages traditionnels. Elle y apprend danses, chants et une manière de vivre qui place la voix et le mouvement au cœur de la vie quotidienne. Tout cela détermine fortement son chemin artistique. Elle devient internationalement reconnue notamment pour ses recherches dans le domaine des danses du monde de l'Est et de la région autour de la Méditerranée, ainsi que les danses roms dont elle présente la diversité sur scène pendant plusieurs années.

Elle se produit en tant que danseuse soliste dans des lieux tels que Palais des beaux-arts à Bruxelles, Institut du monde arabe à Paris, Indira Gandhi National Centre for the Arts (en) à New Delhi, Auditorio Edgar Neville (es) à Malaga, Auditorium BANQ à Montréal, Teatro Parque Cousiño (es) à Santiago du Chili, Casa del Lago Juan José Arreola (es) à Mexico et d'autres. Elle est également l'une des rares artistes à s'être produite dans l'hémicycle du Conseil de l'Europe à Strasbourg.

Simona Jović parle couramment 4 langues : français, anglais, serbo-croate et tchèque. Elle vit à Paris avec son compagnon l'acteur Eric da Costa.

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus