Solfège chromatique

Aller à la navigation Aller à la recherche

Le solfège chromatique est une méthode de transcription de la musique qui donne un nom différent à chaque note de l'échelle chromatique.

Bases

Système latin

En effet, le solfège traditionnel issu du latin (selon la contribution de Guido d'Arezzo) donne le même nom à plusieurs sons différents: on chante par exemple les mots do-ré-mi pour une mélodie qui peut avoir au moins sept façons de sonner:

Solfège chromatique 001.jpg

Système allemand

Le système "allemand" n'a pas cette limitation. À chaque note correspond un nom différent. Par contre, il est difficile à prononcer en chantant: la note sans altération est une lettre (A H C D E F G) , le dièse est prononcé avec une terminaison en is, et le bémol en es, le double dièse isis, et le double bémol eses. Le système présente une particularité pour la note si, qui se dit H, et la note si bémol, qui se dit B.

Solfège chromatique 002b.png

Système Kodàly

Zoltán Kodály a développé le principe de la tonique à DO: quelle que soit la tonalité de la pièce, on appelle DO le premier degré du ton principal. Pour éviter les trois lettres du sol et l'ambiguïté d'initiale avec le si, il a construit sa gamme ainsi: DO RE MI FA SO LA TI. Le but de ce système est de développer le sens de la tonalité. Ses limites : il ne fonctionne pas pour les mélodies qui modulent trop ou pour les mélodies atonales.

Le solfège chromatique, développé par Christian Gavillet, a pour ambition de tirer le meilleur parti des trois systèmes latin, allemand et Kodály.

Principes

Notes double-dièses et double-bémols solfège chromatique

Chaque note a une initiale différente, une consonne, comme dans le système de Kodály : do = D, ré = R, mi = M, fa = F, sol = S, la = L, si = T

Les altérations sont signalées par un son voyelle différente qui s'ajoute à la consonne, du sombre au clair : double bémol = /u/ - bémol = /o/ - bécarre = /a/ - dièse = /e/ - double dièse = /i/

Notes naturelles, dièses et bémols système chromatique

Notes et références

Article de la Schweizer Musikzeitung Nr4 avril 2006: https://www.musikzeitung.ch/fr/rms/archives-imprimees?q=chromatique#.Y6LRuS_pPs1 Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la musique