Sous la pluie étrangère

Aller à la navigation Aller à la recherche

Sous la pluie étrangère est un recueil de vingt-six poèmes en prose de Juan Gelman, rédigé en 1980 à Rome, durant son exil (1975 – 1989) pendant la dictature militaire en Argentine du général Videla, et publié en 1983.

Œuvre

C’est une de ses œuvres qui approche au plus près son expérience de l’exil. Juan Gelman dans cet ouvrage insiste sur la nécessité et le devoir de se souvenir, de ne pas oublier. Mémoire et identité sont alors au cœur de ce recueil. Tout au long de ce recueil, des personnages comme Paco Urondo (es) (ami très proche de Juan Gelman, mort au combat en 1976) reviennent comme écho des Desaparecidos de l’Argentine des années 1970.

Poème X de Sous la pluie étrangère (traduction de Jacques Ancet)

Serais-tu plus supportable, exil, sans tant de professeurs de l’exil, de sociologues, de poètes de l’exil, de pleurnichards de l’exil, d’élèves de l’exil, de professionnels de l’exil, bonnes âmes une balance à la main pesant le plus et le moins, le reste, la division des distances, le 2 x 2 de cette misère. Un homme divisé par deux ne donne pas deux hommes. Qui donc, bordel, peut oser, dans ces conditions, multiplier mon âme par un.

Le titre du recueil souligne une des idées les plus présentes: le poète est entre deux espaces, deux identités : l’argentine et le lieu de l’exil. Il dira lui-même à ce sujet : «  Je suis une plante monstrueuse ». Dans cet entre-deux, Juan Gelman tente de reconstruire une identité propre à l’exil.

Structure

Le recueil réunit à la fois des poèmes en prose, des lettres et des textes présentés sous forme de chroniques. Comme dans la plupart des textes de Juan Gelman, néologisme, métaphore et rupture rythmique foisonnent dans Sous la pluie étrangère.

Bibliographie

  • Ancet, Jacques, Lettre ouverte suivie de Sous la pluie étrangère, traduction de Bajo la lluvia ajena, Caractères, 2011
  • Pérez López, María Ángeles, La visión exiliar de Juan Gelman, América Latina hoy, n° 30, 2002, p. 79-95.
  • Dalmaroni, Miguel, Contra las fabulaciones del mundo, Editorial Almagesto, Buenos Aires.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la littérature
  • Portail de l’Argentine
  • Portail de la poésie