Encyclopédie Wikimonde

Stéphane Draï

Aller à : navigation, rechercher

Stéphane Draï est le premier avocat français admis auprès de la Cour suprême des États-Unis en 2006[1][2][3]. Il exerce au sein de son cabinet d'avocat implanté à Lyon, Paris et New-York, trois métropoles dans lesquelles il est habilité à plaider.

Il est marié, père de deux enfants, et frère de Maître Pascale Drai-Attal.

Biographie

Né à Bron le 14 novembre 1967, Stéphane Draï réalise ses études secondaires au lycée des Maristes. Il effectue ensuite tout son cursus universitaire de droit à l'Université Jean Moulin Lyon 3. En 1995, sur les conseils d'autres avocats, il part étudier aux États-Unis grâce à une bourse du ministère des affaires étrangères et intègre alors l'Université de Georgetown à Washington. Il se spécialise par la suite dans le droit bancaire à Harvard. En 1996, après un examen, il est admis au barreau de New York. Il rentre ensuite à Lyon et crée un cabinet spécialisé dans le droit international des affaires. Il en établit un autre à Paris, en janvier 2006, qui devient son cabinet principal, et en fonde un nouveau sur le territoire américain, à New York. Il vogue donc entre les deux continents, consacrant environ trois à quatre jours par mois à son cabinet de la « Big Apple » où il dispose de l'aide d'un associé. Sa clientèle est constituée pour moitié de résidents français.

En 2006, il reçoit une invitation de l'université Georgetown pour postuler à la Cour Suprême des Etats-Unis. En janvier, il devient officiellement, à 38 ans, le premier avocat français à y être admis[4]. Il démontre à la Cour qu'il n'y a pas d'incompatibilité entre sa nationalité française et sa présence entre leurs murs. Les juges se rangent à son avis et lui donnent définitivement leur accord. Stéphane Draï prête alors serment, devant la plus haute institution juridique américaine, le 19 juin 2006[5].

Domaines d'intervention

Le cabinet d'avocat Stéphane Draï est spécialisé dans le droit bancaire, le droit de la bourse et du crédit, le droit de la concurrence et de la distribution, le droit fiscal, le droit immobilier, le droit de l'informatique, le droit pénal des affaires, le droit de la propriété intellectuelle, le droit des sociétés et le droit du travail. Enfin, il fournit du conseil en optimisation fiscale et en création de société offshore.

Ses clients sont des particuliers mais aussi des PME et des PMI françaises, ainsi que des entreprises implantées à l'étranger (États-Unis et Grande-Bretagne).

Articles de presse

  • Avocat Magazine, Sept./Oct. 2008 : "Avocat aux Etats-Unis".
  • Lyon Matin / Le Progrès, 26 juin 2006 : "Un Lyonnais avocat à la Cour Suprême des Etats-Unis".
  • Le Tout Lyon, Vie Juridique, 22/28 juillet 2006 : "Stéphane Draï, un avocat lyonnais à la Cour Suprême des Etats-Unis !"

Notes et références

  1. http://www.avocat-international.com/Drai_diploma.html, Certificat officiel d'admission à la Cour Suprême des Etats-Unis
  2. [PDF]http://france.usembassy.gov/root/pdfs/paris-attorneys.pdf, Liste des avocats de Paris par l'Ambassade des Etats-Unis
  3. [PDF]http://www.law.georgetown.edu/alumni/publications/2006/fall/documents/departments.pdf, Revue des anciens élèves de l'Université de Georgetown (Hiver 2006, p.58).
  4. [PDF]http://www.juriforum.fr/pdf/PAV005000.pdf, Avocat Magazine - Sept/Oct 2008 (pp.58 sqq.)
  5. http://www.avocat-international.com/Drai_Supreme-Court.html, Photo de l'impétrant devant la Cour Suprême des Etats-Unis

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).