Encyclopédie Wikimonde

Tabio

Aller à : navigation, rechercher

Tabio (タビオ?) est une entreprise japonaise de bonneterie fondée en 1968 par M. Naomasa Ochi. Elle conçoit, fabrique et commercialise des collants, des chaussettes et d'autres produits de complément de gamme.

Présentation

Le Chairman est Mr Naomasa Ochi, le President est Katsuhiro Ochi, le Senior Managing Director est Masatochi Ogiwara, le Managing Director Toru Nago. Le montant des ventes pour 2011 est donné pour: 14241081000 ( "Tabio Corporation had revenues for the full year 2011 of ¥13.7B. This was -0.5% below the prior year's results." )

Une division de la compagnie est une entreprise de diffusion commerciale incluant une chaîne de magasins et de franchises ( la chaîne Kutsushitya ). Une seconde entité de diffusion commerciale vise plus particulièrement le public masculin. Les autres divisions concerne les opérations à l'étranger, principalement en France et Grande-Bretagne, la fabrication, et la recherche et développement en matière de machinerie.

La Société compte 246 employés et détient 4,6 / 6,8 parts de sa capitalisation ( ¥4816000000) [1]. Elle sponsorise le club de football japonais Cerezo Ōsaka.

Histoire

La création de l’entreprise
En 1968, M.Ochi se lance dans le commerce de la chaussette, avec trois de ses collègues. Sa philosophie est que « le produit doit être source de joie et procurer le même bonheur au fabricant, au vendeur et au client. Si seuls le fabricant et le vendeur, à l'exception du client, sont satisfaits du produit, l'entreprise a alors manqué à son devoir. »[2]

Mais l’entreprise qui ne vend que des chaussettes achetées à d’autres sociétés, a du mal à écouler sa marchandise. M.Ochi décide que sa société a besoin de réaliser et vendre ses propres produits et décide de collaborer avec le président de BS Socks. C'est ainsi que la fabrication des produits de l’entreprise DAN, qui deviendra Tabio par la suite commence.

La vente en magasin spécialisé
La société fait appel à d’autres fabricants, et parvient ainsi rapidement à constituer sa propre gamme de produits. Malheureusement, la taille des lots est trop importante par rapport aux volumes des ventes des petits distributeurs, et ses produits pas encore assez connus et trop onéreux pour convaincre les magasins habitués à de très grands volumes de vente. Bien déterminés à ne pas réduire la qualité des produits, l’entreprise Dan opte pour la vente en magasins spécialisés, destinée à une clientèle plus ciblée.

La crise : proche de la faillite
L’entreprise connait une période difficile. En effet, bien que l’activité soit en croissance constante et alors que l’entreprise lutte pour accélérer la production, la trésorerie fait une chute vertigineuse. L’entreprise est sauvée de la faillite de justesse. La compagnie, jusqu’alors endettée opère un tournant stratégique. « Fabriquez autant de produits que vous pouvez en vendre. Ne fabriquez jamais de produits de mauvaise qualité. La mauvaise qualité ne se vend pas. Utilisez l'argent que vous gagnez pour couvrir les dépenses, et s'il en reste, vous aurez de l'or ». Telle est sa devise.. Les capacités de production, le système de réapprovisionnement et de gestion des stocks qui font la force de Tabio, permettent à l’entreprise des taux de croissance inhabituels pour une société de chaussettes. Les produits sont distribués dans les meilleures boutiques au Japon. DAN opte pour l’emploi d’un personnel qualifié ce qui pour elle représente un atout supplémentaire, notamment pour renseigner et conseiller les clients, sur les produits en matière précieuse.

Le succès
Dans les années 80, l’entreprise s’implante dans les grands magasins japonais, puis entre en bourse Le 6 octobre 2000. Le 1er septembre 2006, l’entreprise DAN, change de nom et devient Tabio : « the Trend And the Basics In Order ». En japonais, Tabio signifie également voyager autour du monde et faire découvrir les chaussettes (les chaussettes japonaises traditionnelles étant appelées Tabi).

Actuellement, l’entreprise est présente au Japon avec environ 270 points de vente, au Royaume-Uni depuis 2002 avec 8 points de vente[3] et en France avec une boutique à Paris ouverte en 2008.

Les produits fabriqués

Voir aussi

Notes et références

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).