Encyclopédie Wikimonde

The Art of Urban Warfare

Aller à : navigation, rechercher

The Art of Urban Warfare (de l'anglais qui signifie littéralement « l'art de la guerre urbaine ») est un projet artistique et ludique de « Influenza » et Jeroen Jongeleen[1], appliqué sur les murs de Paris depuis les années 2000. Il s’agit d’un jeu de bataille de petits soldats peints à l'aide de pochoirs en milieu urbain[2]. Ils sont inspiré du projet Space Invader[3][1].

Le projet repose sur une règle simple : chaque artiste fabrique ses petits pochoirs de soldats à partir de silhouettes extraites de magazines, photos, illustrations, films, etc. Il choisi sa couleur parmi les trois imposées que sont le vert, brun et bleu. Enfin, la personne positionne ses pochoirs dans les rues de sa ville de façon que son camp/couleur soit le plus visible possible. Il s'agit donc d'une lutte des couleurs pour le camp qui sera le plus « visible »[4]. Il n'y a pas d'autre règle, chaque soldat est l'égal d'un autre.

Il s'agit là d'un forme de street art, mouvement qui depuis les années 1990 détourne à l'occasion les plus célèbres jeux de notre enfance.

Les petits soldats de The Art of Urban Warfare ont été grandement inspirés par les règles d'art conceptuel de Sol Lewitt.

Présent à l'exposition de la structure Confluence[5].

Notes et références

  1. (en-US) « The Art of Urban Warfare », Modart, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2018)
  2. (en-GB) « Jeroen Jongeleen », sur www.jeroenjongeleen.nl (consulté le 17 janvier 2018)
  3. « Space Invader (Art urbain) », Paris Art,‎ (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2018)
  4. « La Panse de l ours - le magazine de l Oncle tom : un weblog haut de gamme! », sur www.lapanse.com (consulté le 17 janvier 2018)
  5. « expotig.free.fr » (consulté le 17 janvier 2018)
  • (en) Ake Rudolf, Urban Guerrilla Protest: Reclaim 95-05, Mark Batty Publisher, 2008, 144 page, p.23.

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).