Encyclopédie Wikimonde

The Bridal Procession

Aller à : navigation, rechercher
The Bridal Procession
Autre nom TBP, Bridal
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Death metal
Années actives 2007-2012, 2013
Labels Siege of Amida Records
Century Media
Site officiel [1]
Composition du groupe
Membres Steve Garner
Tuan Nguyen
Jean-François Di Rienzo
Andrea Quaranta
Anciens membres Jérôme Garriga
Raphaël Di Marzio
Ilker Ackay

The Bridal Procession est un groupe de death metal français.

Histoire

Le groupe se forme à Paris, en fin d'année 2007. La formation initiale se composait de Steve Garner, Tuan Nguyen, Jérôme Garriga, Ilker Ackay et de Raphaël Di Marzio.

Après quelques répétitions, le groupe commença à composer des morceaux, tout au long de cette année 2007. Puis, après avoir composé quelques morceaux, le groupe sortit Introduction to the Procession, une démo.

Quelques mois plus tard après la sortie de cette démo, Raphaël Di Marzio quitte le groupe. C'est alors que le groupe se mit activement à la recherche d'un bassiste.

Après avoir retrouvé un line up complet, le groupe enchaîna concert après concert, jusqu'au jour où il eut sa place dans le top 10 des groupes inconnus en Europe. Le groupe participa à quelques tournées, avec quelques groupes comme Ligeia[1], Neaera, Caliban, As I Lay Dying, Emmure, The Black Dahlia Murder, et bien d'autres encore[2].

Début année 2009, le groupe commence à travailler et à composer leur premier album, dont le nom de l'album s'intitulait Forever au départ. Pendant le processus d'écriture, le guitariste Ilker Ackay quitte le groupe, les membres annonçant qu'il n'était pas prêt pour enregistrer un album. C'est alors que Jean-François Di Rienzo d'Outcast rejoignit le groupe pour participer à l'enregistrement de l'album. Quelques mois après avoir fini l'écriture de l'album, le groupe commença à enregistrer son premier album à l'aide d'Alexander Dietz[3] de Heaven Shall Burn. Le mixage de cet album fut réalisé par Daniel Castleman et Tim Lambesis d'As I Lay Dying, et le mastering par Alan Douches. Le nom de l'album fut changé de Forever à Astronomical Dimensions, le groupe affirmant que c'est le titre idéal pour décrire le son de l'album.

Juste avant la sortie de l'album, le batteur Jérôme Garriga quitte le groupe pour des raisons inconnues. Après un certain délai d'attente, l'album sortit le 27 décembre 2010 à travers le label Siege of Amida Records.

Après avoir joué des concerts pendant plus d'un an, le groupe décide de travailler sur leur second album. En septembre 2011, le groupe commença à enregister son second album avec leur guitariste Jean-François Di Rienzo, dont le mixage a aussi été confié. L'album fut, comme le précédent, masterisé par Alan Douches.

Le groupe a participé notamment au célèbre international Ghostfest 2012[4], avec Bleed From Within, Comeback Kid, All Shall Perish, Your Demise

Mi/fin 2012, le groupe annonça se séparer, mais promit que l'album nommé Descent Into Arcologies[5] sortirait, de quelques façons que ce soit.

Début 2013, le groupe annonça qu'il continuerait à exister musicalement, mais qu'en revanche il ne donnerait plus de concerts, ni ne participerait à des tournées. Puis, après quelques mois d'attente, le groupe décide de mettre en ligne un morceau de leur futur album nommé A Paradoxical Utopia[6].

Le groupe se décida finalement de mettre en ligne, sur sa chaîne YouTube, l'album entier, affirmant qu'après un long délai d'attente, les fans le méritaient. La date sortie officielle n'a toujours pas été annoncée pour le moment.

Membres

Membres actuels
  • Steve Garner - Chant (depuis 2007)
  • Tuan Nguyen - Guitare rythmique (depuis 2007)
  • Jean-François Di Rienzo - Guitare lead (depuis 2009)
  • Andy Quaranta - Basse (depuis 2012)
Membres passés
  • Raphaël Di Marzio - Basse (2007-2008)
  • Jérôme Garriga - Batterie (2007-2010)
  • Ilker Ackay - Guitare lead (2007-2009)
  • Fabien Clévy - Basse (2010-2011)

Discographie

Démo
  • Introduction to the Procession (autoproduit, 2007)
Albums
  • Astronomical Dimensions (Siege of Amida Records, 2010)[7]
  • Descent Into Arcologies (Siege of Amida Records/Century Media Records, 2013)[5],[8]

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).