Encyclopédie Wikimonde

Tropico (film)

Aller à : navigation, rechercher
Tropico
Description de l'image Tropico_Logo.png.
Vidéo de Lana Del Rey
Sortie 4 décembre 2013 (Hollywood)
5 décembre 2013 (Vevo)
Enregistré Etats-Unis
Durée 27 minutes
Auteur Lana Del Rey[1]
Compositeur Lana Del Rey
Producteur Heather Heller
Réalisateur Anthony Mandler

Clip

(en) [vidéo] "Tropico" sur YouTube

Tropico est un court métrage « inspiré par l'histoire biblique du péché et de la rédemption », avec en tête d'affiche Lana Del Rey dans le rôle d'Eve et Shaun Ross dans le rôle d'Adam. Le film, écrit par Lana et réalisé par Anthony Mandler, a été diffusé pour la première fois au Cinerama Dome à Hollywood, en Californie, le 4 décembre 2013, avant d'être publié sur la page officielle Vevo de Lana le lendemain. Il contient les chansons « Body Electric », « Gods & Monsters », et « Bel Air », toutes issues de l'EP de Lana sorti en 2012, Paradise. Un EP également appelé Tropico est sorti le même mois sur l'iTunes Store; il contient le film lui-même ainsi que les trois chansons susnommées.

Synopsis

Chapitre 1 – Body Electric

Le film commence avec Adam (Shaun Ross) et Ève (Lana Del Rey) dans le jardin d'Éden. Dieu (représenté par le personnage de John Wayne), Jésus, Marilyn Monroe, et Elvis Presley sont tous aux côtés d'Adam et Ève, pendant que « Body Electric » commence à jouer. Le film est entrecoupé de scènes de Lana jouant la mère de Jésus, Marie. À la fin de la chanson, Ève, influencée par le serpent, décide de manger une pomme de l'Arbre de la connaissance du bien et du mal. Suite à ceci, le tonnerre gronde et elle s'évanouit. Adam décide alors de croquer dans la pomme à son tour pour rejoindre sa bien-aimée. Ils sont par conséquent chassés de leur « Paradis », le jardin d'Éden.

Chapitre 2 – Gods & Monsters

Lana commence ensuite à réciter « I Sing the Body Electric » de Walt Whitman alors que nous faisons[style à revoir] un bond dans le temps et découvrons Adam et Ève des temps modernes, à Los Angeles. Lana est une strip-teaseuse, et Ross membre d'un gang la nuit et caissier dans une supérette le jour. Dans ce chapitre, « Gods & Monsters » se met à jouer. Après la chanson, Lana récite « Howl » d'Allen Ginsberg pendant qu'à l'écran, un groupe d'hommes riches et d'âge mur surprennent leur ami pour son anniversaire en lui apportant des strip-teaseuses. Quelques minutes après l'entrée des strip-teaseuses, Ross et son gang font irruption dans la salle, pistolets à la main, et volent tout leur argent.

Chapitre 3 – Bel Air

Dieu apparaît et commence à réciter le poème de John Mitchum, « America : Why I Love Her » (« You ask me why I love her? Well, give me time. I'll explain. Have you seen a Kansas sunset, or an Arizona rain? »). Les personnages d'Adam et Ève s'engouffrent dans leur voiture et finissent dans un champs de blé à la campagne. Le couple se fait baptiser et commence à se déshabiller, puis « Bel Air » joue sur des images de coucher de soleil. Les deux personnages s'élèvent de nouveau vers le paradis, après s'être enfin rachetés, et des soucoupes volantes apparaissent dans le ciel.

Distribution

Production et sortie

Tropico a été filmé fin juin 2013 ; il a été réalisé par Anthony Mandler, aussi responsable des clips de Lana pour « National Anthem » et « Ride ». Lana a posté plusieurs photos promotionnelles du film sur les réseaux sociaux : une où elle apparaît vêtue d'une mantille représentant Marie, la mère de Jésus, et une autre où elle tient un serpent et endosse le rôle d'Ève, la femme biblique d'Adam dans le Livre de la Genèse. En août 2013, Lana a annoncé que le film aurait deux avant-premières : une au Hollywood Forever Cemetery à Los Angeles, et une à un endroit secret à New York ; elle parlait du court métrage comme d'un « adieu »[2]. Les critiques ont constaté que cela contredisait d'autres affirmations de Lana, selon lesquelles elle sortirait un troisième album lorsqu'une démo de la chanson « Black Beauty » a fuité sur Internet. Une bande-annonce officielle pour Tropico est sortie le 22 novembre 2013. A la fin de la bande-annonce, nous apprenions[style à revoir] que le film serait publié sur le compte VEVO de Lana le 5 décembre 2013.[3] Le 3 décembre 2013, il a été annoncé que l'avant-première du film se ferait au Cinerama Dome à Hollywood (Californie) avant sa sortie sur VEVO.[4]. Avant la diffusion du film, Lana a annoncé le titre de son troisième album, et a expliqué au public ce qu'elle voulait dire lorsqu'elle parlait du film comme d'un « adieu » : « Je tenais à ce qu'on se rassemble tous pour essayer de clore en images les chapitres [Born to die/Paradise] avant la sortie du prochain album, Ultraviolence. »[5],[6].

Annotations

Tropico (EP)

Tropico

EP de Lana Del Rey
Sortie 6 décembre 2013
Enregistré 2012-2013
Genre
Label Polydor - Interscope

Albums de Lana Del Rey

Tropico est un EP de Lana Del Rey sorti en digital, qui porte le même nom que celui du court-métrage dans lequel elle joue. L'EP est composé du film lui-même, ainsi que des trois chansons tirées de son album Paradise que l'on peut entendre dans le film[9].

Pistes
No TitreAuteurProducteur(s) Durée
1. Body ElectricLana Del Rey, Rick NowelsNowels, Dan Heath 3:53
2. Gods & MonstersLana Del Rey, Tim LarcombeLarcombe, Emile Haynie 3:57
3. Bel AirLana Del Rey, HeathHeath 3:57
4. TropicoLana Del ReyAnthony Mandler (Réalisateur) 27:08

Réception

A sa sortie, Tropico a reçu une majorité de critiques positives. Jason Lipshutz de Billboard a appelé le film une « œuvre faite d'une passion débordante qui traverse les siècles », et a qualifié la fin de « pur bonheur »[10]. Under the Gun n'a pas apprécié la narration « quelque peu incompréhensible » tout au long du film, mais a tout de même trouvé que le court métrage était « sans aucun doute quelque chose de spécial »[11]. De la même façon, Jimmy So de The Daily Beast a critiqué la narration du film, et l'a comparé à un « film d'art et d'essai camp », déclarant que les clips de Lana jusque là étaient « dépourvus de créativité »[12]. En revanche, James Caterino de Examiner a donné 5 étoiles au film : « Les images sont à couper le souffle et la narration en voix-off est tellement pleine de prose poétique qu'elle s'infiltre dans nos âmes pour les saisir... Elle représente une force artistique qui ne cesse jamais de fasciner, et de nous faire ressentir »[13]. Dans une analyse légèrement plus critique mais tout aussi optimiste, Sal Conquemani de Slant Magazine a ajouté : « Si l'on en juge le big bang avec lequel le film démarre, il est évident que Lana et Mandler ne sont absolument pas intéressés par la subtilité, mais curieusement, Lana ne s'octroie pas la même position au sein des icônes de films Americana que, par exemple, Kanye West ou Lady Gaga. Son œuvre se veut plutôt être un hommage à un passé imaginaire, et une critique de la pop culture contemporaine »[14].

Références

  1. (en) Jon Blistein, « Lana Del Rey Lets Sin and Symbolism Fly in 'Tropico' », Rolling Stone, (consulté le 19 décembre 2013)
  2. Lana Del Rey, « TROPICO », Lana Del Rey (consulté le 22 novembre 2013)
  3. [vidéo] Disponible sur YouTube
  4. (en) « Tropico Premier », Lana Del Rey, (consulté le 24 décembre 2015)
  5. (en) « Lana Del Rey's 'Ultra-Violence' Album Announced At 'Tropico' Premiere », The Huffington Post, (consulté le 28 janvier 2014)
  6. (en) Kory Grow, « Lana Del Rey's New Album Is Called 'Ultra-Violence' », Rolling Stone,‎ (lire en ligne).
  7. (en) Sal Cinquemani, « Lana Del Rey – Ultraviolence », Slant Magazine, (consulté le 16 décembre 2014) : « ...the hip-hop-inflected baroque-pop of Born to Die and its follow-up EP, Paradise »
  8. (en) « Review: Lana Del Rey’s Born To Die – Paradise Edition »,
  9. « Tropico - Single by Lana Del Rey on iTunes », sur Itunes.apple.com, (consulté le 14 décembre 2015)
  10. (en) Jason Lipshutz, « Lana Del Rey's 'Tropico': Watch The Daring Short Film In Full », Billboard,‎ (lire en ligne).
  11. (en) James Shotwell, « Short Film: Lana Del Rey - 'Tropico' », Under the Gun Review, (consulté le 28 janvier 2014)
  12. (en) Jimmy So, « Lana Del Rey’s New Short Film ‘Tropico’ Is So Bad It Might Be Good », The Daily Beast,‎ (lire en ligne).
  13. (en) James Caterino, « Lana Del Rey captivates in arresting ‘Tropico’ », Examiner,
  14. (en) Sal Cinquemani, « Review: Lana Del Rey's Short Film, Tropico », Slant,‎ (lire en ligne).

Liens externes


Cet article « Tropico (film) » est issu de Wikimonde Plus.