Encyclopédie Wikimonde

United Towns Agency For North South Cooperation

Aller à : navigation, rechercher

United Towns Agency For North South Cooperation (dont le nom officiel en Français est agence des cités unies pour la coopération nord-sud) est une association de droit suisse créée en 1981, bénéficiant du statut Ecosoc en catégorie spéciale depuis 1995, qui se consacre à des projets de développement en matière d'Éducation, d'accès à l'eau potable, de reconstruction et d'aide aux réfugiés.

La création

United Towns Agency For North-South Coopération (en abrégé UTA) a été créée par un ancien homme politique français, Monsieur Henri Bandier, en 1981. UTA s'est notamment consacrée à l'aide aux réfugiés cubains. Les activités d'UTA au cours des années 1980 ne sont pas documentées.

De l'octroi du Statut ECOSOC à 2010

En 1995, UTA a bénéficié de la reconnaissance du Statut Ecosoc[1] en catégorie spéciale. Ce statut n'a pas cessé d'être renouvelé depuis lors [2]. Grâce à l'octroi de ce statut, UTA a pu participer aux débats au sein de l'ONU.

En 2000, au décès de son fondateur, l’Assemblée générale de l’ONG a désigné Madame Simonne PIAZZINI en qualité de Secrétaire générale. Madame PIAZZINI avait été la correspondante officielle de plusieurs grands journaux italiens, dans des pays du Moyen-Orient et, sa carrière professionnelle terminée, elle souhaitait pouvoir s’investir dans des thèmes tournant autour de l’assistance humanitaire.

Pendant cette période, UTA s’est intéressée à plusieurs thématiques :

  • l’assistance aux pays en voie de développement ;
  • l’écologie ;
  • l’accès à l’eau potable ;
  • l’aide et le soutien scolaire…

UTA a également assuré la promotion de l’Ambassade des Enfants du monde[3].

Elle compte à son actif, notamment :

  • la construction d’une école de sourds-muets au Kenya ;
  • la construction d’orphelinats en Roumanie ;
  • la construction d’écoles dans l’est du Congo[4] ;
  • la construction de trois hôpitaux avec la Fondation Albert Schweitzer au Guatemala ;
  • la fourniture de matériels scolaires au Bénin…

De 2010 à février 2014

De 2010 à février 2014, sous l'impulsion de la Secrétaire Générale, Madame Simonne Piazzini, UTA ne s'est plus consacrée qu'à la défense de peuples ou de groupes que la Secrétaire Générale décidait, seule, d'assister : Peuple du Baluchistan, femmes palestiniennes, tribus libyennes. La Secrétaire Générale Piazzini est décédée en février 2014.

UTA - depuis 2014, le renouveau

Au décès de Madame PIAZZINI, UTA a désigné en qualité de Président Monsieur Ghazi Matta et à titre de Secrétaire Général, à titre temporaire, Monsieur Olivier Le Boulengé. Les fonctions de Monsieur Matta et de Monsieur Le Boulengé ont été confirmée au cours d'une assemblée générale de juin 2014. Au cours de la période ayant suivi le décès de Madame Piazzini, la nouvelle direction de l'association a décidé de revenir aux fondamentaux de l'association : apporter de l'aide aux plus démunis. UTA a directement entamé un travail de reconstruction de sa structure. De nouveaux statuts ont été rédigés, une clarification vis-à-vis de l'ONU a été opérée, certains différents concernant les structures ont été réglés, certains au terme de procès (tous gagnés par UTA).

À partir de l'été 2014, UTA a fait choix de consacrer l'essentiel de son activité à des projets dans le monde musulman. En décembre 2014, UTA a entamé un travail de Lobbying auprès de donateurs de pays du golfe et, depuis cette date, UTA n'a pas cessé d'avoir une présence presque permanente dans le golfe. Depuis l'été 2016, le Président d'UTA, Ghazi Matta, a fait l'objet d'une mesure de suspension. UTA a mis en suspens ses activités depuis juillet 2016. Le Président d'UTA ne se consacre plus, temporairement qu'à son projet parallèle, AWHA, et aucun membre d'UTA n'a pris le relais.

L'Égypte

Lieu d'un projet, Dendarah

En août 2015, UTA a conclu un partenariat stratégique avec l'organisation caritative AFIF (Al Asmakh Charity) du Qatar, portant sur la réalisation d'un projet de reconstruction et de formation en Haute-Égypte. Le projet déployé porte sur la construction de 10 maisons, la formation de 200 personnes (essentiellement des jeunes et des femmes) Le projet est aussi axé sur un projet de microfinance. La mise en place du projet a donné lieu à un premier voyage d'étude en janvier 2016 avec un accord officiel conclu avec le gouverneur de Qena.

Signature d'une convention de Partenariat avec le Gouverneur du gouvernerat de Qena

Très rapidement, les limites du projet sont apparues. Oubli du volet sanitaire, nombre de reconstruction trop limité, volet formation insuffisant. De nouveaux développement ont été présentés par UTA et devraient faire l'objet d'une nouvelle phase de développement.

le Yémen

Compte tenu de la situation alarmante sur le plan humanitaire au Yémen, UTA a construit un projet avec un partenaire local, en vue d'intervenir dans le gouvernera de Shabwah. Ce projet vise au rétablissement de l'accès à l'eau potable, dans les 17 villes du gouvernerait de Shabwah, à la reconstruction d'un hôpital, de 3 écoles et des laboratoires d'une université. UTA en mars 2016 était en cours de finalisation du financement de ce projet.

Lieu de réalisation d'un des projets

l'AWHA

Le secrétaire général a développé un nouveau projet d'organisation d'une conférence mondiale sur le thème "Arab World and Humanitarian Aid". Cet autre projet est réalisé par l'association belge "AWHA", qui comprend une équipe de cinq personnes dirigée par le secrétaire général d'UTA.

Les abris pour réfugiés

UTA organise un concours mondial de design d'un nouveau type d'abri pour réfugié. Ce concours propose aux participants de concevoir un nouveau type d'abri en partant d'un matériau nouveau fait de pneus recyclés.

UTA - De nombreux projets en préparation

Notes et références

  1. « Organisation des Nations Unies Civil Society Participation (iCSO) – Login », sur esango.un.org (consulté le 21 décembre 2016)
  2. « Organisation des Nations Unies Civil Society Participation (iCSO) – Login », sur esango.un.org (consulté le 21 décembre 2016)
  3. « LE COMITE DECIDE DE METTRE FIN, SANS PRENDRE ACTION, A L’EXAMEN DU RAPPORT QU’IL AVAIT DEMANDE A FREEDOM HOUSE SUR CERTAINES DE SES ACTIVITES | Couverture des réunions & communiqués de presse », sur www.un.org (consulté le 21 décembre 2016)
  4. United Nations, Commission des Droits de L'Homme: Rapport sur la Soixante-deuxième Session (13-27 Mars 2006), United Nations Publications, (ISBN 9789218801005) [lire en ligne (page consultée le 2016-12-21)] 

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).