Encyclopédie Wikimonde

Violence politique israélienne

Aller à : navigation, rechercher

La violence politique israélienne fait référence à l'usage de la violence par l'armée ou le gouvernement israéliens.

Depuis 1948, dans le contexte des conflits israélo-palestinien et israélo-arabe, la région du Moyen-Orient a connu 9 conflits, allant de la quasi guerre civile à des guerres d'envergure[1], entrecoupés de périodes de troubles ou de guerre froide[2] faisant près de 100 000 morts.

Violence militaire et policière

Morts de civils

Plusieurs adolescents de la bande de Gaza ont été assassinés par des snipers israéliens. Selon le groupe israélien de défense des droits de l'Homme B'Tselem, ce sont 1 722 civils, dont le tiers de mineurs, qui ont été tués par l'armée israélienne depuis le début de la seconde intifada[3].

Les différentes guerres israélo-arabes

Avant la création d'Israël

  1. Grande Révolte arabe en Palestine
  2. Guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire

Après la création d'Israël

  1. Guerre israélo-arabe de 1948-1949
  2. Guerre des frontières de 1949-1956
  3. Crise du canal de Suez
  4. Guerre des Six Jours
  5. Guerre d'usure
  6. Guerre du Kippour
  7. Première Guerre du Liban
  8. Première Intifada
  9. Seconde Intifada
  10. Seconde Guerre du Liban
  11. Guerre de Gaza de 2008-2009
  12. Abordage de la flottille pour Gaza - mai 2010

Bombardement au Sud-Liban et victimes civiles

Voir les articles détaillés : Liban du Sud et Saïda

Alliance avec les phalangistes et conséquences

Voir aussi : Massacre de Sabra et Chatila

Ingérence militaire dans les autres pays

Liban

Irak

Massacres de civils

  • Qibya en Jordanie, 14 octobre 1953, par l'unité 101 de l'armée israélienne
  • Kafr Qassim, 29 octobre 1956, lors de l'opération Hafarferet
  • Irbid, juin 1968
  • As-Salt, août 1968, Jordanie, utilisation de bombes au napalm sur le village.
  • Bahr al-Baqar, village égyptien dont l'école fut bombardée par l'armée israélienne
  • Al-Qunaytera, le 6 septembre 1975, Issac Rabin admis que l'armée était responsable de la destruction de cette ville syrienne.
  • (en)Abu Za'bal, 12 février 1970. Bombardement d'une usine.

Sources

Violence économique

Problèmes des "checkpoints" israéliens

Les checkpoints sont une gêne au déplacement, et contreviennent à la liberté de circuler : cela a aussi des conséquences économiques importantes d'augmentation de coûts de transports, et de problème d'organisation de la main d'œuvre des entreprises lorsque les personnes ne peuvent arriver sur leur lieu de travail.

Embargo aérien et maritime

  • présence d'une barrière maritime empêchant les navires de commerce.

Destruction d'infrastructure de commerce

  • destruction des infrastructures de Gaza
  • destruction des infrastructures du Liban

Destruction de cultures

Expulsions et destructions de maisons

Pour réprimer les activistes palestiniens, le gouvernement israélien demande régulièrement à l'armée israélienne de détruire les maisons des familles de ses activistes. Sous la présidence de Meir Shamgar (1983-1995) et d'Aharon Barak (1995-2006), la Cour suprême israélienne a refusé plusieurs fois de condamner les destructions de maisons de Palestiniens, soupçonnés de terrorisme par les forces de sécurité israéliennes, rejetant la qualification de punition collective qui les auraient rendu contraires au droit international[4],[5].

Mur

La barrière de séparation, dont le but de la construction est, d'après Israël, de faire cesser les infiltrations de terroristes sur le territoire israélien, est dénoncée par les Palestiniens comme une confiscation de leurs terres (cultivables, notamment), et comme une entrave au déplacement. La Cour suprême israélienne a statué plusieurs fois sur cette question, modifiant le tracé de celle-ci.

Annexes

Bibliographie

Articles connexes

Références

  1. La guerre israélo-arabe de 1948, la crise de Suez, la Guerre des Six Jours, la Guerre du Kippour, la guerre du Liban, la Première Intifada, la Seconde Intifada, la Seconde guerre du Liban et la Guerre de Gaza de 2008-2009.
  2. guerre des frontières de 1949 à 1955, violence politique palestinienne, guerre d'usure de 1967-68
  3. (en) Snipers with children in their sights Guardian Unlimited, 28 juin 2005
  4. Dan Simon, "The Demolition of Homes in the Israeli Occupied Territories," Yale Journal of International Law, 19 (1994) 1-79.
  5. Nimer Sultany, "The Legacy of Justice Aharon Barak: A Critical Review", 48 Harvard International Law Journal Online 83 (2007).

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).