Encyclopédie Wikimonde

Voxe

Aller à : navigation, rechercher
Voxe
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). |frameless |upright=1 |alt=Logo de l’association ]]
Cadre
Forme juridique Jeune pousse civique[1]
But Reconnecter les jeunes à la politique en leur permettant de mieux s’informer pour mieux s’engager.
Fondation
Fondation 2012
Origine Rendre accessible les programmes des candidats à l'élection présidentielle de 2012 grâce à un comparateur de programme.
Identité
Siège Paris
Président Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Membres Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Site web voxe.org

Voxe est une jeune pousse civique française dont le but est de proposer des informations claires, neutres et faciles d'accès sur le débat public, afin de réconcilier les 18-35 ans avec la politique. Voxe a développé une boîte à outils du citoyen connecté qui comprend un dialogueur, un comparateur de programmes électoraux, des ateliers d’éducation civique et politique, et une lettre d'information dédiée aux curieux de la civic tech, la Happy Democracy. Voxe est l’un des représentants leaders de ce que l’on intitule la civic tech en France et membre actif du collectif Démocratie Ouverte ainsi que des Halles Civiques.

Moyens d'action

Voxe est un média interactif ciblant les 18-35 ans. Ses principaux moyens d'actions sont le dialogueur, la Voxe Academy, la Happy Democracy et le comparateur de programmes électoraux.

Les actions de Voxe visent principalement les personnes ayant entre 18 et 25 ans[2].

Le dialogueur de Voxe

Voxe diffuse ses contenus pédagogiques sur la vie publique à travers un dialogueur, qui compte plus de 100 000 utilisateurs début 2018. Cette plateforme d’information conversationnelle permet à Voxe d’informer les 18-35 ans sur les grands débats publics de façon objective, pour les pousser à s’engager dans la société .

Le comparateur de programme

En période électorale, le site internet voxe.org met à disposition un comparateur de programmes.Pour toutes les élections couvertes par Voxe, les membres de l'association se chargent de le compléter, en y entrant les propositions des candidats.[3]

Les partis politiques peuvent eux aussi entrer directement leur programme, et certains l'ont déjà fait[4]. Les internautes peuvent également suggérer des modifications et des ajouts de propositions, mais leur contribution reste mineure.[5]

Fondée à l'occasion de l'élection présidentielle française de 2012, l'association est aujourd'hui présente dans 19 pays différents. 26 élections ont été couvertes, dont les primaires à l'élection présidentielle américaine de 2016, les élections présidentielles du Bénin en 2016, ou encore les élections régionales françaises de 2015. Le comparateur a également été utilisé pour le référendum sur l'indépendance de l'Écosse, le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne (brexit) et le référendum constitutionnel italien de 2016.

Par ailleurs, Voxe.org a permis de comparer la position des partis politiques français et de certains États pendant la COP21, sur différents sujets. Le comparateur compte 4,7 millions d’utilisateurs dans le monde, dont 2,7 millions d’utilisateurs en France. Le comparateur a été intégré sur de nombreux médias français et étrangers tels que les décodeurs du Monde, Ouest France, ou encore le Washington Post aux Etats-Unis. Le comparateur de Voxe utilise une technologie Open Source et exporte ses données sur le portail Open Data data.gouv.

La campagne #hello2017

Durant la campagne #hello2017, lancée le en préparation de l'élection présidentielle française de 2017, d'autres services furent proposés par Voxe. Des informations sur différents sujets furent présentées sur le site, sous la forme d'infographies, de vidéos et d'articles. Voxe proposa aux internautes de poser des questions aux candidats via une interface développée par Curious. Un dialogueur, le Voxebot, fonctionne sur Facebook Messenger : il envoie à ses utilisateurs des informations sur l'élection, leur permet de poser des questions aux candidats à la présidentielle et transmet les réponses de ces derniers. Lors de la campagne présidentielle, Voxe a noué des partenariats avec Tinder pour sensibiliser les utilisateurs de l’app aux primaires. Voxe a aussi travaillé avec My Little Paris pour créer une lettre d'information intitulée Lost in Elections permettant de décrypter les programmes des candidats. Le site propose également de s'abonner à différentes lettres d'information comme What the Voxe - une lettre d'information hebdomadaire qui "décrypte l'actualité" et "propose des pistes d'engagement", ou la Happy democracy, qui informe sur les acteurs de la civic tech en France. Pendant le Voxetour[6], qui se déroule du au , 33 bénévoles de l'association vont à la rencontre de jeunes électeurs dans plusieurs villes françaises, dans le but de leur donner un intérêt pour les élections. 870 propositions pour améliorer la vie publique sont récoltées par les bénévoles auprès de plus de 5 000 jeunes.

Prix obtenus et financement

Voxe a fait partie des vainqueurs du Concours des 101 projets, organisé en 2013 par Xavier Niel, Marc Simoncini et Jacques-Antoine Granjon. Elle a également été sélectionnée par le Google Impact Challenge en 2015, remportant 200 000 euros. L'association a par ailleurs reçu un financement de la part de la mairie de Paris lors de la COP21, du ministère des Affaires étrangères lors des élections européennes de 2014, ainsi que de l'Open Society Fondation la même année.

Par ailleurs, Voxe s'est distinguée lors de concours tels que VoxFemina, Entrepreneurs for Social Change de l'Alliance des Nations unies pour les Civilisations (UNAOC), ou encore le fellowship de la fondation Ariane de Rothschild.

Voxe a aussi une branche commerciale, le Voxe Studio, par laquelle elle accompagne les organisations à construire des campagnes qui engagent les 18-35 autour d’enjeux du débat public. Voxe a notamment collaboré avec le Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE), le Ministère de l’Economie, le Digital Society Forum d’Orange ou encore la MAIF.

Notes et références

  1. « Voxe », sur net1901.org, (consulté le 22 avril 2017)
  2. « Qui sommes nous ? », sur voxe.org (consulté le 7 avril 2017)
  3. Jim Jarrassé, « Voxe.org: the comparative tool bringing clarity to elections worldwide - Jim Jarrassé », L'Orient-Le Jour,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2018)
  4. Antoine Grenapin, « Élection : comment Voxe.org va révolutionner la présidentielle », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2018)
  5. guenael@nextinpact.com, « Présidentielle : Voxe, un projet pour faciliter l'engagement politique des jeunes », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2018)
  6. « Retrouvez le #VoxeTour dans toute la France du 25 mars au 19 avril », Voxe.org - La boite à outils du citoyen connecté, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 29 août 2018)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).