Waldo (artiste)

Aller à la navigation Aller à la recherche

Waldo est un artiste urbain français né dans les années 1980.

Sa spécialité : coller des mosaïques à thème sur les murs des villes. Il fait partie de ce mouvement artistique contemporain appelé le street art dont le fer de lance est le britannique Banksy, mondialement connu depuis plusieurs années.

En France, son équivalent se trouve plutôt du côté d'Invader qui "envahit" les villes de l'Hexagone et aussi à travers le monde de mosaïques représentant les fameux "space invaders". Une exposition tenue dans les ateliers de La Générale[1] à Paris a d'ailleurs récemment fait connaître cet artiste au grand public français.

Démarche

L'artiste se cache derrière un pseudonyme, Waldo, en référence au personnage américain spécialiste de la dissimulation mais également derrière un masque lors de ses apparitions publiques. Ce masque n'est pas sans rappeler le héros du film V for Vendetta (film) et repris dernièrement par le collectif Anonymous (communauté).

Avec sa façon ludique d'investir les murs de la cité, Waldo fait aussi bien réagir les jeunes enfants que les moins jeunes. Son univers des jeux vidéo interpellent toutes les classes de la population.

Ces mosaïques sont cimentées sur toutes sortes d'endroits plus ou moins accessibles. Ses mosaïques ne sont pas posées au hasard, Il ajoute à certaines de ses réalisations des messages (par exemple une mosaïque représentant le sigle atomique près d'une centrale EDF fait rappeler que la catastrophe de Fukushima n'est pas loin). Ou plus symboliquement, il colle des mosaïques en clin d’œil au lieu lui-même (une amphore près des vignes de Montmartre à Paris, la banane du jeu Mario Kart près du hangar à bananes à Nantes...)

Ses débuts

En 2009, Waldo vit à Nantes dans l'ouest de la France. Il découvre les mosaïques des fantômes du célèbre jeu vidéo Pacman. Par jeu et par envie d'en connaître davantage, il les recherche à travers la ville. C'est à partir de cette quête que Waldo se lance dans la confection de ses propres mosaïques. Il décide alors de choisir les personnages du jeu Super Mario, dans une entrevue avec un journal local "Nantes actu"[2], Waldo déclara que ce choix s'est fait par son attachement depuis son plus jeune âge au jeu video du japonais Nintendo.

Aujourd'hui

Après avoir parcouru de nombreuses villes en France et aussi à l'étranger, Waldo agit aujourd'hui à Nancy[3]. Il a déjà investi plusieurs murs de la ville et compte en poser davantage. L'artiste a un peu délaissé les personnages de Super Mario comme inspiration. Ils découvrent d'autres sources comme Zelda, la fée clochette etc.

Notes et références

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de l’art contemporain