Williams Belle

Aller à la navigation Aller à la recherche

Williams Belle est un athlète de haut niveau et membre fondateur du groupe Yamakasi, Williams Belle est aujourd'hui un artiste pluridisciplinaire, s'exprimant par le mouvement au cinéma, et posant son regard à travers la photographie.

Biographie

Un très jeune athlète

Né le 4 novembre 1981 en France, Williams Belle est issu d'une famille d'artistes et de sportifs, contraints de quitter leur pays d'origine, le Viêt Nam, à cause de la guerre. Dès son plus jeune âge, Williams suit ses frères (Châu et Phung Belle) et leurs amis dans leurs jeux, à travers la forêt de Sarcelles. Après s'être approprié les espaces verts, il passe à un autre terrain qu'est la cité urbaine, dans une de ces villes nouvelles construites dans les années 1960, composées de brique et de béton. Williams se sert alors de l'architecture urbaine comme d'une aire de jeu. Il suit seul un entraînement intensif et régulier, physique et mental. Il est alors le plus jeune du groupe, et ses compagnons d'entraînement s'amusent à dire qu'il est "tombé dans la potion magique quand il était petit, comme Obelix". Il est également affectueusement surnommé "The Kid", par Laurent Piemontesi, l'un des fondateurs de la pratique.

Acrobate d'un nouveau genre

En 1996, après plusieurs années d'entraînement, deux membres de la famille de Williams et leurs amis décident de former une association, afin de faire connaître leur discipline qu'ils nomment « l'Art Du Déplacement ». Ce collectif prend le nom de « Yamakasi », qui signifie « esprit fort » en dialecte de lingala au Zaïre. À la suite de la demande des autres membres, Williams participe à la création du groupe et de cette discipline, il est alors âgé de 14 ans.

En juin 1997, ils effectuent leur première prestation publique aux « Journées portes ouvertes des Sapeurs-Pompiers de Paris ».

L'art du déplacement (ADD), à la fois un sport et une philosophie

Chaque membre enrichit la discipline avec de nouvelles figures et acrobaties, inventées, puisées dans leurs cultures ou inspirées d'autres pratiques sportives. Grâce à leur expérience dans le monde du spectacle, les Yamakasi transforment leur sport en art. Au-delà du danger et de la performance physique, être Yamakasi c'est une forme de vie, un état d'esprit qui permet de surmonter les obstacles physiques comme les choses de la vie. Chaque saut est symbole de valeurs : courage, persévérance, patience, créativité, respect, etc…

Découverte du spectacle

Après avoir participé à un reportage pour l'émission sportive Stade 2, diffusé sur plusieurs chaînes francophones, Luc Plamondon, créateur de « Starmania », sollicite des membres du groupe Yamakasi à participer à la création de la comédie musicale « Notre Dame de Paris ». Williams intègre la troupe. C'est ainsi qu'il se professionnalise à l'âge de 16 ans, donnant des représentations devant plus de 4 000 spectateurs au Palais des congrès de Paris chaque soir pendant 2 ans. Au contact des artistes, il approfondit d'autres formes d'art afin de faire partager ses émotions. Il adapte sa manière d'aborder l'obstacle au milieu artistique.

Premiers pas au cinéma

Séduit par les prouesses et la philosophie des Yamakasi, Luc Besson les engage dans le film « Taxi 2 » pour effectuer les cascades du film. Puis il décide de produire un long-métrage d'action sur ces jeunes talents : « Yamakasi, les samouraïs des temps modernes », sorti en 2001. Ce film rencontre un très grand succès tant en France (plus de 3 millions d'entrées) qu'à l'étranger (Europe, Corée, Japon, Taïwan etc). Quelques années plus tard, en 2004, les Yamakasi sont mis en scène dans la suite du premier film, intitulée « Les Fils Du Vent ». Williams intervient également dans la réalisation du film-documentaire « Génération Yamakasi », diffusé à la télévision en décembre 2006, et reconnu meilleur audimat de l'année. Ce documentaire remporte le prix spécial du jury, au Music Doc Festival à Rome en octobre 2006, et fait l'ouverture du festival « Architectural Week » au Musée Guggenheim, à Bilbao. Fin 2011, on peut retrouver Williams dans le long-métrage « Johnny English Reborn » d'Oliver Parker, aux côtés des acteurs Rowan Atkinson (Mister Bean), et Gillian Anderson.

Transmission aux jeunes

L'Art Du Déplacement, cet art né en France, s'est très vite répandu dans le monde entier en inspirant la création d'autres groupes, tels que Street movement au Danemark ou Parkour-Generations en Angleterre. Ces derniers invitent régulièrement Williams à faire partager son savoir lors de stages d'initiation. Trois membres fondateurs du collectif de Yamakasi poursuivent cette aventure et transmettent leur savoir en créant en 2008 l'ADD Academy à Paris. Williams intervient régulièrement dans cette école en tant que professeur dans le cadre de programmes pédagogiques.

Découverte du Monde

Animé par la volonté de devenir un artiste complet et indépendant, Williams parcourt le monde et passe plusieurs années en Asie, principalement à Hong Kong, mais aussi en Thaïlande, au Japon, au Tibet, en Inde, et au Viêt Nam, son pays d'origine. Ces voyages lui permettent de se redécouvrir au travers de différentes cultures, et d'approfondir sa pratique et sa spiritualité.

Aujourd'hui, Acteur, Photographe, Réalisateur

Parallèlement à ses nombreuses interventions de coaching sportif et artistique, auprès d'acteurs et de danseurs comme, par exemple, les artistes du Cirque du Soleil, Williams devient cadreur et photographe. Il poursuit également son activité de performer pour de nombreux organismes internationaux, tels que la Coupe du monde de rugby en 2007. Des marques prestigieuses, comme Mercedes, Fiat ou Uniqlo font appel à lui pour intervenir en tant qu'initiateur et performer lors d'événements importants, des cérémonies, des lancements de produits... En 2007, Williams devient l'assistant du photographe Xavier Zimbardo, qui lui transmet son savoir et sa passion. Passionné par les arts martiaux qu'il pratique depuis de nombreuses années, il réalise sa première exposition de photos en Martinique, sur le « Kalaripayatt en Inde ». L'expertise de Williams dans l'Art Du Déplacement apporte un regard particulier aux reportages photos sur les arts martiaux. Sa pratique de l'ADD s'enrichit également de ces expériences photographiques. Williams Belle a réalisé en mai 2010 un reportage photo sur le 1er championnat de Mixed Martial Arts en cage à Macau.

Il est aujourd'hui un photographe dans la culture Hip Hop, et couvre des événements tels que le « Juste Debout 2012 ». Williams contribue également à mettre en valeur de jeunes artistes, danseurs et sportifs, pratiquants de disciplines nouvelles telles que le Tricking, et collabore avec de jeunes stylistes en apportant son regard à leurs créations.

Filmographie et Références

Cinéma

Acteur/performer

« Le Message »

court métrage réalisé par Fred Foret en 1998

« Taxi 2 »

long-métrage réalisé par Gérard Krawczyk et produit par Luc Besson sorti en France en 2000 (10 millions d'entrées)

« Yamakasi, les samouraïs des temps modernes »

long-métrage réalisé par Ariel Zeïtoun et produit par Luc Besson sorti en France 4 avril 2001 (plus de 3 millions d'entrées)

« Les fils du vent »

long-métrage réalisé par Julien Seri, produit par UGC International, sorti en France en 2004

« Cirque du Soleil -Solstrom »

série télévisée diffusée au Canada, en 2005 artiste interprète dans l'épisode « Vent d'évasion » production : Cirque du Soleil Images Inc.

« Génération Yamakasi, vol au-dessus des cités »

film documentaire réalisé par Mark Daniels et produit par Majestic Force -Api Productions Distribution : TF1 Vidéo diffusé sur France 2 en décembre 2006 (meilleur audimat de l'année), SBS Australie, TSR, Planète & Planète Choc (entre 2005 et 2007). prix spécial du jury au « Music Doc Festival » à Rome – Italie, octobre 2006 Ouverture du Festival " Architectural Week " au Musée Guggenheim à Bilbao – Espagne, mars 2007 Actualités : nouvelle version en cours de montage avec doublage en anglais pour une distribution internationale en 2010 (TV5 Monde)

« Johnny English Reborn » Long métrage d'Oliver Parker, produit par Universal, sortie mondiale en octobre 2011.

Spectacle vivant

« Notre Dame de Paris »

comédie musicale, d'après l'œuvre de Victor Hugo, paroles : Luc Plamondon -musique : Richard Cocciante -metteur en scène : Gilles Maheu créé au Palais des Congrès de Paris, France en 1998 et tournée internationale

« Festival Nuits Caroline-Marseille »

Marseille, 2004

« Festival Les Envies Rhônements »

Marseille, 2005 performance d'ADD et de danse contemporaine avec le collectif SKALEN de Marseille

Inauguration « The New Milan Skyline Mercedes Benz »

Milan, Italie 2008 chorégraphie et performance avec les Yamakasi devant 2000 spectateurs

Fiat Ducato - Lancement européen

Italie, patinoire Olympique de Turin 2006 chorégraphie et performance avec les Yamakasi devant 3000 spectateurs

6ème Coupe du Monde de Rugby

France, Stade de France, Paris, 7 septembre 2007 spectacle de la cérémonie d'ouverture chorégraphié par le danseur étoile, Kader Belarbi Artiste interprète

32éme America's Cup - Final Match Party

Espagne, Port de Valence 2007 show chorégraphique devant 2000 VIP venus du monde entier, lors de la soirée privée organisée pour le lancement de la grande finale entre la Team New Zealand et le tenant du titre, la Team Alinghi.

AFXB -Soirée pleine lune

France, Lacoste 2007 Tournage d'un court-métrage " L'étoile - durée 7' " Projection et show chorégraphique en live

Photographie

Compagnie « Berimbau »

2006 compagnie de capoeira dirigée par Maître beija-Flôr, un des premiers grands maîtres brésiliens à avoir fait connaître cette discipline en France portraits et photos de scène

« Festival Aduna'm, les 24h de Capoeira à Paris »

2006 photos de scène Compagnie d'1 autre monde

2009 Kalaripayatt reportage photo sur le « Kalaripayatt », art martial du sud de l'Inde réalisé en 2007 et exposé à l'occasion du festival « Danmyé Sanmdi Gloriya », 2009, Lamentin, Martinique

Fury 1 --Clash of the Titans

2010

Championnat de Mixed Martial Arts en cage à Macau, Grand Hyatt, City of Dreams reportage photo pour le site Internet de l'organisateur Kontact, pour le magazine français FightSport. Fury I fighter championship © Williams Belle

2011 – 2012

Events :

Soirées au Maxim's

Mode :

Look Book de la marque 2WS Look Book WEART Collection 3. Look Book PUSH-K NEWAVE

Danse Hip Hop :

Festival HipHopulaire Juste Debout Steez 2012 Masters VIP 1re édition

Arts martiaux

Capoeira depuis 2001 avec maître Beija Flor Kalaripayatt depuis 2005, avec maître THARAPPEL THANKKAPAN Shyne

Coaching

« Opéra de Freiburg »

workshop avec des danseurs pour une prestation dans un spectacle de danse contemporaine, en mai 2007

« Cirque du soleil -Zaia » mai 2010 à Macao

stage d'initiation à Moscou

été 2010 stage d'initiation et performance live à Moscou

Streetmovement

août 2010, Danemark coaching

Publicité

2001 Uniglo Japan

2007 Nokia Singapour

2010 Vivelle Dop diffusion télévisuelle nationale en France, mars 2010

2011 Citroën Chine

Revue de presse

Reportage Tv en France sur le collectif Yamakasi

-« Stade 2 » sur France 2, septembre 1997 -« Tracks » sur Arte, 1998 -« JT » de France 3, 1998 -« Nulle Part Ailleurs » sur Canal +, 1998 et 1999 -« Envoyé Spécial » sur France 2, 1999 Reportages presse écrite sur Williams Belle

-Article dans Men's Uno (Hong Kong), juin 2010

Le Monde, quotidien, France, 400 000 exemplaires

L'Équipe, quotidien, France, 320 000 exemplaires

Le Parisien, quotidien, France, 499 000 exemplaires

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).