Yves Dupont

Aller à la navigation Aller à la recherche

Yves Dupont
Fonctions
Conseiller départemental de l'Eure
Circonscription Canton d'Évreux-Sud
Conseiller municipal d'Évreux
Conseiller régional de Haute-Normandie
Biographie
Titre complet Professeur agrégé de physique
Date de naissance (65 ans)
Lieu de naissance Évreux
Origine Dieppe
Nationalité française
Parti politique Front National (1975-1998), Mouvement national républicain (1998-2010), Parti de la France (2010-2012)[réf. nécessaire]
Père Pierre Dupont
Architecte
Diplômé de École normale supérieure de Saint Cloud
Profession enseignant en classe préparatoire
Religion Catholique

Yves Dupont, né le à Évreux, est un enseignant en physique en classes préparatoires et un homme politique français.

Personnalité de la branche euroise du Front national dans les années 1980-1990, il participe en 1998 à la fondation du Mouvement national républicain (MNR), dont il est vice-président jusqu'en 2010.

Biographie

Famille et formation

Yves Dupont naît à Évreux d'un père, Pierre Dupont, architecte de la reconstruction de la ville[1].

Il est diplômé de l'École normale supérieure de Saint-Cloud en 1976 en physique[2]. Il est docteur en physique quantique après avoir soutenu en 1983 la thèse « Violation de CP dans le modèle de Weinberg et durée de vie du proton »[3].

Carrière professionnelle

Il est professeur de physique au collège Stanislas à Paris.

En 1995, il participe à un colloque à l'École normale supérieure sur « Création de chaleur et échange énergétique[4] ».

Conférences religieuses

En 2018, il donne une conférence « Dieu et la Science » à Evreux[5] et, en 2021, participe à une conférence à Paris sur le même thème, organisée par les frères Bogdanov autour du livre de l'ingénieur Michel-Yves Bolloré, Dieu, la science, les preuves[6].

Militant politique

Engagement au Front national

Durant les années 1980 et 1990, il est secrétaire départemental du Front national de l'Eure. Il frôle alors les 20 % aux élections départementales de 1998 rentrant ainsi au conseil départemental[7].

Soutien à la scission de Bruno Mégret

En 1998, il cofonde[réf. nécessaire], en tant que vice-président, le Mouvement national républicain (MNR) avec Bruno Mégret[8]. En 2000, il tente de s'allier avec Philippe de Villiers alors président du mouvement divers droite, le Mouvement pour la France (MPF)[9].

En 2004, le MNR s'effondre dans l'Eure avec 3,75 % des suffrages exprimés par scrutin de listes aux élections cantonales[10].

Prises de position

En 1995, il s'oppose aux actions humanitaires de Jacques Gaillot, évêque d'Évreux, en faveur des migrants[11].

En 2001, il critique l’installation d’un œuvre éphémère, une passerelle de l'artiste japonais Tadashi Kawamata reliant les principaux bâtiments d’Evreux qui n’ont pas été démolis lors des bombardements de la Seconde Guerre mondiale ; le MNR local appelle à « une contre-inauguration symbolique »[12].

En , il signe une pétition en ligne contre la dissolution du groupe Génération identitaire par le président de la république Emmanuel Macron[13].

Publication

Il publie à partir de 1999 une revue, L'Eure en mouvement. Ce titre sera également celui choisi par le diocèse d'Évreux en 2018 pour sa démarche synodale de pèlerinage de Pentecôte[14].

Notes et références

  1. « L’architecte Pierre Dupont a participé à la reconstruction d’Évreux. Son fils, Hervé, raconte tout dans un livre », sur paris-normandie.fr (consulté le ).
  2. « École normale supérieure »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur lyon-normalesup.org (consulté le ).
  3. « Violation de CP dans le modèle de Weinberg et durée de vie du proton / Yves Dupont », sur sudoc.fr (consulté le ).
  4. Sous la direction de Luc Detwillers, « Création de chaleur et échange énergétique : Application à l’analyse entropique du contact de deux solides avec frottement et effet de joules », Bulletin de l'Union des physiciens,‎ , p. 95-111 (lire en ligne).
  5. « Conférence : Dieu et la science », sur Diocèse d'Évreux - Église Catholique dans l'Eure, (consulté le ).
  6. « Un grand débat autour du livre événement Dieu, la science, les preuves », sur Aleteia, (consulté le ).
  7. « Élections régionales 1998 », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le ).
  8. « Organigramme du Mouvement national républicain », sur france-politique.fr (consulté le ).
  9. « Villiers intéresse Mégret », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  10. ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections cantonales 2004 », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  11. Sorj Chalandon, « Je me suis dit : on a touché un curé pas ordinaire », sur libération.fr, (consulté le ).
  12. « La passerelle divise Evreux », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  13. « Pétition contre la dissolution de Génération Identitaire : les commentaires », sur france-petitions.com (consulté le ).
  14. « L'Eure en mouvement… politique ? », sur riposte-catholique.fr, (consulté le )

Voir aussi

Bibliographie

  • Pascal Perrineau, Les Croisés de la société fermée : L'Europe des extrêmes droites, 2000, 300 p.

Articles connexes

Lien externe

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 561 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).