Encyclopédie Wikimonde

Vanessa Modely

Aller à : navigation, rechercher
Fichier:Vanessa Modely United Nations.jpg
Vanessa Modely United Nations

Vanessa Modely est une mannequin, entrepreneur et personnalité engagée. Après une carrière dans la mode, elle se dirige vers l’entreprenariat social et humanitaire. Elle s’engage auprès de l’UNESCO pour qui elle devient Ambassadrice déléguée au football, porte-parole de l’Association Nations of the World for the Values of UNESCO lors de sa création en 2016 et porte le projet de candidature du Football au patrimoine mondial immatériel de l’UNESCO.

Biographie / Parcours

Famille

Issue d’une famille aristocratique, elle est la descendante de la famille royale de l’Ordre de l’Empire des Indes sous l’emprise Britannique sous le règne de la couronne de l’impératrice Victoria. Elle est l’arrière-petite-fille d’un philosophe de la haute caste indienne de Maradja, un "Mahatma" considéré comme une divinité vénérée par l’ensemble des communautés religieuses. Débuts en tant que modèle. À l’âge de 14 ans, alors qu’elle était en vacances, elle est repérée sur une plage de Saint- Barthélemy par un photographe de mode qui souhaite l’engager. Ayant reçu une éducation catholique, conservatrice et traditionnelle, elle se heurte à un refus de la part de sa famille pour qui la carrière de mannequin n’est pas celle qu’ils envisagent pour elle. Elle s’engage finalement un an plus tard en 2015 via l’agence Elite avec qui elle signe son premier contrat. Pour autant, elle poursuivra son éducation grâce à un précepteur qui la suivra entre Paris, Londres, New-York Los Angeles et Milan. Sa carrière de mannequin international est lancée mais elle continue son cursus. Elle entame des études scientifiques, obtient un MBA et entreprend une formation au sein de l’École des Hautes Études de la Défense Nationale (IHEDN) spécialisée en intelligence économique d’où elle sortira diplômée.

En parallèle de ses études, sa carrière de mannequin bat son plein et la propulse dans les hautes sphères du monde de la mode. Elle défile notamment pour Ralph Lauren ou encore Missoni. Repérée plus tard par Karl Lagerfeld, elle travaille en collaboration avec des photographes de renom comme Antoine Verglas, Fred Meylan, Mario Testino, Gilles Bensimon, ou encore Patrick Demarchelier. En collaboration avec la marque italienne aristocratique Delle Grazie dont elle est la muse, elle lance son premier parfum « Paris Rouge » pendant les Oscars, qui connaît un rapide succès aux États- Unis.

Engagement politique

Entrepreneuriat social et humanitaire

Ayant grandi dans un milieu aristocratique privilégié, elle côtoie régulièrement les grands noms de l’entreprenariat français d’envergure international (Bernard Arnault, Serge Dassault, J-C Decaux, Vincent Bolloré, Von Bismarck, Von Liechtenstein). Vanessa Modely prend alors conscience de sa volonté d’orienter sa carrière vers une dimension plus engagée, humaine, davantage tournée vers les autres. Vincent Bolloré, ami de son père l’encourage à poursuivre cette voie et à accomplir ces nouveaux projets créatifs et engagés qui la mène tout droit vers l’entreprenariat social. C’est alors qu’elle revient à paris et s’embarque dans divers projets humanitaires ; parmi eux, le Gusi Peace price dont elle devient l’Ambassadrice officielle aux côtés de Jacques Chirac. Décidée à poursuivre dans cette voie, elle met sa carrière de mannequin entre parenthèse pour se consacrer entièrement à l’organisation qu’elle crée afin de mener à bien ses actions sociales. Son action sociale s’institutionnalise davantage lorsque, plus tard, en contact avec le Président François Hollande, et en collaboration avec le ministère de l’économie, elle lance un programme de grande ampleur visant à dynamiser le savoir-faire français, l’innovation, l’esprit d’entrepreneurial, encourager les jeunes artistes et les jeunes talents. C’est durant cette aventure qu’elle fait la connaissance d’Emmanuel Macron, ministre de l’économie à l’époque. Les débuts avec l’UNESCO. Peu après sa rencontre avec le Président de la Commission nationale française de l’UNESCO, ce dernier la nomme Ambassadrice de bonne volonté pour l’UNESCO. Rapidement, elle est également nommée Conseillère Spéciale auprès de la Présidence et Présidente déléguée du Cercle de la France à l’UNESCO avec pour mission officielle : porter les valeurs de l’Organisation, déployer l’éducation, la science et la culture sur l’ensemble du territoire français dans une démarche pacificatrice et humaine. Elle se déclare vouloir être proche des gens, à la recherche de la « vraie vie ».

« J'ai fait le choix de l’aventure, découvrir la vraie vie, être proche du peuple, vivre ma vie comme une mission, et travailler pleinement pour un projet humain qui me tient particulièrement à cœur » V.M.

Le Football et l'UNESCO

En 2016, elle se rend à la remise des prix de la Ligue des Champions à Monaco, compétition la plus prestigieuse du Foot en Club et assiste quelques jours plus tard au spectacle de l’Euro 2016 en France, où se réunissent chefs d’états, et nations d’Europe autour d’un événement sportif d’envergure. Vanessa Modely réalise alors l’importance du sport, la force que peut avoir le Foot dans la réalisation de ses missions au sein de l’UNESCO. Véritable vecteur de paix, d’inclusion, d’égalité, et surtout d’éducation, elle décide d’en faire un outil grâce auquel elle peut accomplir ses idéaux universels et sa vision d’un monde en paix. Elle se lance alors dans un projet d’État avec mission de porter le Football comme symbole universel des Droits de l’Homme, comme véritable plateforme et espace de dialogue entre les États et les peuples, entre les uns et les autres.

« J’ai découvert l'émotion que transmet le football, à travers sa capacité à regrouper le monde, il provoque une passion mondiale [...] je pense donc que c'est un axe de développement pour instaurer la paix, à travers ses valeurs et devenir un réel moteur pour les programmes de l’ONU. [...] Le football permet de redonner de la passion pour l’Humain. » V.M.

Elle préside le Cercle de la France à l’Unesco aux côtés de Daniel Janicot qui a pour ambition de valoriser l’Excellence en France comme à l’international.[1]

Nations of the World for UNESCO

Entourée et soutenue par des acteurs politiques, économiques et sportifs, elle est aujourd’hui le fer de lance de la candidature du Football au Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, par laquelle elle entend répandre les Droits de l’Homme, la Paix, et les valeurs universelles de l’Organisation par le biais du Football. Elle est donc nommée Ambassadrice et porte-parole de l’association Nations of the World for UNESCO en avril 2016 une organisation fondée sur les principes de l’ONU et qui se réclame porteuse des objectifs énoncés dans la stratégie de développement durable visant 2030, adoptée par l’organisation des Nations Unies à New-York en décembre 2015.

« J'ai été honorée et j’ai accepté de jouer un rôle significatif/important pour l’Unesco, à la recherche de la liberté, je suis sensible aux questions présentes dans cette institution, surtout lorsqu’il s’agit de transmission de valeurs » VM

En tant qu’Ambassadrice déléguée du Football mondial pour l’Humanité, elle peut désormais compter sur les appuis considérables de plusieurs États membres de l’UNESCO, des organisations internationales (Union Africaine, Organisation Internationale de la Francophonie, la FIFA, la FFF, l’UEFA) ainsi que de personnalités du Football, joueurs, entraîneurs, Présidents de Clubs etc.

Article publié sur Wikimonde Plus.