Encyclopédie Wikimonde

Yves Pichon

Aller à : navigation, rechercher

Yves Pichon ou Pichon Yves — on ne trouve son nom que sous la seconde forme — est devenu une légende urbaine, après la généralisation des radars automatiques en France.

En effet, beaucoup de contraventions envoyées aux automobilistes sont signées de son nom, lui arrivant de sanctionner des infractions simultanées aux quatre coins du pays. De plus, il signe Gendarme Pichon Yves, Maréchal des logis-chef Pichon Yves et Adjudant Pichon Yves. Ce don d'ubiquité, ou le grand nombre de Pichon Yves dans la gendarmerie, en ont fait un mythe sur Internet. Certains ont cru à un pseudonyme collectif, ou à un nom attribué à un radar mobile. Une expression est née : « Se prendre un Pichon. »

En fait, M. Pichon Yves est un des sous-officiers de gendarmerie ou fonctionnaires de police[réf. nécessaire] chargés de valider les enregistrements des radars depuis le Cacir de Rennes. Son grade a varié, puisqu'il a eu de l'avancement.

Voir aussi

Articles connexes

Sources

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).